6 raisons de ne PAS faire de diètes

30 Août 2016 | Anne-Marie Gobeil

Les diètes. Cette épidémie de non-sens qui a malencontreusement percé son chemin au travers des générations et endommagé bon nombre d'individus, dont la majorité sont des femmes.

Peu importe à qui on décide de faire porter le blâme de la propagation des diètes yoyo ( qu'on accuse les médias nous présentant une bordée de femmes filiformes et élancées ou bien les compagnies de remise en forme qui recommandent de consommer des substituts de repas en tant que source d'énergie principale), le problème est bel et bien présent chez toutes les tranches d'âge, et c'est ce qui est inquiétant.

Nous connaissons tous une personne de notre entourage (il y a de forte chances qu'il s'agisse de votre mère ou votre tante) qui a tout essayé pour perdre du poids. Peut-être même s'agit-il de vous même! Les diètes à base de soupe au chou, les diètes protéinées, les diètes composées de jus de légumes, les diètes sans produits animal, les diètes kéto, WeightWatcher, Ideal Protein, Atkins...la liste est LONGUE! 

Ces personnes (ou vous-mêmes) ont tout essayé, mais sont encore incapable de se débarrasser des kilos en trop. Et c'est dans le meilleur des cas. Normalement ce genre de diète engendre des conséquences beaucoup plus graves. 

Avant de lire ce qui suit, il faut que savoir qu'il existe une façon plus intelligente de s'alimenter pour atteindre ses objectifs sans s'affamer. Sinon, voici 6 raisons pour lesquelles vous devriez abandonner les diètes à tout jamais :

1. Les diètes spécialement reconnues pour vous faire reprendre votre poids perdu...plus quelques kilos.

Effectivement, il faut comprendre que ces diètes extrêmement restrictives au niveau calorique seront efficace pour vous faire perdre du poids, mais qu'elles endommageront également grandement votre métabolisme en le forçant à ralentir vu la quantité d'énergie (calories) insuffisante dont vous disposerez pour fonctionner. Une fois votre régime ''complété'', vous retournerez à vos anciennes habitudes alimentaires et à votre grande surprise, vous reprendrez le poids perdu et fort possiblement quelques kilos en plus.  Votre corps, du coup, ne pouvant métaboliser toutes ces calories auquel il n'est plus habitué, devra créer de nouvelles enveloppes où storer toute cette énergie potentielle (lire: gras).

Concrètement, vous vous retrouverez avec plus de cellules graisseuses, donc une capacité plus grande à emmagasiner du gras. Je sais, c'est tragique et j'en ai été victime, moi aussi!
*Saviez-vous qu'il est impossible de brûler/tuer/détruire les cellules graisseuses naturellement? Et oui, voilà pourquoi il est toujours plus difficile de perdre du poids un deuxième, troisième, dixième fois plutôt qu'à la première tentative.


2. Les diètes sont aussi particulièrement connues pour créer des carences alimentaires et encourager les débalancements hormonaux.


Dans la branche des diètes, quelle que soit l'approche choisie, il est plus que commun d'observer des restrictions au niveau d'un ou plusieurs groupes alimentaires, ce qui engendrera inévitablement des carences en vitamines et minéraux.  Combien d'histoires d'horreurs a-t-on entendu sur des cas de systèmes digestifs et immunitaires fragilisés, passant par des épisodes de perte de cheveux, perte du cycle menstruel, perte de libido ou bien de troubles anxieux ou encore de troubles du sommeil.  Si vous veniez à être carencés en éléments essentiels au bon fonctionnement d'un de vos systèmes hormonaux, vous sèmerez la pagaille dans l'ensemble de votre corps et, croyez-moi, vous le paierez cher.

3. Les diètes vous rendronT assurément folles

Connaissez-vous une meilleure façon de vous rendre fous que de perte puis reprendre du poids constamment, sans jamais avoir l'impression de ''réussir'' sa remise en forme.

Ces diètes peuvent non seulement extrêmement miner votre moral et votre confiance en vous, mais également vous induire une relation malsaine et compulsive avec la nourriture. Quoi de pire que de voir des ''interdits'' partout. On fini soit par craindre toutes les catégories d'aliments ou bien par se résigner à abandonner toute motivation de bien manger, faute de découragement, et de se lancer têtepremières dans les aliments gras et sucrés qui nous on fait saliver durant ces périodes de hautes restrictions.

4. Peu importe la diète choisie, c'est toujours du réchauffé

On dirait qu'à chaque saison une "nouvelle" diète émerge, vantant ses bienfaits et résultats encore plus dramatiques que le diète la plus populaire avant son apparition. La vérité, c'est qu'il n'existe pas de "nouvelle" méthode miracle ; c'est toujours du recyclage. Pensons à la diète Kéto (ou Cétogène), c'est le même principe que la diète Atkins, populaire dans années 90. Saviez-vous que le premier "Shake-repas", Metracal, conçu pour faire perdre du poids a fait son entrée sur le marché au début des années 60 aux États-Unis? Ce n'est pas d'hier que les MÊMES idées sont époussetées, retapées et servies comme le MIRACLE du moment en matière de perte de poids. C'est du marketing, point. 

5. Ton corps n'a pas besoin de "détox"

L'un des grands arguments des diètes populaires, c'est qu'on doit couper certains groupes d'aliments ou carrément retrancher de moitié son apport calorique pour détoxiquer notre corps. Selon cette pensée magique, en suivant une diète à base de smoothies verts par exemple, on va se débarrasser comme par magie des kilos en trop. Le hic, c'est que le corps humain a évolué avec d'incroyables mécanismes de détoxication de son propre organismes. Les reins et le foie sont responsables de l'élimination des toxines et des déchets.

6. Abandon garanti

Soyons franches, PERSONNE ne peut suivre une telle diète des années durant! La raison pour laquelle les diètes ne FONCTIONNENT PAS, c'est parce qu'on ne peut pas les suivre. Et vous serez rassurées d'apprendre que ce n'est pas uniquement un question de volonté.

Le corps humain est particulièrement résistant au changement quant à son poids corporel, surtout quand celui-ci est à la baisse. Quand la masse corporelle diminue, la production d'une hormone appelée LEPTINE chute également. Cette hormone est responsable d'établir un canal de communication entre l'estomac et le cerveau, envoyant un signal nous indiquant d'arrêter de manger quand notre estomac est suffisamment plein. 

Or, lorsque l'apport calorique est réduit de façon considérable, pour se protéger, le corps cesse de produire la leptine et produit davantage de GHRÉLINE, une hormone chargée de nous faire manger plus et plus souvent. En d'autre mots, quand on s'acharne à suivre une diète, même le corps tente de nous mettre des bâtons dans les roues. 


En bref, aucune diète ou régime strict n'est efficace et bénéfique à long terme. Ce sont vos HABITUDES alimentaires qu'il faut changer. Il faut manger pour nourrir son corps et l'aider à fonctionner à pleine capacité, pas se sous alimenter. Celles (et ceux, oui oui) qui travaillent en équipe avec Barbelle le savent déjà; notre secret; c'est la flexibilité et la vision à LONG TERME, pas les quick fix!


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».