VEGAN, c'est pour toi? Le bon, le mauvais & l'incroyable

27 Janvier 2017 | Anne-Marie Gobeil

Depuis octobre 2016, quelque chose a changé.

Si tu me suis religieusement, tu SAIS de quoi il s'agit. J'ai décidé en 2016, de progressivement passer d'une alimentation TRÈS riche en produits animaux (pensez : manger de la viande du matin au soir. Oui, du MATIN au soir) à une alimentation 100% végétalienne, pour des raisons de santé, avant tout.

J'ai toujours l'impression de passer pour une vilaine sorcière ignoble quand je souligne que le choix de me tourner vers l'alimentation végétalienne était d'abord un choix pour MON bien-être et non pour celui de la cause des animaux. Je me le suis fait reproché d'ailleurs, par une poignée d'individu qui m'accusait de ne pas le faire "pour les bonnes raisons". Les "bonnes" raisons étant de sauver la planète et des centaines de milliers d'animaux qui sont élevés dans des conditions exécrables pour être abattus froidement et attérir dans nos assiettes. Certes, c'est une noble cause qui se DOIT d'être adressée, mais en attaquant les gens qui contribuent à faire grandir le mouvement qui réglera le problème en le sjugeant sur le pourquoi-du-comment ils le font, eh bien, c'est très peu brillant et ça risque de refroidir les gens à faire les bons changements.

On s'en fou de POURQUOI tu le fais. Honnêtement, ça ne change rien qu'on te félicite pour ta bonté. L'important, si tu tiens VRAIMENT à sauver les animaux c'est d'amener le plus de gens possible dans le mouvement ANTI-ANIMAUX. Et la réalité, c'est que les vidéos d'horreur d'animaux souffrant dans les abattoirs qui circulent sur le net vont "brasser" les gens durant une heure ou deux, mais ils mangeront leur sandwich au jambon sur l'heure du lunch sans trop de problème le jour même. C'est dommage, mais les changements, les gens les voudront d'abord POUR EUX. Le mouvement vegan ne prendra pas d'ampleur grâce au bien-être en jeu des animaux, car il n'est pas réservé qu'aux bêtes. À quoi bon les gens s'en soucieront de cette cause-là si ça ne leur apporte RIEN à EUX? Parce que la réalité, c'est que le végétalisme peut aider BIEN du monde à transformer leur santé ! 

Et ça commence à se laisser savoir. La plus grosse entrave au mouvement? Les industries alimentaires n'ont pas ENCORE conçu un moyen de faire AUTANT d'argent avec les produits végétaliens qu'avec les produits animaux. L'argent fait tourner le monde, on ne doit pas vivre dans un monde de licornes et de papillons multicolores. Mais, justement, en tant que peuple intelligent, suffit de rediriger le tir. En fait, ce n'est qu'une question de TEMPS avant que les grosses chaînes fast-food comme McDonalds offrent des options "vegan" à leur clientèle. Dès que l'industrie alimentaire aura le moindre doute de l'argent à faire avec ce marché naissant, le mouvement sera globalisé. Pour le mieux ou pour le pire ? 

ALORS MANGER VEGAN, C'EST SANTÉ ?

Tu peux manger "sans gluten" et consommer des centaines de calories provenant de sucres, de glucides simples, de gras trans...ce n'est pas plus "santé". La même règle s'applique pour tout ce qui est vegan. Un grand coca-cola accompagné d,une frite, bah, techniquement, c'est vegan...Pourtant, ça n'a RIEN d'un plat sain ! 

Je crois que beaucoup de gens qui échouent à suivre une alimentation végétalienne et qui sont donc déçus de ne pas perdre du poids, de ne pas se sentir plein d'énergie, de ne pas voir leur peau devenir plus claire sont aussi ceux qui n'ont pas planifié leur coup, qui ne se sont pas informé et qui se nourriront principalement de "junk-food". Bonjour les carences et l'absence de résultats positifs ! Ce n'est jamais une bonne idée de se lancer dans le vide quand il est question de santé sans avoir pris le temps de calculer nos manoeuvres. C'est pourquoi je recommande TOUJOURS aux gens qui me partage leur envie de devenir vegan d'y aller UNE ÉTAPE À LA FOIS. Surtout, tu dois traiter ton alimentation vegan dans l'optique de TOUJOURS favoriser un apport en protéine adéquat, une consommation riches en légumes, en fruits, en acides gras essentiels et en glucides complexes. N'utilises pas le terme "vegan" comme une béquille pour manger carrément n'importe quoi. Des brownies vegan, ça reste des brownies. 

 

Si tu fais bien les choses, par contre, c'est là que la magie peut véritablement se produire..

Pour celles qui croient que le processus s'est fait en un temps, détrompez-vous. C'était vraiment important pour moi de m'imprégner du mode de vie e à 200% avant d'en parler davantage. Je ne me permettrais JAMAIS de conseiller quoi que ce soit à quiconque sans moi-même l'avoir testé et approuvé! Bon nombre de mes lectrices l'ont tout récemment découvert, d'ailleurs, parce que bien que je sois une végan assumée, je ne ressentais pas l'obligation ou la nécessité de publiquement dénigrer les autres façons que les gens ont de manger pour clamer haut et fort que le végétalisme est LA seule, bonne et unique façon de se nourrir. Parce que selon, moi, c'est faux. 

Cependant, quand tu as le corps engorgé de toxines, de résidus d'hormones animales, d'antibiotiques et j'en passe...ton corps tente simplement de survivre. Ça veut dire qu'au lieu de fonctionner à son maximum, il peut s'en tirer "pas pire" en fonctionnant à capacité réduite. Quand j'entend des gens me dire : "Moi, j'ai mangé de la viande toute ma vie et je suis en parfaite santé" je pense à quelqu'un qui fume toute sa vie en se disant, jusqu'au jour où il tombe malade, que la cigarette ne l'importunait pas "tant que ça". Tout le monde est en santé sur papier jusqu'à temps qu'il tombe malade. La santé, dans le monde médical, est l'absence de maladie. Alors comment on appelle le fait d'être en SUPER-santé ? D'avoir un corps qui fonctionne à 100% plutôt que de couper ici et là pour juste survivre. Parce que, je ne sais pas pour moi, mais moi, c'est ce corps LÀ que je veux. Pas le modèle standard, usagé, un peu lent qui ne part pas en hiver (lol!). 

II y a de nombreuses choses qui se sont produites depuis ma transition maintenant 100% végétaliennes. Des choses pour lesquelles je n'ai pas d'explications "logiques". Des choses je ne croyais pas possible de se voir se produire. 

Parmi celles-ci la plus choquante a été de perdre 15 lbs de gras/inflammation...sans aucun effort. Pour ceux qui m'ont connu en 2016, avec mon roller-coaster hormonal suite aux compétitions fitness, vous SAVEZ que c'est GROS pour moi qui avait l'habitude de faire 1 à 2 heures de cardio PAR JOUR tout en suivant un protocole alimentaire très strict (et très ANIMAL) pour me battre à faire disparaître une lbs de graisse. Et souvent, rien ne se produisait. J'avais presque abandonné, me disant que j'avais sérieusement endommagé mon corps et mon métabolisme. Je me sentais comme un total échec et je ne reconnaissais plus mon corps. Pour la première fois en 5 ans, je savais exactement QUOI FAIRE "en théorie" pour perdre du gras, sans savoir quoi faire du tout, au fond. J'avais une quinzaine d'intolérances alimentaires (pricnipalement des produits animaux) quii me rendaient la tâche de manger encore plus difficle.

[caption id="" align="alignnone" width="940.0"] J'ai justement fait une vidéo qui explique un peu ce qui s'est passé ! Vas voir ça sur ma chaîne Youtube : Barbelle Le Blog J'ai justement fait une vidéo qui explique un peu ce qui s'est passé ! Vas voir ça sur ma chaîne Youtube : Barbelle Le Blog [/caption]

 

Et puis, je me suis dit, what-the-hell ! Je ne perds RIEN à essayer quelque chsoe de TOTALEMENT différent: Je n'aurai plus peur des fruits, je sors la viande, je manges plus de noix. Je vais devenir VEGAN.

Au début, je me suis dit que je me donnerais deux semaines de "détox" Je ne m'attendais pas à me faire aborder au gym en me faisant dire : "TU AS TELLEMENT MAIGRIS!" Pas que j'étais en sur-poids, mais je devais être TELLEMENT inflammée que j'avais des airs de bonhmmes Michelin. Pas un once de muscle fut perdu, j'en ai la preuve avec une analyse de mon pourcentage de gras. D'ailleurs, j'étais aussi devenue plus forte et plus endurante. Je n'avais plus mal aux articulations. Mais surtout, je ne comprenais RIEN. Ça ne faisait AUCUN sens de manger 3 bananes par jour et de voir on taux de gras chuter. Pourtant, c'est ce qui arrivait. Je ne peux pas te décrire le sentiment d'espoir que j'ai ressenti en comprenant que j'étais en train de guérir mon corps du mal que je lui avais non intentionnellement fait. De toute façon, il n'en voulais pas de cette viande-là, et surtout, il me montrait qu'il n'en avait pas du tout besoin.

Je suis devenue plus brillante. Sans farces. À quoi penses-tu que ça ressemble un cerveau quand ton corps est intoxiqué, que ta digestion est compromise (pssst! La moitié de tes neurotransmetteurs se trouvent dans tes intestins, sans farce! Le cerveau et ta digestion se parlent 100% du temps) ? Ça ressemble à quelqu'un de très amorphe, très léthargique, aux pensées embrouillées. J'ai toujours été décrite (surtout par ma mère) comme une personne lunatique. Oui, effectivement, maman, je m'en suis rendue compte quand le brouillard a quitté mon esprit en même temps que les produits animaux ont quitté mon frigo. Je suis nettement plus productive, je suis plus joyeuse, je pense plus clairement et surtout je ne suis plus terriblement fatiguée toute la journée durant. 

Je suis plus jolie. Je vais trop loin? Qu'est-ce que ton alimentation a à voir avec ta peau, tes cheveux, ton visage ? Absolument TOUT. Premièrement, ta peau, le plus vaste organe de ton corps est aussi un organe excréteur. Il élimine les toxines. Que se passe-t-il quand ton système sanguin est ENGORGÉ de toxines qu'il ne peut pas éliminer? Pire, quel est le réel impact de viande commerciale sur ton système endocrinien, sur tes hormones? Comment se fait-il qu'en stoppant la consommation de produits animaux, ma peau, que j'ai TOUJOURS connu comme une peau acnéique avec laquelle, il n'y a juste rien à faire, se mette, par elle-même, juste comme ça, à s'adoucir, à se clarifier, à s'éclaircir? Je n'ai RIEN  changé mis à part mon alimentation. Coïncidence ? Pas pour moi. Je connais ma peau et elle n'a JAMAIS agit comme elle le fait présentement. Est-elle parfaite ? Hell, no! Pas encore, mais, elle progresse et c'est cent fois mieux qu'elle ne l'a jamais été en plusieurs années. Mon corps reprends le dessus. Je suis passé d'un 50% d'efficacité à un 70% , peut-être, en quelques semaines. Maintenant, je vise le 100%. 

Je trouve que je dépense trop cher en teinture; mes cheveux poussent TROP vite! Quel problème à avoir n'est-ce pas ; j'adore m'en plaindre ! Ha ha ! Des rallonges ? Non, des pois chiches et des légumes. Ils poussent plus vite que jamais, juste comme ça, depuis que je suis vegan. Drôle, enh !

La forme de mon visage ? Attention, on fait dans la fiction ici. Non, c'est vrai; du moins, c'est mon hypothèse. Je trouve que mon visage est plus symétrique, plus lumineux, plus féminin. Manger des viandes commerciales, celles qu'on retrouve dans les frigos d'épiceries, c'est aussi ingérer de nombreuses hormones, tantôt animales, tantôt ajoutées à l'alimentation des bêtes pour les faire grossir plus vite. Tu crois que ton corps n'est pas influencé par celles-ci ? Que tes hormones mâles et femelles, celles naturellement présentent dans ton corps ne sont pas désordonnées à cause de ton ingestion d'hormones et toxines contenues dans ces produits animaux dénaturés.? Et si je te disais que rien n'est plus faux. Ce qui peut se produire aussi, c'est que l'incroyable inflammation chronique causée par la consommation de produits animaux fera augmenter ton niveau de cortisol et ta production d'insuline; l'insuline est l'hormone qui fait vieillir...Je dis ça comme ça.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».