Comment utiliser le repas libre pour te rapprocher de tes objectifs ?

24 Octobre 2017 | Anne-Marie Gobeil

Quand on suit un plan alimentaire, ce qu'on veut vraiment savoir, c'est quand on pourra à nouveau mettre la main sur une bonne pointe de pizza ou une généreuse portion de notre dessert favori. Soyons honnêtes, même si on aime manger sainement, on n'est pas prête à délaisser (du moins pas complètement) une gâterie de temps à autres.

Sauf qu'il y a beaucoup de confusion et souvent peu d'information pour nous guider dans les eaux troubles des "cheat meals", "cheat days" et compagnie.

Premièrement, je veux simplement spécifier que je déteste le fameux terme "repas triche" (pour faire la traduction vers le français de "cheat meal"). Je trouve que ça implique d'associer des sentiments de négativité et de culpabilité au simple fait de manger et ça, c'est un pas de plus vers une relation malsaine avec la nourriture.

Également, il y a la règle du tout ou rien que plusieurs personnes s'infligent. Selon cette mentalité, si on s'embarque dans un changement d'habitudes alimentaire, on se donne à fond en éliminant toute possibilité de manger quoi que ce soit qui ne soit pas inscrit sur notre "plan" et on ne déroge pas d'un poil à nos saines habitudes, sans quoi, ça ne vaut "juste pas la peine". On fait une croix sur les soupers en famille, sur les sorties au restaurant et sur tous nos plaisirs coupables. Fini. Pas question de changer ses habitudes si on ne vise pas la perfection, quoi ! PFFF ! Personnellement, je trouve qu'il s'agit de la MEILLEURE stratégie pour frapper un mur et cumuler les échecs. C'est épuisant, malsain et surtout inefficace d'être aussi rigide face à son alimentation.

Attends, j'ai dis "inefficace" ?! Oui, madame, inefficace. Les repas libres (pas les "repas triche", on se rappelle) peuvent au fait être très bénéfique autant pour ta progression physique que pour ton équilibre psychologique et l'ensemble de ta relation vis-à-vis ton mode de vie sain.  Laisse moi t'expliquer pourquoi dans les prochaines lignes. 

Les effets sur ton corps

Les repas libres vont être utiles (lorsque correctement utilisés) autant chez les femmes qui visent à perdre du gras que chez celles qui souhaitent prendre de la force ou du tissu musculaire. Physiologiquement parlant, voici ce qui se produit dans ton corps quand tu suis un plan alimentaire visant à te faire perdre de la masse graisseuse : tu consommes moins de calories, ton corps entre en phase d'utilisation forcée de ses réserves. Ce qui se passe par la suite est une réaction naturelle et insctinctive du corps humain pour assurer sa propre survie. Tu vas tranquillement te mettre à ralentir ton métabolisme, ton corps relâchera moins de leptine (une hormone très importante qui assure un métabolisme rapide et sain) et produira davantage de ghréline (une hormone qui, elle, veut te pousser à manger PLUS et qui t'induit de solides rages de sucre, entre autre). À ce stade-ci, pour éviter de "stagner" ce qu'il te faut, c'est "choquer" ton corps avec une dose de glucides et de calories (tu me vois venir avec mon repas libre) afin de faire savoir à ton corps qu'il n'a pas besoin de se mettre en mode famine et qu'il peut CONTINUER de brûler les graisses. 

À la longue, aussi, si tu consommes moins de glucides, tes muscles seront défavorisés en glycogen musculaire, ce qui peut compromettre ton intensité en entraînement, l'augmentation de tes charges et ta récupération. Pour quelqu'un qui cherche à assurer l'amélioration de ses performances ou bien qui veut ajouter du muscle, tu comprendras que c'est vital que ces effets ne se produisent pas. Ce qu'on vise à faire avec l'intégration d'un repas libre, c'est justement de les contrer. 

ATTENTION, par contre, si tu abuses de ton repas libre, tu en paieras le prix sur tes résultats. C'est si facile de se laisser entraîner dans une extrême et de se donner le droit de s'empiffrer de tout ce qui nous tombe sous la main quand on donne lieu à un repas flexible. Souvent, ça va de pair avec une alimentation quotidienne trop restrictive ou trop stricte qui résulte en des épisodes de débandade alimentaire à la moindre occasion qu'on a de se relâcher. Je me souviens de mes débuts, quand j'étais encore très nouvelle au concept des plans alimentaires et de tout ce que ça impliquait; je pouvais passer 4 heures le vendredi ou le samedi soir durant mon repas "triche" (c'est comme ça que je le voyais, dans le temps) à me goinfrer. Quand je pense à tout ce que je pouvais manger en si peu de temps, c'était absolument catastrophique et répugnant. Le truc, tu vois, c'est que même si c'est ton repas "triche", les calories que tu manges DOIVENT nécessairement aller quelque part. Et si tu manges 7000 calories en une soirée ou une journée, ça ira quelque part, CROIS-MOI. Est-ce qu'on peut saboter une semaine de bonnes habitudes alimentaires en une seule soirée? Oui, c'est plus que possible. 

Les effets sur ta tête

Les raisons pour lesquelles un repas libre est utile ne sont pas purement métaboliques et physiques ; l'impact d'un tel repas sur ton esprit et ta motivation est important également. Pour plusieurs, le repas libre le weekend est la raison pour laquelle on a envie de travailler fort toute la semaine. C'est la lumière au bout du tunnel, et c'est correct qu'il fasse partie de nos sources de motivation ! On sait qu'on doit le MÉRITER, alors on a envie de travailler FORT pour l'obtenir et l'apprécier sans culpabilité. 

Les effets sur ta vie

S'il y a une chose qui a de l'importance dans tes résultats à la durée de vie de ceux-ci, c'est à quel point tu es douée pour établir une relation d'équilibre entre tes objectifs nutrition et le restant de ta vie. Encore une fois, l'attitude tout ou rien est à éviter absolument. Ça fini toujours par te rattraper quand tu veux aller trop vite, pousser trop loin ou cogner trop fort. 

Les effets d'un repas libre sur ta vie sociale sont important. Jamais tu ne devrais sentir le besoin de faire une croix sur ta famille, ta relation de couple ou tes amitiés à cause de ce qu'il y a dans ton assiette. Plutôt, tu devrais dresser un pont entre ceux-ci et ton bien-être à toi. Un repas libre peut t'aider à profiter d'une soirée entre amis ou bien d'une date romantique en tête à tête avec ton homme sans te faire culpabiliser. Parce que tu ne devrais PAS culpabiliser. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi