Perdre du poids, ça rend vraiment heureuse?

27 Octobre 2017 | Anne-Marie Gobeil

Tout le monde pense que tu deviens automatiquement heureuse, épanouie et que tu te sens vraiment accomplie quand tu perds du poids. 

Les "Ah, tu as perdu du poids, toi!" sonnent presque cent pour cent du temps comme un compliment. Sauf quand c'est ta mère qui te le dis, bien sur, parce que ta mère, elle "te trouve belle comme t'es".  Sauf que, le restant du temps, c'est comme si ont était traitées comme de véritables héroïnes de guerre. Les gens, ils nous garnissent de médailles et ils étalent notre majestueuse personne sur la place publique à coup de commentaires vraiment éloquents. 

Mais, la vérité, c'est que tu ne deviens pas plus heureuse quand tu te débarrasses de quelques kilos. Ce n'est pas comme si les kilos en trop étaient associés à chaque autre boulet dans ta vie. Le poids ne pèse pas lourd dans la balance (quel jeu de mots ; je me lance des fleurs à moi-même. ) quand il est question de VRAIMENT s'aimer en tant que personne, mais aussi quand on se regarde dans le miroir.

J'ai trop vu d'histoires de faux-succès, à commencer par être témoin de la mienne. Des récits de femmes qui perdent 10, 20 ,50, 100 lbs et qui se sentent toujours aussi peu confiantes en dedans. Qui se sentent brisées, impuissantes, détachées, malheureuses, pas belles.  Et pour l'avoir vécu (comme 3 fois, avec les hauts et les bas d'un perte et d'une reprise de poids), il fut un temps où je me sentais aussi moche à 170 lbs qu'à 140 lbs (ce qui, pour moi, du haut de mes 5 pieds 8, est très bas). De façon très décevante, mes insécurités ne se sont pas évaporées en même temps que les 30 lbs perdues. Et je sais que beaucoup d'entre vous, chères lectrices, vous la connaissez par coeur cette histoire vous aussi.

Après tout, si perdre du poids ou atteindre le taux de gras le plus bas possible nous rendait si heureuses et comblées, pourquoi est-ce qu'on aurait dont autant de misère à ne pas faire le yoyo? À perdre, juste pour reprendre le poids perdu ? Si on était SI pleine d'assurance quand on atteint notre "goal weight" , pourquoi on n'a pas la moindre envie de tout faire pour conserver nos résultats ? 

Sans vouloir mélanger les choses, il y a des objectifs qui sont RÉALISTES et SAINS et qui incluent une perte de poids. Sauf que, ces derniers, ils sont propulsés par AUTRE CHOSE que juste de voir sa personne devenir plus menue et délicate. Ces objectifs de perte de poids là, ils peuvent être motivés par l'envie d'enfin avoir le cardiovasculaire qu'il faut pour jouer avec ses enfants ou encore par le besoin de prendre sa santé en main avant d'être aux prises avec une maladie métabolique, du diabète ou des problèmes cardiaques. 

Par contre, la PLUPART des "objectifs" de perte de poids ou de perte de gras sont propulsées par l'envie de régler nos comptes avec notre estime de nous-même. Malheureusement, on cherche carrément au mauvais endroit. Si on jouait à "Ni chaud/ni froid" on serait littéralement congelée tellement on est LOIN du compte.  Et tu le sais au fond de toi; tu le sais que ton poids, ta coupe de cheveux ou bien 2 tonnes de maquillage n'ont pas d'impact sur ta confiance en toi. Du moins, pas à long terme. Ça "patch" le bobo ; ça ne règle PAS le problème.

Ce qui se produit quand tu commences à faire de la place pour d'autres objectifs dans ta tête, par contre, est complètement magique. Et je ne dis pas magique comme dans "facile" et "instantané". Je dis magique comme dans "métamorphose" et "naturelle". Parce que oui, quand tu commences à changer ton fusil d'épaule, tu te métamorphoses tout naturellement en la personne que tu mérites d'être, soit une femme confiante et heureuse.

Il n'y a RIEN qui se compare aux effets que procure le fait de se sentir FORTE et CAPABLE. Il n'y a pas une seule balance qui peut t'encourager et te faire sentir bien au même niveau qu'un nouveau record personnel de force ou bien la maîtrise qu'un nouveau mouvement difficile peuvent le faire.  Tu ne peux pas associer d'émotions positives à un chiffre; c'est juste un foutu chiffre ! Par contre, tu peux associer de la valeur aux charges que tu soulèves, à ton sens de la coordination, à ton endurance cardio et à la vitesse que tu cours parce que ÇA, c'est quelque chose que tu créés de tes propres mains. Ça, ça te fait sentir bonne dans ce que tu fais et laisse-moi te dire que pour réussir à devenir plus confiante, c'est important que tu te sentes BONNE dans la vie. Ce n'est certainement pas les gens qui se dénigrent et qui se sous-estiment qui réussissent à être heureux avec leur personne. Plutôt, ce sont ceux et celles qui sont CAPABLES de se féliciter et d'être fiers et fières. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi