Devrais-tu consommer des édulcorants pour contrer tes rages de sucre?

20 Février 2017 | Anne-Marie Gobeil

Les édulcorants, ces "faux-sucres" sans calories qui se retrouvent dans les boissons et produits diètes et allégés. Pour avoir déjà été une totale junkie des sucrants artificiels sous la forme d'une consommation excessive de gomme à mâcher et de boissons pétillantes arômatisées sans sucre pour tenter de combattre les rages de sucre et la faim quand je suivais des plans alimentaires trop stricts, je sais que beaucoup de filles sont ou ont déjà été dans la même situation. 

Ça semble logique, on coupe les envie de sucre avec un BON Jell-O sans sucre. Mais est-ce vraiment ce qui se produit? Ou bien cela contribue-t-il à amplifier notre goût de sucre? Et surtout, ces édulcorants ne sont-ils pas néfastes à la santé générale?

Tout d'abord, il est important de comprendre qu'il existe plusieurs types de sucrants sans sucre. Certains sont naturels, et d'autres, purement chimique.

Chez les sucrants chimiques, on peut dénombrer parmi les plus populaires l'aspartame et le sucralose. Ce sont ceux qui sont présents dans la gomme à mâcher, les boissons gazeuses diètes et plusieurs produits alimentaires également. Bien qu'il n'existe pas, à ce jour, d'études concluant qu'ils soit totalement dangereux pour la santé, il n'est pas fou de penser qu'ils ne puissent cependant pas être particulièrement bénéfiques...En effet, plusieurs études ont révélé qu'en fait, une consommation élevée d'édulcorants augmenterait les chances de surpoids et d'obésité. C'est que les édulcorants tromperaient le cerveau, créant un sentiment d’insatisfaction et poussant les gens à ingérer plus de calories. Certaines études effectuées sur des animaux, de leur côté, soutiennent que les dangers sur les risques d'augmenter le développement de différents cancer suite à une consommation accrue d'aspartame pourrait devenir une problématique pour les humains.

Dans la catégorie des sucrants naturels, qui contrairement à leur opposants les sucrants artificiels, la stévia et le xylitol ne sont pas issus d'un processus chimiques.  La stévia est un dérivé de la plante de Stévia, consommées en Arifque du Sud depuis des siècles pour sucrer les aliments et le thé. La xylitol, de son côté, est un alcool de sucre qui est extrait de végétaux comme certains fruits et légumes. La stévia et le xylintol ne sont pas sans calories, mais contiennent 3 à 4 fois moins de sucre que le sucre conventionnel et ont un impact mineur sur le relâchement d'insuline, ce qui en fait de judicieux choix qui quiconque qui vise un mode de vie sain.

Donc, les "faux-sucres" peuvent-ils m'aider à me débarassasser de mes envies de sucre?

 Bien que sur papier, il semble logique de remplacer les sucres raffinés par des sucrants artificiels ou naturels plus bas en calories ou totalement sans calories, c'est en fait un peu plus complexe que ça. 

Oui, pour quelqu'un qui est un adepte des boissons gazeuses, des jus, des sucreries ou bien d'ajouter 3 sucres à son café matinal, le sevrage complet et soudain de toute forme de sucre sera extrêmement difficile. Rappelons-nous que le sucre est aussi - si pas plus - addictif neurologiquement que la cocaïne. Quand on le retire de l'alimentation on peut s'attendre à expériementer des maux de tête, parfois sévères, de la fatigue, des hauts le coeur, des faiblesses...Voyez la chose comme une cure de désintoxification. 
La transition pour quelqu'un qui fait de gros changement dans son hygiène de vie peut être moins traumatique, autant pour le corps que pour l'esprit, en incorporant des produits sans-sucre sucrés avec des édulcorants. Si une personne en surpoids ou obèse remplace sa boisson gazeuse régulière quotidienne par une boisson diète, ça pourrait faire une grande différence dans sa progression sans la déstabiliser autant que si on lui retirait son Pepsi d'un seul coup. Dans le cadre d'une transition qui mènera éventuellement à la capacité de l'individu à se PASSER D'ALIMENTS SUCRÉS totalement, l'utilisation d'édulcorants est légitime, selon moi.

Là où la problématique est, c'est quand on utilise les sucrants artificiels OU naturels comme béquille quotidienne. Je sais pour ma part, que j'ai déjà été de celles qui mâchais deux paquets COMPLETS de gomme par jour, buvais 2 L de boisson pétillante diète et engloutissais 6 Jell-O sans sucre PAR JOUR. J'étais complètement accro. Je me souviens déjà avoir solidement PANIQUÉ un matin parce que j'avais oublié mes paquets de gomme à la maison avant de partir pour le travail. 
Pour quelle raison je consommais AUTANT de "faux-sucres'? Pour contrer la faim et les rages de sucre, bien sur! J'étais convaincue que ça m'aidait.
Bizarremment, les rages de sucre ne diminuaient cependant pas, et moi, je consommais de plus en plus d'édulcorants sans même m'en rendre compte. 

 

Si physiquement il est vrai que ces produits ne te procure presqu'aucune calories, qu'il ne font techniquement pas de vagues en terme de risque de prendre du gras, c'est une autre histoire  quant à ce qu'il font au niveau de ton cerveau. Le cerveau, n'a aucune idée de si les aliments sucrés que tu consommes sont caloriques ou pas. Ce qu'il reconnaît, c'est le GOÛT de sucre sur ta langue. Et ce goût de sucre déclenche des réactions chimiques qui pourraient définitviement t'empêcher de perdre du gras. Alors, ces edulcorants auraient le même effet au niveau de ton addiction au sucré sur ton cerveau que le "vrai" sucre? Selon plusieurs études, oui. Une hausse de d'insuline dans le sang, une hausse d'appétit et de l'intensité de tes rages de sucre seraient des effets secondaires directs de ta consommation d'édulcorants, artificiels comme naturels. Et puisque ta tête joue un ÉNORME rôle dans tes résultats physiques, si celle-ci est indirectement dirigée vers des aliments caloriques et que tu es assaillée de fringales, je te parie que suivre un plan alimentaire équilibré sera un RUDED ÉPREUVE pour toi. De plus, si ton niveau d'insuline, l'hormone de storage, est constamment élevé, ceci se traduit en une plus grande capacité à transformer les aliments que tu consommes en réserves de graisse pour toi. Intéressant pour accumuler des réserves en prévisions d'une éventuelle famine mondiale, peu utile pour obtenir un ventre plat.

MES DEUX MEILLEURS CONSEILS :

CONSEIL #1 : En adoptant une alimentation MOINS stricte, plus équilibrée, mes rages de sucre se sont NATURELLEMENT dissipées, puis on complètement disparu. Les gens me regardent souvent de travers quand je leur assure que, maintenant, je n'ai JAMAIS envie de "tricher". Parce que, c'est VRAI. Je ne ressens PLUS le besoin de manger de sucre. Je ne manque pas de calories ni de nutriments; je ne suis pas carencée, donc mon corps n'a pas BESOIN de provoquer des crises de faim et des rages de sucre pour compenser. 

CONSEIL #2: Pour avoir été dans tes souliers, moi, ancienne junkie des edulcorants, je sais que ça semble terrifiant de te passer de ton aspartame et de ta stévia. Mais tu dois le faire. Moins tu en consommeras, moins tu en voudras. Éventuellement, tu remarqueras MÊME que tu es moins inflammée et ballonée en éliminant ces agents chimiques qui aggressent inutilement ton corps. De plus, à la quantité qu'il est possible de consommer quand on est une totale-junkie,  tu sauveras des sous. Beaucoup de sous, crois-moi !

 

 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».