La route des erreurs...qui paient!

05 Mars 2017 | Anne-Marie Gobeil

Il n'y a rien de mieux pour apprendre que de s'écraser solidement la visage sur un mur de béton.

Sérieusement.

Écorchures comprises, l'échec reste la façon la plus efficace d'apprendre ses leçons. C'est un réflexe totalement humain de vouloir s'en protéger et c'est comme si la société fronçait les sourcils à chaque fois qu'on chancèle et qu'on tibute sur une période glissante de notre vie. De tout et partout, on a l'impression que les erreurs sont à éviter. Dans la vie comme en entraînement, on a tellement peur d'échouer qu'on ose même pas essayer.

"Ça ne sert à rien que je m'abonne au gym...Je sais que je n'irai pas autant de fois qu'il le faut!"

Je vois ça tous les jours. Des filles qui ont peur de s'engager envers elles-mêmes en s'offrant le corps duquel elles RÊVENT tous les jours juste par peur des échecs et déceptions auxquels elles pourraient avoir à affronter.

Moi? J'ai tellement échoué que j'ai réussi.

J'ai échoué et me suis cassé la figure plus de fois que j'ai de doigts pour les compter. Et maintenant, je sais que c'est la meilleure (et la seule) façon de progresser. Si tu acceptes l'échec, tu acceptes au même moment le succès. C'est comme quand tu t'engages à augmenter le poids que tu soulèves au Squat et que tu sais qu'il y a un risque que tu échoues ta série. Cependant, si tu n'augmentes jamais ta charge, tu feras indéfiniment du sur-place.

 Quand ça m'est arrivée, on dirait que personne n'en parlait. C'était comme tabou. Mais de quels genre d'échecs je parle? Des trucs courants. Qui vont inévitablement t'arriver aussi. Il ne faut pas les craindre, ces échecs-là, ils renferment plus de force que tu n'aurais jamais pensée développer. J'ai tout de même pensé t'avertir pour que tu ouvres l'oeil sur les erreurs que tu DOIS commettre en entraînement.

Erreur payante à commettre :  Perdre ton temps avec un concept ridicule

À un certain point quand tu commences à avoir un certain intérêt envers l'entraînement et la mise en forme, tu seras attirée naturellement vers ce qui est attrayant. Quelqu'un qui te dit que l'entraînement sera DIFFICILE et qu'il te faudra travailler FORT pour une petite poignée de résultats, ce n'est pas aussi tentant que de te commander une boîte de thé minceur ou bien le "Booty-Workout" d'une célèbre modèle Instagram qui n'a aucun autre intérêt que de te vendre des produits pour lesquels elle est payée pour en faire la promotion. Pourquoi souffrir quand on peut simplement faire comme cette fille et faire disparaître notre ventre plat sans vraiment trop d'efforts? 

Je suis déjà tombée dans le panneau moi aussi, il y a quelques années. Les médias sociaux n'étaient rien de ce qu'ils sont aujourd'hui, mais j'avais une obssession avec les modèles Victoria Secret et après avoir lu un (terrible) "programme" conçu pour obtenir le body de Miranda Kerr dans le magazine Shape, je me suis retrouvée à consommer en excès des ananas (la mannequin JURAIT pas des cures aux ananas pour son look d'enfer) en m'attendant réellement à me réveiller un beau matin avec le corps de l'ange. Je me suis juste retrouvée avec un abscet dans la joue. Prenons le temps d'apposer un beau gros LOL à cette confidence.

Tôt ou tard (lire : à peine quelques semaines plus tard), tu te rends compte que c'était une véritable arnaque. Bravo, tu vient de commettre une première erreur qui te bénéficeras énormément maintenant que tu es à la recherche d'une VRAIE méthode efficace et durable. Fini les niaiseries! 

Je sais que tu ne réalises pas encore à quel point il est difficile de changer ton corps quand, déçue du manque de résultats obtenu par les fameux thés minceur, tu me contactes pour que je t'aide à perdre ton ventre sans devenir musclée comme moi. C'est que autant pour perdre notre charmant bourrelet de bas ventre et prendre BEAUCOUP de muscle, il faut BEAUCOUP de travail. Voir notre taux de gras diminuer ça n'arrive pas par magie et prendre du muscle ne se produit certainement pas par accident; ça demande des mois, des années de rigueur dans ton assiette et au gym pour produire ce genre de résultats.

Je ne veux pas que ça te décourages, parce que c'est nettement plus décourageant de se faire mentir et de penser qu'on n'a pas bien entretenu un corps des années durant et que celui-ci daignera de se changer en la silhouette de nos rêves en quelques semaines pour finalement s'apercevoir que ce n'est pas du tout le cas!

Erreur payante à commettre :  Ne faire que du cardio et négliger la musculation

J'aimerais nettement mieux que tu n'aies pas à marcher dans mes pas (et ceux de la grande ,ajorité des femmes), mais je comprends que parfois, nous avons besoin d'une preuve BÉTON pour nous convaincre nous-même de ne pas prêter attention aux mauvaises sources d'informations. Je me revois encore courir une quarantaine de minutes sur un tapis roulant en pensant que mes suantes séances résulteraient en un corps découpé et ferme. Faux et re-faux. 

Ma ferme croyance s'est poursuivie un peu, jusqu'à ce que mon entraîneur de l'époque me "pogne" et me condamne à un long discour sur l'impact du cardio de longue duration à basse intensité sur le cortisol (l'hormone du stress, qui ralenti aussi la perte de gras et la prise de muscle) et sur sa capacité à brûler à petit feu le peu de muscle que j'avais sur le corps. C'était vrai, le résultat final d'une overdose de cardio et d'une absence de stimulus musculaire n'avait JAMAIS en cent ans produit la silhouette en courbes et découpée que JE voulais. Je ressemblais à la même chose qu'au tout début, 3800 minutes investies dans du cardio qui restèrent à tout jamais perdues.  

En deux semaines, en abolissant ma peur de devenir Hulk version féminine si je touchais à un dumbbell, j'avais plus changé qu'en 3 mois d'enchaînement au tapis roulant. J'avais eu ma leçon et plus jamais je ne fit l'erreur de ne pas vérifier la source des mes informations.

Erreur payante à commettre :  Te fixer des objectifs qui ne son pas quantifiables

Erreur fatale qui, si tu sais en tirer une leçon, peut devenir l'arme secrète ultime de ton succès. Je ne sais pas pour toi, mais j'ai l'impression qu'on passe toutes par une phase où on manque soi de confiance en nous ou bien de connaissances pour savoir se fixer un BON objectif. Quoi? Un objectif ce n'est pas un truc VRAIMENT personnel? Oui, mais...

Oui, mais dans la catégorie des façon de se décourager 101, choisir un objectif trop vague et non appliqué peut être la meilleure façon de décimer toute trace de motivation. Mon objectif m'ayant conduit à un éventuel face-à-face avec le mur de la réalité est : "Je veux perdre du gras"

Me rendant compte, après 4 semaines d'efforts acharnés ni où, quand et pourquoi exactement je voulais perdre du gras, je me suis moi-même perdue dans le processus. Du jour au lendemain, je me suis mise  tout remettre en doute et à me faire croire que mon objectif était hors d'atteinte. La panique générale. Je me disais que je n'avais pas ce qu'il fallait, quoi. J'étais enragée et déprimée, et ça, ça n'a pas de raison d'être! Quand, au fond, il s'agissait simplement d'un très mauvais objectif. J'ai l'impression que BEAUCOUP de filles sont 100% comme je l'était là-dessus; on s'engage sans vraiment s'engager, quoi!

Par la suite, j'ai appris à formuler de bons objectifs qui EUX me conduiront à mon objectif utime, comme : "Je veux être capable d'intégrer 15 sprints sur la Stairmaster, 5 fois par semaine d'ici un mois" ou "Cette semaine, je veux éliminer le beurre d'arachide de mon alimentation car cet aliment est un véritable trou noir pour moi et je perds toute notion de contrôle de moi-même à sa simple vue". Simple, quantifiable et daté. Bonjour résultats!


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».