Je ne sais pas comment être une adulte #Help

22 Avril 2017 | Anne-Marie Gobeil

Présentement, j'écris ces lignes aux environs de 1 h 13 du matin. J'ai binge-watché (une expression franglaise qui signifie de regarder en continu une télésérie) Netflix durant environ 4 heures et demi et en plus j'ai bu deux verres de vin rouge qui m'ont semi-saoulée. Je suis une light-weight, il paraît.  Bref, rien d'adulte et certainement rien de bien fitness en soit.

 Ce fût quand même bénéfique, car ça m'a permis de méditer sur bien des sujets qui normalement ne traverseraient pas mon esprit. On est tellement tout le temps aspiré dans un tourbillon de pensées sur notre travail, notre futur, nos factures, nos responsabilités d'adultes...Tout ça pour dire que ce soir, j'ai réfléchis à un concept primaire de la vie moderne.

Je n'ai aucune idée de ce que je fais. Ni de comment être une adulte.

En gros, je crois que personne ne sait ce qu'il font. Pas CARRÉMENT; un dentiste SAIT comment être un dentiste. Mais ça ne veux pas dire qu'un dentiste, ou une infirmière, ou une entrepreneur slash coach slash blogueuse comme moi a un plan détaillé de sa vie, tu piges? Au fond, je me suis rendue compte que personne n'avait la MOINDRE IDÉE du chemin exact à prendre et surtout que personne ne savait vraiment comment prendre à deux mains le volant de sa vie d'adulte.

Je n'ai pas tout figured out à 23 ans et probablement que je n'aurai toujours pas tout figured out à 33 ans, ni à 43.

La vie ne vient pas avec un mode d'emploi et de se faire croire qu'on est simplement "censée" avoir de l'argent en banque, un condo de luxe, un couple idéal, un diplôme universitaire et être la CEO de sa propre business qui enregistre des profits à 7 chiffres à 25 ans c'est tout simplement cruel envers soi-même et surtout carrément irréaliste.

J'ai comme l'impression qu'être un peu chaotique c'est carrément mal vu. Je suis carrément chaotique à l'occasion, ou bien peut-être que ma vie l'est, parce que moi, je peux gérer. Maintenant, du moins, je peux. Avant, j'étais comme toi, prise dans mes idéaux et vraiment pas heureuse pour deux sous. C'était comme si je courrais après ma queue; ça ne finissait pas de finir. Rien n'était jamais ASSEZ parfait. Je me demandais constamment OÙ je devrais en être à mon âge? C'était un peu une bataille contre l'horloge biologique, version 21ème siècle. 

Je me retrouvais à me comparer avec des gens avec qui j'allais au secondaire qui se mariaient, achetaient leur première maison, pondaient des enfants (ok, ce n'est pas le bon terme, mais c'est mon blogue!)...Ou bien je tombais sur des filles sur le net qui semblaient diriger leur entreprise nettement mieux que je dirige la mienne et ça m'affectait vraiment. Soudainement, je me suis retrouvée à me demander si je n'avais pas fait fausse route? Si j'avais manqué le bateau (ou le train) de la vie adulte? 

Est-ce que c'est grave si j'ai manqué le cours sur la vie adulte?

JK Rowling a tout de même écris Harry Potter seulement à l'âge de 32 ans et a complété la célèbre série du haut de ses 42 ans. Vera Wang, elle, a attendu à la quarantaine pour remiser ses patins et délaisser sa carrière de patineuse artistique pour se consacrer au design de mode. Oprah a connu le succès à un âge plus que mûr. Aucune de ces grandes femmes n'avaient rien "compris" de la vie non plus. Aucune d'entre elles n'a connu le succès instantané! Et la réalité, c'est que ces choses là prennent DU TEMPS.

Ce n'est PAS GRAVE si tu n'as tout "compris" toi aussi. Si tu ne t'es pas décidée à arrêter ton choix sur une vocation, un emploi, un mari. Tu n'as pas BESOIN de te presser pour "avoir l'air de savoir ce que tu fais". 

Je crois que le plus gros double standard de notre époque est celui selon lequel nous sommes libres d'essayer un maximum d'expériences mais que nous DEVONS (devoir de payeuses de taxes oblige) nous empresser d'avoir du succès dans la vie. 

Ça ne fais pas de sens, alors pourquoi ta vie adulte aurait besoin d'être toute tracée d'avance? 

 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».