Comment avoir confiance en toi?

01 Juin 2017 | Anne-Marie Gobeil

Si tu Google "comment avoir confiance en toi?" tu vas tomber sur un bon paquet d'articles un peu rose-bonbon sur les meilleures techniques pour FINALEMENT bâtir une confiance en soi de béton et faire face à tous les défis de la vie sans aucun once de peur ou de retenue. 

Fais l'expérience, vas lire ce qu'on a à dire sur la confiance en soi, typiquement sur le net. Je viens de le faire, et ce fut un tantinet ridicule...et décourageant aussi, c'est vrai.

C'est que ça semble TELLEMENT simple sur papier de juste avoir confiance en soi, mais on sait toutes que toutes ces stratégies, ces conseils, ces trucs de pro nous filent entre les doigts en pratique, dans la vraie vie.

Je me fais souvent demander comment je fais pour émaner autant de confiance en moi. Comment bon diable je fais pour m'aimer? Comment je peux me mettre à nu (au sens imagé) devant autant de gens sur le net? Pourquoi je n'ai pas peur de la critique? À l'occasion, on me félicite même pour mon assurance. Je ne sais jamais comment réagir, parce que la confiance en soi, c'est un emprunt chaque jour, pas une possession. C'est un état d'esprit et pas une "qualité". Par conséquent, elle est là cette confiance-là, pour n'importe qui qui osera tendre la main pour l'aggriper.

Il faut que tu comprennes aussi qu'être confiante par rapport à son apparence et être confiante quant à sa personne en entier, c'est deux choses tellement différentes.

Je ne pense pas que la société dans laquelle on vit nourrisse notre confiance en nous au niveau de notre apparence. Peu importe à quoi on ressemble de nos jours, je ne connais pas une seule femme qui ne se soit pas déjà sentie "inadéquate" ou "moche" au moins une journée dans sa vie. La réalité c'est que le standard de beauté est conçu pour te rendre le moins confiante possible: c'est comme ça que tu dépenses ton argent et les industries de la beauté, de la mode et même de l'entraînement le savent.

Ce standard de beauté-là se tord dans le temps, se déforme et se déculpe en quelque chose de tellement spécifique mais tellement vague et distant à la fois. Le chasser est une erreur parce que tu ne peux pas lui tendre de piège. C'est juste un fantôme; une pâle et minable représentation de la belle et complexe créature humaine que tu es réellement. Tu n'as pas ta place dans un magazine, ni sur un Billboard, c'est bien vrai, parce tu n'es pas un produit: tu es une personne. Apprend à faire la paix avec ça, parce que tu ne sais même pas à quel point ça pèse lourd sur tes épaules et que ça t'empêche de prendre ton envol pour vrai de toujours vouloir traquer ce joli fantôme-là. 

Alors comment je fais pour aimer mon corps différent? Comment je fais pour aimer mon visage? Mes imperfections? Je commence d'abord par adorer mes atouts, ces petites choses qui me rendent uniques comme mes grains de beauté symétriques, la cicatrice au dessus de ma lèvre supérieure, mes yeux un peu bleus, mes jambes galbées, mon bas de dos musclé. Le reste vient après; j'aime mon apparence surtout parce qu'elle me ressemble. Je veux dire, on peut vraiment devenir ce qu'on veut dans la vie. J'ai toujours voulu être forte et une "chef".  J'ai grandi avec deux frères et trop de petits gars du quartier pour avoir envie de me sentir fragile. Même quand j'étais toute toute petite, je me voyais déjà défendre ma famille des vilains et des dinosaures (90's kid = ère du Jurrassic Park). Je suis donc ça. C'est moi. 

C'est pourquoi j'évite de me comparer avec d'autres femmes. Je peux définitivement les trouver magnifiques à leur façon sans avoir à automatiquement les jalouser. D'ailleurs, tu serais surprise du nombre de femmes ravissantes que tout le monde envie qui sont tellement mal dans leur peau. Ce n'est pas réservé à celles qui ont du poids en trop ou bien des cernes visibles (comme les miennes!), les vedettes d'Instagram se sentent comme ça elles-aussi. Leur réalité n'est pas la mienne. Elles sont devenues ce qu'elles ont semé et elles seules savent si c'est vraiment une belle représentation de la personne qu'elles sont à l'intérieur. 

Quand il est question d'avoir confiance en ses capacités, en sa personne, c'est une autre paire de manches et je crois qu'on ne doit pas, encore une fois, se coller un stocker "100% confiante" ou "à la recherche de confiance" dans le front. Rien n'est ni noir, ni blanc et la confiance n'est pas un trait de personnalité. 

Si tu ne te sens pas encore en confiance, agit comme une personne confiante. Imagine que tu les. Joues-toi la comédie, parce que souvent, la personne la plus difficile à convaincre ce n'est pas ton patron, ton amie, ton copain, ta mère; c'est toi. 

Beaucoup de femmes talentueuses aiment s'auto-saboter par manque de confiance surtout pour éviter que quelqu'un leur rappelle qu'elles ne sont pas "assez" bonne et qu'il leur manque quelque chose pour MÉRITER de s'imposer. Longtemps j'ai agit comme ça, je me discréditais. "Ah non, tu sais, cet article-là est juste blah. Je n'écris pas SI bien que ça, c'était juste un bon sujet"

Et si pour une fois tu étais la première à t'applaudir, hein? 

"Wow, ce que j'ai fais aujourd'hui, c'était excellent!" 

La confiance ne se gagne pas et ne s'achète certainement pas non plus. Il s'agit de lui laisser un peu de place au soleil pour qu'elle pousse tranquillement en toi. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».