Mes règles d'or pour devenir plus économe - Ou comment toi aussi mettre de côté 10 000 $ par année

07 Juillet 2017 | Anne-Marie Gobeil

Je suis passionnée des économies, mais drôlement, je suis aussi douée pour dépenser de façon totalement exagérée, spontanée et émotionnelle. Je suis en constante bataille entre le côté yin et yang de l'argent, comme beaucoup d'entre nous, j'en suis convaincue.

Néanmoins, j'ai toujours été "douée" pour économiser seulement pour mettre de côté des sous, mais aussi pour dénicher des rabais complètement affolants. C'est un quasi don; tu sais comme dans la Belle au Bois Dormant, quand les 3 fées saupoudre les berceaux des nouveaux nés et leur dons fantaisistes, ben, c'était ça le mien. 

Je ne connais pas une seule personne qui ne veux pas économiser, qui ne veut pas s'épargner des dépenses inutiles. Mais, comme avec l'entraînement et tout le monde qui veut un ventre plat et squatter le double de leur poids, souvent leurs actions trahissent leurs paroles, pourtant bien intentionnées. 

C'est que, comme pour l'entraînement, économiser et épargner en 2017 ça demande des efforts et de la discipline. Une fortitude mentale qu'on doit forger.

Et la liberté financière, eh bien, ce n'est pas nécessairement d'être riche à craquer. D'avoir mille-et-unes possessions luxueuses et un certain statut social. La liberté financière c'est simplement de se libérer du stress associé à nos finances. Fait vécu : on se sent nettement moins tendues quand on a un coussin de sécurité qui dort dans notre tirelire. 
Et je veux dire, c'est vraiment accessible à toutes; si tu penses à la base que tu ne PEUX PAS le faire, tu ne réussira JAMAIS à atteindre tes buts financiers.

Je pense que plusieurs personnes ont été forcées de se rendre compte que leurs billets de banque n'avaient pas la capacité de se multiplier dans leur poche quand elles avaient le dos tourner et qu'elle devait donc prendre grand soin de leurs sous. Je pense aussi que beaucoup de gens se condamne à manquer d'argent pour des projets qui leur tiennent vraiment à coeur car ils ne comprennent pas la différence entre satisfaire un désir momentané et un désir réel. Un peu comme quand tu as une rage de sucre un mercredi soir, mais que tu t'étais résignée à manger santé toute la semaine parce que tu as un souper de filles à l'horaire le samedi. Satisfaire un désir momentané en achetant un sac à main (de trop) dont tu n'as pas besoin alors que tu pourrais t'offrir un livre qui va parfaire tes connaissances dans un domaine qui t'intéresse et qui ajoute de la valeur à ta vie est exactement pareil. 

Si tu veux vraiment faire travailler ton argent, ça va demander certains sacrifices. *Voir section des astuces plus bas pour quelques exemples!

J'ai grandi en comprenant jeune la valeur de l'argent ; je me rappelle, du haut de mes 6 ou 7 ans, chaque semaine mon père nous remettait à moi et mes frères une allocation de 5 précieux dollars si chacune de nos tâches avait été dûment accomplie durant la semaine. Pas question que je dépense un sous; je voulais les conserver et les économiser pour un projet grandiose : acheter un manège pour mon hamster. 

Règle no 1 : Économise pour un projet ou un but. Même si ton but est de te remplir ton coussin de sécurité, c'est tout de même quelques chose de tangible! C'est super important d'investir tes efforts dans un PROJET plutôt qu'uniquement dans un chiffre.

Quelques petites années plus tard, à 14 ans, j'ai décroché un premier boulot d'entraîneur de ski durant l'hiver qui m'a permis d'économiser pour l'achat d'un premier cellulaire (archaïque, bien évidemment, on parle d'un flip-phone en 2008) et de tous les paiements mensuels de l'année à venir de celui-ci. J'étais bien fière, parce que toutes mes amies n'avait soit pas de cellulaire du tout ou se le faisait payer par leurs parents. Ce n'était pas la même époque il y 9 ans. Un téléphone avait deux fonctions : appeler et envoyer des textos à 30 sous le message. C'était l'ère AVANT Internet sur les cellulaires, t'sais.

Enchaînant dans les années futures mille-et-un boulots d'étudiants, parfois deux ou trois en même temps, j'aimais combler mon temps libre avec du temps productif. Selon moi, avec ma logique d'ado, ça valait nettement plus le coup de manquer un party épique si ça voulait dire que je pouvais me payer des vêtements ou une voiture. Pas question que je quête l'auto de maman et papa; je voulais MES PROPRES AFFAIRES. 
Un peu plus tard, après avoir travaillé dans les gyms pour un salaire assez dévalorisant, merci - la plupart des gens qui optent pour un entraîneur en salle ne le savent pas, mais en moyenne, l'entraîneur obtient seulement 15-20 % du prix total que VOUS payez pour la séance; le gym empoche le reste, je lançais ma propre affaire. Très très modestes départs, je dois dire. J'avais 19 ans, j'étais travailleur autonome et je n'avais aucune notion ou connaissances en plus d'être très timide. Mais, je savais faire une chose : travailler fort...et piler mes sous. 

Règle no 2: TRAVAILLE FORT. Je veux dire, faire 40 heures par semaine, c'est la norme; si tu aimes faire 40 heures et que tu te satisfait pleinement du salaire que tu obtiens (je veux dire, il y en a parmi nous ici qui font en deux jours le double de ce que je fais en une semaine!), fais abstraction de ce que je viens de dire. Tu peux cependant faire plus, si tu DÉSIRES plus de revenus. C'est vraiment POSSIBLE de combler ton emploi présent avec un second emploi à temps partiel ou un hobby payant; mets les bouchées doubles pendant quelques mois et je te jure que tu vas t'en féliciter par la suite!

Pendant ces années, je dois t'avouer que je ne roulais vraiment pas sur l'or; j'ai adopté des habitudes économes comme par défaut. J'ai appris à me satisfaire de l'essentiel et je me suis aussi rendue compte que l'une des meilleures façons de sauver des sous était de se poser cent fois la question : "En as-tu vraiment de besoin?" avant d'acheter quelque chose

Règle no 3 : Tu n'en a pas VRAIMENT besoin. As-tu BESOIN d'un appartement tout droit sorti de Pinterest? Non. As-tu BESOIN d'un maillot australien qui te coûte 120$ et 80$ de shipping? Non. As-tu BESOIN d'une table dans ta cuisine, d'une télé, du nouveau iPhone 7s, de faux cils toutes les deux semaines, de spraytan? Non, même pas! Tout ça, c'est du gros luxe; c'est quand tu apprends à vivre sans que tu le découvre, parce que, eh, la vie continue malgré tout! Donne-toi la chance de prioriser et l'opportunité de vivre simplement, même si c'est juste pour quelques temps; poches remplies garanties! ;)

À coup de courtes nuits et de longues journées, j'ai fini pas expandre ma clientèle et prendre assez confiance en moi pour lancer une idée que j'avais longtemps mijoté : BARBELLE. Et là j'ai vraiment mis en application les règles d'or apprises dans le passé. Et je ne prétend pas être riche ou avoir la science infuse; j'ai juste 23 ans et j'ai beaucoup d'échelons à gravir avec de vouloir me faire lancer des fleurs. Mais, souvent, très souvent les gens sont surpris de savoir que je ne vis que...de Barbelle. C'est tout. Et surtout que j'en vis vraiment très très bien! 
"Quoi?! Tu ne fais rien d'autres que d'écrire des blogues et coacher des gens? Tu es PAYÉE pour faire ça?!"

Bien oui, bien sûr que oui.

Évidemment, les gens ne voient pas la quantité ÉNORME de travail dans l'arrière scène d'une petite entreprise; tu portes tous les chapeaux : tu es gestionnaire, directrice créatrice, comptable, tu gères le marketing, le service à la clientèle, la production de contenu...bref : EVERYTHING. Il n'y a pas de "congés" ou de weekends et ça vient avec une bonne pelleté de stress toute cette aventure. 

Règle no 4 : Fais des sacrifices. Un sacrifice est simplement une façon de faire de l'espace pour une plus grande opportunité! Pense à un placard trop surchargé; pour y faire entrer une nouvelle paire de chaussures, tu vas devoir te débarrasser d'une vieille paire que tu ne portes plus. C'est le même principe; tu vas devoir abandonner certaines choses pour te concentrer sur ton succès financier. Outre tes besoins primaires et le paiement de factures, où passe ton argent? Les sorties au resto? Les vêtements? L'alcool? Le produits de beauté? Le café? (je suis COUPABLE de TROP dépenser en cafés commerciaux et j'y TRAVAILLE!).

En bref, je ne prétends pas connaître le succès financier le plus grandiose qui soit; mais je pense que quelques conseils d'une amie pour qui ça fonctionné ne peuvent pas nuire :) Toi, qu'est que tu ferais avec 10 000$? 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».