10 conseils d'amie pour ne pas lâcher ton plan alimentaire...pas cette fois ! Le #3 et le #7 te surprendront !

12 Septembre 2017 | Anne-Marie Gobeil

Il est prouvé qu'environ 90% des gens qui amorcent un changement d'habitudes alimentaires...abandonnent. 

Bien franchement, j'ai été - comme toi tu l'as peut-être déjà expérimenté aussi - confrontée à de nombreux abandons avant de trouver la façon qui fonctionnerait pour moi. Nettement plus souvent j'ai échoué lamentablement plus de fois à suivre un plan alimentaire, à me contenter d'une diète que j'avais décidé de suivre, à faire une croix sur certains aliments que j'ai réussi à exercer ma "discipline" et être parfaite sur toute la ligne. 

Du coup, dès qu'on sent que notre navire dévie, qu'on n'est pas parfaite, on se déteste à mourir d'être si "faible". On culpabilise, on over-analyse, on se perd confiance en nous et bah, on abandonne ! Je le vois CONSTAMMENT avec mes clientes, et chaque fois, ça me brise un peu le coeur de les retrouver dans cet état 

Et quand on regarde ça d'un point de vue réaliste, c'est peut-être parce qu'il faut arrêter de penser que c'est une diète, un plan alimentaire, peu importe, qui va tout régler. Changer une habitude malsaine est un LONG processus et on ne peut pas se commander un body shapé comme on commande une nouvelle paire de chaussure en surfant le catalogue en ligne de notre boutique favorite. Tout comme on ne peut pas commander un à-côté de volonté, d'expérience, de  force mentale avec notre plan alimentaire. Ces choses là prennent du temps à croître en toi. 

Et c'est fort probable que ce n'est pas qu'on est médiocre, incapable et faible, mais simplement qu'on n'est pas assez stratégique ou trop pressée. Ce que ça te prendrais, c'est une intervention qui commence dans ton esprit et qui se dédouble en une capacité à bien manger - presque TOUT LE TEMPS - parce que tu comprends pourquoi tu le veux et pas parce qu'on s'y sent obligée.

Sur ce, voici 10 conseils d'amie pour conserver tes bonnes habitudes alimentaires, cette fois ! Laisse-moi savoir lequel te convaincrais le plus de rester accrochée à ton plan de match nutritionnel dans les commentaires ci-bas !

#1 PRIORISE
Quand il est question de changer tes habitudes, pense aux plus grandes problématiques avant d'accorder ton attention (ou tes efforts) aux petits détails. Pense à un entonnoir ; par exemple, si tu es quelqu'un qui ne peut pas se passer de sa boisson gazeuse, de son verre de vin après le boulot, de son petit dessert après les repas ou bien qui a la fâcheuse habitude d'arrêter au service à l'auto du Tim Horton's avant le travail, commence par corriger CES tendances-là qui te sont plus nuisible que de stresser avec le risque que tu cours de manger trop de fruits ou bien de ne pas vouloir t'accorder le droit de manger des glucides du tout. 

#2 LIS
Lire les étiquettes, ce n'est pas un gage de succès, mais parfois ça peut nous éviter de faire des gaffes coûteuses. À éviter sur nos étiquettes : 
- Les ingrédients dont on ne peut pas prononcer le nom ; souvent des additifs et conservais chimiques
- Les mots qui finissent en "ose" comme sucrose, fructose...etc
- Les farines "enrichie" qui sont un mot facile pour "farine blanche de laquelle on a supprimé les fibres"
- Une quantité de sucre supérieure à 4 gr par portion
- Sirop de maïs, gras trans, gras saturés, huiles hydrogénées
- Les nitrates de sodium

#3 PAS D'ALIMENTS ALLÉGÉS
Tu veux un exemple tiré de mon expérience perso ? J'ai un jour acheté un beurre d'arachides allégé en calories et en gras en pensant bien faire - à l'époque, ma relation avec le beurre de peanuts était pour le moins excessive. Sans vérifier l'étiquette, je repartis glorieuse du supermarché, avec ma nouvelle acquisition en main. Le hic, c'est qu'après avoir manger la moitié du pot, je me suis rendue compte que mon fameux beurre d'arachides allégé contenait deux fois plus de sucre (!!!!) que le beurre d'arachides standard que j'avais délaissé sur les tablettes d'épicerie. 
Si un aliment est allégé en sucre, en gras, en calories, dis-toi que la plupart du temps, c'est parce qu'on a compensé AILLEURS dans les ingrédients et que ce n'est vraiment pas toujours avantageux. 

#4 MANGE
Tant de femmes sont terrorisées à l'idée de...manger! Manger suffisamment est pourtant terriblement terriblement. Une femme active ne devrait JAMAIS consommer moins de 1200 calories par jour - et pour la plupart des femmes, il te faudra nettement plus de calories pour t'assurer de favoriser tes performances, d'être équilibrée hormonalement et de ne pas endommager ton métabolisme. La plupart des femmes que j'entraîne sont d'abord très réticentes à manger "autant", mais drôlement, elles réussissent TOUTES à voir des résultats prononcés en mangeant plus que jamais et voient même leur appétit augmenter en l'espace de quelques semaines - signe que ton métabolisme s'active et qui est extrêmement bon signe.

#5 LA LISTE
Ne va pas faire un tour à l'épicerie sans liste. C'est trop facile d'acheter tout ce qui nous tombe sous le nez, ou au contraire, de ne pas se sentir inspirée du tout.  

#6 LES PLATS TUPPERWARE
...ne sont tellement pas mandataires ! Ce n'est pas tout le monde qui apprécie manger réchauffer dans son Tupperware. Certaines aiment VRAIMENT se cuisiner de bons plats qu'elles dégusteront encore tous chauds et si c'est ce que tu apprécies faire : FAIT-LE. Personne n'a dit qu'il était 100% obligatoire de préparer tes repas à l'avance, c'est simplement que pour la plupart des gens, par soucis d'horaire et de vie occupée, c'est plus pratique de le faire. Point.

#7 LES SORTIES
Je ne le répéterai jamais assez : manger sainement, c'est un mode de vie. Et par mode de vie, j'entends que ta vie ne devrait pas tourner autour de ton assiette; c'est plutôt ton alimentation qui devrait s'adapter à ton rythme de vie. Ne laisse pas ton cercle d'amis ou ta vie sociale s'effriter parce que tu as choisi de manger sainement; après tout, ce que tu mets dans ton assiette ou dans ton verre, ça n'a rien à voir avec ton amitié ou ta relation avec les gens dans ta vie ! 
Il existe de nombreuses options santé dans la PLUPART des restaurants; ne t'empêche pas de sortir de chez toi. Ce n'est pas parce que la personne à côté de toi commande une pizza gastronomique que tu dois faire pareil. On n'est plus à la petite école; faire pareil que son copain ce n'est plus d'actualité! 

#8 CRÉATIVITÉ DEMANDÉE
Varie, varie et varie : tes ingrédients, les épices que tu utilises, les présentations de tes repas, les modes de cuisson. Créer, innove et essaie de nouvelles combinaisons et n'aies surtout pas peur de sortir des sentiers battus. Quand il est question d'alimentation, il est aussi question de stimuler son sens de la vue pour nous mettre en appétit et nous garder inspirée par ce qu'on mange. Un tartare maison de saumon, une pâté chinois santé, une pizza sur croûte de chou-fleur, un potage de légumes et de patates douces, pourquoi pas! 

#9 NOTE
Noter dans un journal ses repas s'avère être une EXCELLENTE façon de garder l'oeil sur ce qu'on consomme vraiment. Sois honnête envers toi-même dans ce cahier de notes et laisse toi aussi déverser tes émotions, tes points forts de la journée tout comme tes difficultés sur papier. Extérioriser ce qui se passe en dedans, surtout en nutrition, puis de nous relire, nous permet d'avoir un meilleur jugement de la situation.

#10 LA PERFECTION
...n'existe pas. SURTOUT pas en nutrition. Tu es humaine, pas un robot! En fait, il y a des jours où tu vas commettre des erreurs, des jours où tu vas chercher ta motivation, des jours où tu vas laisser le stress gagner sur toi et la seule chose qui sera importante à faire sera de laisser ces bévue là derrière toi. Si tu t'acharnes toujours à te remémorer des événements passé pour lesquels tu culpabilises, tu tombes dans un cercle vicieux qui n'a rien à voir avec l'équilibre mental que ça demande pour réussir à ne pas abandonner cette fois. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».