Pas besoin de changer ton corps

03 Septembre 2017 | Anne-Marie Gobeil

Il y a peu de temps, sur le net, je suis tombée sur un re-partage d'une vidéo d'un discours de remerciements de la chanteuse P!nk à un gala. 
D'habitude, je n'accorde pas trop d'importance aux vidéos partagées sur les réseaux sociaux parce que je préfère de loin LIRE quelque chose plutôt que de me poster devant mon écran et regarder. Mais ça, c'est juste moi ! 

Je te laisse observer, à ton tour,  l'extrait vidéo in-question quelques instants :

Et tout cas, ça m'a fait réfléchir bien plus en profondeur à beaucoup de choses auxquelles je pensais déjà depuis un moment. 

Bien sur que la vague body-positive véhiculée par des modèles plus en courbes ou bien des femmes comme moi, plus en muscles, transmettent l'excellent message de s'accepter peu importe la forme de son corps. Et ce que j'aime de ces femmes, c'est de m'inspirer non pas de leur corps, mais bien de la confiance qu'elle émane. C'est honnêtement envoûtant, et peu importe le corps dans lequel cette confiance est logée, je ne sais pas pour toi, mais moi, j'y suis instantanée attirée. 

Cependant, je ne sais pas si la plupart des femmes sont convaincues (encore) à 100% malgré l'avalanche de selfies ultra sexy de femmes toutes plus diverses les unes que les autres.  Même moi, parfois j'ai des moments de doutes; des rechutes qui entachent mes pensées d'un amer sentiment. "Tu n'es pas à la hauteur" qu'elles disent ces pensées noires là. Les as-tu toi aussi?  


Et en tant qu'entraîneur et blogueuse, je jase avec des femmes 100% du temps et j'ai envie de passer le "BON" message; celui qui vient du coeur tu sais. Celui qui est BIEN pour chacune d'entre nous. 
À mes débuts, je faisais comme tout le monde; je voulais changer mon corps et je voulais aider mes clientes à changer le leur, parce que je pensais (et elles pensaient) qu'en modifiant son apparence, on modifiait notre confiance en nous. Mais c'est faux, ça n'a rien d'aussi simple et surtout, je pense que ça devrait être le dernier de nos soucis de voir notre corps changer ou pas. 

Du haut de mes 5 pieds 8, j'ai pesé 130 lbs, 150 lbs et même 187 lbs pour aboutir à mon actuel 160 lbs. En l'espace de 3 ans, à essayer de me battre pour atteindre l'apogée de ma confiance en moi. J'ai été "en courbes", j'ai été "maigre à faire peur" et j'ai été "super musclée" et à aucun moment, ma confiance a été miraculeusement propulsée. Je n'ai pas appris à m'aimer plus à cause de mon apparence physique. Au fait, la vérité, c'est que même si tout changeait à l'extérieur, rien ne changeait à l'intérieur.

La confiance en toi, tu ne l'as pas acquis à coups de kilos perdus. D'ailleurs, pour devenir vraiment confiante, je ne te promettrai même pas, en tant qu'entraîneur, que tu vas changer/perdre du poids/prendre du muscle. Du moins, pas avant que tu comprennes que peu importe ce que tu fais à ton corps, ça n'a rien à voir avec ce qu'il y a dans ta tête. S'entraîner, bien manger, t'hydrater, ça devrait être quelque chose que tu pratiques au quotidien par respect pour ton corps, parce que tu veux rayonner de santé, parce que tu veux devenir forte et être au summum de ta forme, et pas seulement un moyen de changer ta silhouette dans un maillot de bain.

Beaucoup de femmes se découragent (et moi-même, par le passé) parce qu'elles sentent que le dur labeur qu'elles investissent dans leur entraînement ne "paie" pas ou pas assez rapidement.

Woh, minute...! 

Alors la SEULE "paie" qui est valable quand tu adoptes les habitudes les plus saines qui soient pour ton corps sont ton poids, tes muscles ou bien ton taux de gras? Je sais que c'est extrêmement difficile de se regarder, de regarder d'autres femmes plus en forme que soi, de se regarder à nouveau et de pouvoir s'apprécier à notre pleine valeur. Je pense que peu importe notre enveloppe corporelle, nous avons toutes déjà succombées maintes et maintes fois à la comparaison, suivie du désarroi et de l'apitoiement sur notre sort. Mais, quand tu y penses, c'est vraiment (vraiment) ridicule ! 
Comment tu te sens à la fin d'un workout ardu? Tu te sens sacrément bien. Point final. Tu es dégoulinante de sueurs, tu as les cheveux en bataille, une coulisse de mascara le long de la joue, mais tu t'en fiche parce que tu te sens BIEN. 
Tu ne penses pas (drôlement) à ton tour de taille, au gras que tu veux perdre ou bien à la grosseur de tes fesses à la fin d'un entraînement; ton cerveau est plein d'endorphines et tu te sens fière de toi, accomplie. Juste ça. Et JUSTE ça, c'est assez.

Si tu change tes habitudes parce que tu SAIS que tu le mérites et que tu veux honorer ton corps, tu vas changer. Éventuellement. C'est inévitable ! Et c'est fantastique, mais à condition que tu n'extrais pas ta motivation uniquement de ton poids ou te ton taux de gras. Tu ne dois pas mélanger apparence et confiance; ni reflet dans le miroir et accomplissement. 

[caption id="" align="alignnone" width="1136.0"] Je n'ai jamais été aussi confiante que je le suis à ce jour. Mon corps est imparfait et il est LOIN des standards de beauté qu'on voit défiler sur le net. J'ai des vergetures sur les hanches, des plis se forme sur mon ventre en position assise, des écorchures sur mes jambes à cause de l'entraînement en haltérophilie, mes fesses n'ont rien à voir avec l'emoji en forme de pêche et j'ai aussi des vestiges d'acné sur mon visage. Je n'existe pas pour plaire visuellement et/ou sexuellement aux autres. J'ai de biens plus beaux et grands projets. Je n'ai jamais été aussi confiante que je le suis à ce jour. Mon corps est imparfait et il est LOIN des standards de beauté qu'on voit défiler sur le net. J'ai des vergetures sur les hanches, des plis se forme sur mon ventre en position assise, des écorchures sur mes jambes à cause de l'entraînement en haltérophilie, mes fesses n'ont rien à voir avec l'emoji en forme de pêche et j'ai aussi des vestiges d'acné sur mon visage. Je n'existe pas pour plaire visuellement et/ou sexuellement aux autres. J'ai de biens plus beaux et grands projets. [/caption]

Tu n'as pas BESOIN de changer pour mériter la confiance que tu convoites; tu n'as pas BESOIN de la silhouette d'une modèle bikini pour t'approprier cette confiance. En gros, tu n'as pas BESOIN d'un laisser-passer; d'un ticket d'entrée. Tu n'as même pas besoin de changer, au fait.

 

 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».