Les meilleurs et pires accessoires d'entraînement

30 Octobre 2018 | Daphné Bilodeau

alora-griffiths-750398-unsplash

Tout le monde a une amie ou une connaissance qui traine toute une artillerie d'équipement et d'accessoires avec elle au gym. Tu t’es surement déjà demandé à quoi sert tout cet équipement et si toi tu devrais l’essayer aussi!

Tout dépend du type d’entrainement que tu fais, donc de la demande sur ton corps. Je crois bien que je ne te fais pas de surprise si je te dis que le renforcement de tes muscles stabilisateurs prime sur l’achat d’équipement. Par contre, ce genre d'outil pourrait t’aider à poursuivre ton entrainement sans trop de douleur pendant ton processus de réadaptation. D’autres outils existent également pour protéger nos articulations d’une surcharge pour laquelle elles ne sont pas conçue.

Je démystifie ici pour toi l’usage de 3 de ces outils!

1. La ceinture d’hatérophilie

La ceinture d’haltérophilie est un ceinture abdominale utilisée pour stabiliser le bas du dos. Par contre le danger de l’utiliser pour des exercices sans demande excessive est de rendre tes muscles abdominaux paresseux et ainsi de diminuer ta stabilisation lombaire. Le risque de blessure, telle une hernie discale ou une entorse lombaire, est alors augmenté.

Quand vient le temps de tester ton 1RM au squat ou au deadlift par exemple, celle-ci peut t’apporter un support supplémentaire et te permettre une meilleure posture. Ainsi, à moins que tu sois une de celles qui lèves des charges lourdes régulièrement, la ceinture d’haltérophilie ne t’est pas nécessaire. Tu préfèreras le renforcement de tes abdominaux qui te bénéficiera sur le long terme.

D'ailleurs, j’ai déjà écrit un article complet sur la recette pour des abdos parfaits et il se trouve ici.

2. Knee sleeves

Un knee sleeve est une manche supportive qui le glisse sur la jambe pour support le genou.

Aucun danger ici de rendre les muscles du genou paresseux, pusqu’ils n’ont pas le choix de contracter pour permettre le mouvement. Si tu n’as jamais eu de douleur aux genoux ou de problème de contrôle, nul besoin de dépenser pour cet outil.

Selon les études, les knee sleeves permettraient d’envoyer une information proprioceptive supplémentaire à ton cerveau, ce qui ferait en sorte d’améliorer le contrôle de l’articulation. La proprioception c’est ta capacité à ressentir ton corps dans l’espace. Le plus souvent, un manque de contrôle du genou fera en sorte qu’il aura tendance à rentrer vers l’intérieur. Avec le temps, ceci peut causer des blessures de surutilisation telles que le syndrome fémoro-patellaire ou syndrome de la bandelette.

Bien évidemment il sera beaucoup mieux pour toi d’aller consulter afin d’identifier la cause de tes douleurs et de remédier au problème pour de bon. Les knee sleeves pourront à ce moment, t’aider à poursuivre ton entrainement, selon tolérance bien sûr, tout au long de ta réadaptation en « patchant » le problème temporairement.

Gardes en tête que si tu éviter le problème à long terme, les knee sleeves seules ne feront pas l’affaire. Peut-être ton problème sera réglé à court terme, mais il risque de revenir dès que tu augmenteras ton volume d’entrainement. C’est donc sur ta biomécanique qu’il faut agir!

Finalement, tout comme la ceinture abdominale, les knee sleeves peuvent être utilisées lors de levées de charges lourdes afin de te procurer une sécurité supplémentaire.

3. Les wrist wraps

Le wrist wrap est une bande le plus souvent élastique et à Velcro utilisée pour stabiliser le poignet.

Tout comme pour les knee sleeves, il n’y a aucun danger de rendre les muscles de poignet paresseux, puisque pour tenir tes poids, tes muscles n’ont pas le choix de se contracter. Ils serviront surtout à éviter l’hyperextension de ton poignet surtout en situation où une charge sera appliquée : front squat, haltérophilie, push-up, hand stand, wall-balls, etc.

C’est un outil que je conseille à toute personne pratiquant un sport nécessitant l’extension du poignet en mise en charge, particulièrement au CrossFit et en haltérophilie. Le poignet est un articulation fragile capable de manutention et de mouvement minutieux, mais pas vraiment capable de supporter la surcharge, surtout en extension.

Si tu te reconnais là-dedans, je te suggère de t’en procurer! Ceux-ci pourraient t’éviter de l’usure à long terme. Comme ils servent à éviter l’hyperextension de tes poignets, il faut donc les mettre un peu en haut de l’articulation, donc légèrement sur la main pour éviter la fin du mouvement, sans pour autant te nuire.

Choisie bien tes outils, que ce soit le renforcement ou une aide externe ;). Quels sont les accessoires d'entraînement que tu traînes en tout temps sur toi au gym et qui t'aident à mieux performer. 


Daphné Bilodeau

Daphné Bilodeau

COLLABORATRICE ENTRAÎNEMENT ET SANTÉ

En tant que physiothérapeute et kinésiologue, son objectif principal est de remettre les gens sur pieds pour qu’ils reprennent l’entrainement le plus tôt possible. La prévention des blessures par l’analyse du mouvement fait aussi partie de ses missions. Le temps d’un WOD, vous allez autant la voir vous donner des conseils que de se donner à 100?ns son entrainement.


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article IMG_7084_Facetune_28-12-2017-22-36-501

    3 exercices pour des fessiers plus forts en 2018

    2017-12-28 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article IMG_0739_Facetune_17-03-2018-10-34-251

    L'entraînement accessoire et pourquoi tu devrais l'inclure dans ton programme si tu vises de sérieux progrès

    2018-03-17 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Vers des abdominaux d'acier : ton guide complet et les fausses croyances à éviter

    2018-07-25 00:00:00 | Daphné Bilodeau