Fringales de grossesse : mythe ou réalité

20 Novembre 2018 | Anne-Marie Gobeil

lawrson-pinson-1097030-unsplash

L’une des questions que je reçois le plus fréquemment depuis que j’ai annoncé ma grossesse ressemble à une variante de : « Comment fais-tu pour résister aux fringales », « Comment fais-tu pour continuer de manger santé? » ou bien « Quelles sont tes fringales de grossesse? ».

Avant de me lancer dans le fameux dossier des fringales de grossesse et de discuter avec toi des raisons pour lesquelles elles peuvent se produire (ainsi que comment tu peux mieux les gérer), je veux aborder la différence cruciale entre les aversions alimentaires et le désir de consommer des aliments malsains/sucrés ou gras.

Les aversions alimentaires et leur impact sur la qualité de ta nutrition

Les aversions alimentaire se produisent généralement au premier trimestre, mais peuvent affecter certaines femmes pour toute la duration de leur grossesse. Dans mon cas, elles sont arrivées et reparties en même temps que les semaines de nausée incessante que j’ai eu le plaisir (sens-tu le sarcasme) de côtoyer au premier trimestre. En gros, les aversions alimentaires sont un sentiment de répugne complet (et souvent soudain) à certains aliments. Souvent, tu te retrouves à ne plus pouvoir tolérer la vue, l’odeur et encore moins le goût des aliments qui garnissaient pourtant quotidiennement tes assiettes pré-grossesse! Moi, c’était tout ce qui était végétal : les légumes, les légumineuses, le tofu, le tempeh (oh seigneur, surtout le tempeh!),  les oeufs et les produits laitiers. Étant végétarienne, c’était principalement tous mes aliments de prédilection qui me chamboulaient le plus l’estomac.

Quand tu es aux prises avec de la nausée de grossesse et/ou des aversions alimentaires (deux symptômes causés par le surplus d’hormones féminines dans ton corps durant cette période), ton objectif principal est tout simplement de MANGER et de ne pas vomir. Point.

Mon seul but était de me nourrir, de un parce que manger fréquemment de petits encas était la SEULE façon d’apaiser (sans jamais complètement éliminer) mes nausées, et de deux, parce qu’il était vital à mes yeux de consommer assez de caories pour soutenir mon corps durant cette étape critique du développement de mon bébé. Mes aversions ont fait en sorte que durant quelques semaines, je me suis dirigée vers des choix alimentaires qui ne sont pas optimaux par défaut, parce que c’était littéralement tout ce qui rentrait…sans ressortir !

Ici, je parle de glucides faciles à digérer : beaucoup de tartines au beurre d’arachide naturels, de sandwichs ou wrap de bananes, de fruit surgelés et séchés, de riz, de pâtes, de soupe, de ramen (oui, vraiment!) de patates et peu de protéines (la seule forme de protéine que j’ai vraiment intégrer à ce moment de ma grossesse fut du poisson) furent consommé. Ce n’est pas nécessairement que j’avais des « fringales » spécifiquement pour ces aliments, c’est simplement que c’était moins indigeste que le reste du contenu de notre frigo.

Les « fringales de grossesse »

J’utilise les guillements pour encadrer le mot « fringales de grossesse » car, je veux dire, j'avais des envies de biscuits, de pizza et de croissants MÊME avant d'être enceinte. Pourquoi? Bah, parce que c'est délicieux!  Il n’y a pas de différence à mes yeux entre des fringales de grossesse et des fringales tout court. C’est du pareil au même au fond, et je ne vais pas faire porter le blâme d’une surconsommation de nachos trempés dans la crème glacée à la vanille sur le dos de mes hormones, c’est juste exagéré.

Il faut se poser la question suivante "Est-ce que j'en ai envie parce que je suis enceinte ou bien j'en ai envie SIMPLEMENT parce que c'est délicieux/parce que je m'ennuie/parce que j'ai sauté un repas et maintenant j'ai hyper faim?" Parce que les fringales alimentaires, il faut savoir qu’elles se manifestent quasi TOUJOURS quand ton corps essaie de te faire passer un message. Beaucoup de femmes souffrent de violentes fringales parce qu’elles présentent une déficience en un nutriment, une vitamine ou un minéraux spécifique. Leur corps se dirige donc vers une source de ce nutriment qui lui est familière, accessible et goûteuse (mais pas toujours santé!) pour chercher à compenser.

Par exemple :

Une carence en acides gras essentiels, les Omégas 3, peut entraîner des fringales pour des aliments très gras et salés comme la pizza, les frites et la fameuse poutine extra-fromage!

Une carence en magnésium - un minéral essentiel dont 95% de la population est carencé en raison d'une alimentation élévée en sucre, en alcool, en cafféine et à cause d'un mode de vie stressant- entraînerait de violentes fringales pour du chocolat, qui contient naturellement beaucoup de magnésium. C'est pourquoi les femmes pré-menstruée auront tendance à se tourner vers le chocolat lors de cette période durant laquelle ce minéral est plus absent dans l’organisme.

Une carence en zinc, qui peut être le produit d'un mode de vie stressant, augmenterait la fréquence des fringales pour un combo sucré-salé.

Une carence en calcium et en vitamine B peut également entraîner de vigoureuses rages de sucre et des fringales pour des aliments glucidiques (pains, pâtes, pâtisseries..etc) auxquelles il est quasi-impossible de résister.

Tous les nutriments que je viens d’énumérer sont ESSENTIELS au développement de ton bébé et ton corps en a critiquement besoin durant cette période. Coïncidence?

Si tu es affligée de violentes fringales de grossesse, sache que tu n’es pas démunie et que tu peux absolument améliorer la situation en allant puiser ces précieux nutriments dans des aliments SAINS.

- Pour contrer les rages de chocolat, rien de mieux que de combattre le feu par la feu : Le chocolat noir 85% ou 90% est non seulement riches en antioxydants, mais il coupe aussi l'envie de sucré. 

- Pour combattre les fringales d'aliments gras, une poignée de noix de cajou non salées ou bien un avocat étendu sur des galette de riz peuvent te sauver de l'envie de te commander une pizza. 

- Les envies d'aliments salées et croustillants sont simples à détourner : le popcorn nature arrosé d'un filet d'huile de coco et de sel rose de l'Himalaya est une super option de snack salé sans culpabilité.

- Si on a un petit creux pour des aliments hauts en glucides, comme du pain ou des pâtisseries, on fait le plein de fruits.

.

Et moi, mes fringales ?

Les fringales que j'ai sont les mêmes qu'avant, mis à part que j'apprécie davantage les aliments riches ou salés que mes habituelles tendances sucrées (la guacamole, le jaune d'oeuf, la mayo et les frites de patates douce n'ont JAMAIS goûté aussi bon ). Je me surpend aussi, moi, végétarienne depuis plus de deux ans, à avoir envie de VIANDE. Sans farce, j’ai un désir de steak et de poitrie de poulet, ce qui n’est VRAIMENT PAS comme moi. J’imagine que mon corps cherche uniquement. Me diriger vers des sources de calories plus denses (et les produits animaux sont effectivement plus riches en gras et en calories). Alors, même si je ne suis pas prête à dire que les fringales de grossesse sont bien réelle, je peux définitivement m’entendre avec toi sur le fait que certaines « tendances » alimentaires qu’on adopte durant la grossesse sont influencées par nos hormones et nos nouveaux besoins énergétiques.

Le weekend, je sais profiter d'une bonne bouffe/d'un dessert sans aucune culpabilité, mais je pense VRAIMENT qu'on ne perd PAS le contrôle de notre corps aux mains des hormones et qu'on se transforme en espèce d'animal sanguinaire gouverné par des pulsions alimentaires quand on tombe enceinte .

Je ne vais pas faire l'unanimité, mais les fringales de grossesse sont exactement ça...des FRINGALES. Pas des BESOINS. Si tu as envie d'un biscuit, MANGE UN BISCUIT, girl, mais sache que tu n'es pas l'esclave des fringales et c'est vraiment possible de manger sainement ; ça ne relève pas du miracle, suffit d'adapter ton mode de vie un peu, de croire en ta propre volonté, de consommer assez de calories et de garnir ton frigo et tes armoires d'options santé (aka : ne garde pas un million de cochonneries dans ta cuisine ????????‍♀️). Choisir un fruit plutôt qu'un bol de crème glacée n'aura jamais été aussi simple. Mama, you are so much STRONGER than you think and you got this!

Ça c'est mon idée de la chose, mais au final, j'aimerais avoir VOTRE opinion les filles : toi, crois-tu aux fringales de grossesse, ou pas ? As-tu été affligée de "rages" incontrôlables envers certains aliments durant ta grossesse ou pas du tout ? 

Aussi, garde l'oeil ouvert car dans quelques semaines, j'annoncerai le lancement d'un programme bien spécial dédié à 100% à l'entraînement et la nutrition pré et post natal. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article Finale02-0183

    Pourquoi est-ce correct de critiquer une Fit Mom ?

    2018-09-19 22:16:36 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article jonas-kakaroto-458503-unsplash

    Combien de calories de plus devrais-tu consommer à chaque trimestre de ta grossesse?

    2018-09-21 17:16:05 | Marie Lou Vachon

  • Lire l'article IMG_4268

    #Bumpdate : Tout ce qui s'est passé depuis le début du deuxième trimestre

    2018-11-10 21:29:24 | Anne-Marie Gobeil