"Ma seule rivale est moi-même" - Comment Laurence a cessé de se comparer aux autres, appris à aimer ses courbes et est devenue plus forte que jamais

20 Novembre 2018 | Kim Robitaille

46098228_206978100235143_7973272700992880640_n2

J’ai toujours été une fille assez active et ce, depuis que je suis toute jeune. Déjà à l’âge de 5 ans je faisais de la gymnastique, puis j’ai fais de la danse jusqu'à l’âge de 16 ans. J’ai commencé à aller en salle de sport quand j’avais 15 ans, l’âge auquel les gyms de ma région autorisait les mineurs à s’abonner avec signature d’un parent. J’y allais en autobus durant mon heure de diner au secondaire ou bien après l’école.

Mon obsession avec mon poids a débuté avec mon entrée au secondaire. Je me suis longtemps fait intimidé car je pesais un peu plus que la moyenne du restant des élèves de mon année. Je réalise que cela m’a vraiment affecté plus que je le pensais. En cherchant à changer mon corps, j’ai fais TOUS les régimes possibles et je m’entrainais trois à cinq fois par semaine. J’ai perdu du poids, que j’ai ensuite repris et encore reperdu. Je vivais constamment en mode ‘’yoyo’’ avec mon corps et je sais qu’atteindre mon équilibre est le combat d’une vie. Mais j’ai réalisé que manger bien et bouger ne fait pas seulement une différence physique, mais encore plus au niveau psychologique. Je dors mieux, je suis beaucoup plus en forme et j’ai de l’énergie comme je n’ai jamais eu avant d’avoir un mode de vie sain.

Lorsque j’ai commencé à m’entrainer, j’ai trouvé vraiment difficile d’être essoufflée rapidement et je me comparais énormément aux autres. J’avais aussi de la difficulté à être assez disciplinée pour me rendre au gym un minimum de trois fois par semaine et surtout, je trouvais ardu de devoir m’entraîner seule. Mais comme on dit, petit train va loin, et c’est en restant assidue qu’on évolue et qu’on s’améliore. Quand j’ai commencé à faire du CrossFit avec une de mes bonnes amies, il y a 3 ans, j’ai découvert que j’adorais (si c’est pas pour dire ‘’tripais’’) sur ce style d’entrainement. L’ambiance de groupe me motivait à fond !  Malheureusement, je me suis blessée il y a un an et j’ai dû arrêter et reprendre des entraînements au gym régulier. Je pense refaire du CrossFit dans le futur lorsque je serai entièrement rétablie de cette blessure, car pour moi, ce fut un réel coup de coeur!

Pour celles qui ont de la difficulté à conserver leur motivation comme moi j’en ai fait l’expérience au début, je crois simplement qu’il te faut essayer de nouvelles choses. Je pense que lorsqu’on trouve un sport qui nous passionne, on devient tellement motiver et déterminer à atteindre nos objectifs. De plus, en mangeant sainement je pensais perdre du poids assez rapidement, mais je me suis rendu compte que c’est un processus qui prend beaucoup plus de temps que je le croyais. Ce n’est pas en mangeant du poulet et du brocoli deux à trois semaines qu’on peut perdre poids ou prendre de la masse musculaire. On doit se fixer des objectifs réalistes à long terme, c’est vital.

Je suis chanceuse, car j’ai reçu beaucoup d’encouragements de la part de ma mère au départ, car elle aussi était dans le même processus de mise en forme que moi. On a même fait une affiche avec nos objectifs à long terme et des récompenses personnelles pour chaque 10 lbs de perdues. On s’encourageaient mutuellement et on faisait de l’activité physique ensemble. Lorsque j’ai commencé à perdre du poids, la plupart des gens autour de moi le remarquait et me motivait à continuer. Je n’ai jamais sentie que j’étais seule dans ce processus, et ça m’a vraiment aidé.

Une chose qui me motive énormément aujourd’hui est de regarder des photos de moi avant que j’aie commencé ma remise en forme. Au début de mon parcours, je regardais des photos de fille qui font du fitness, mais j’ai vite compris que de me comparer à quelqu’un d’autre n’était pas la meilleure idée. Aujourd’hui ma seule rivale est moi-même et je dois me confronter à chaque jour, que ce soit vis-à-vis les choix alimentaires que je fais ou durant mes entraîenements. Ce qui compte à mes yeux, c’est d’être meilleure que la moi d’hier, c’est tout !

Ma plus grande fierté est de ne jamais avoir abandonné malgré les hauts et les bas. En effet, j’ai perdu 30 lbs les 6 premiers mois de ma remise en forme, puis j’ai repris 20 lbs. Je n’ai pas abandonné et j’ai réussis, avec beaucoup de persévérance, à perdre 45 lbs au total, poids que je peux maintenir. Toute ma vie je devrai dealer avec le fais que mon métabolisme est très lent et j’engraisse très facilement. Mais tu sais quoi? Aujourd’hui, j’aime mes courbes et je le montre par la confiance que je dégage. Je pense que chaque femme devrait avoir confiance en elle, peu importe la forme de son corps. Je suis vraiment fière de pouvoir inspirer des centaines, voir des milliers de femmes, à travers les réseaux sociaux et pouvoir interagir et partager mon expérience avec elles. Ça me rend vraiment heureuse de savoir que je peux aider d’autres à prendre confiance en elles, à se trouver plus belles et à accomplir des choses incroyables!

Être en forme pour moi ne veut pas dire de peser 130 lbs ou d’avoir les abdominaux bien découpés. Être en forme pour moi c’est de prendre soin de sa santé en bougeant un peu à chaque jour et de manger des aliments qui sont sain pour la santé. Être en forme c’est de pouvoir se permettre de manger des frites le samedi soir, mais d’accepter que la semaine, fait le plein de légumes plutôt que de cochonneries. Être en forme c’est un un mode de vie qui a tellement à offrir et qui vaut l’investissement. C’est l’investissement d’une vie!

Le meilleur conseil que je pourrais te donner, c’est de ne pas te comparer aux autres. C’est une des pires choses que j’ai fais au début de ma remise en forme. Personne n’est TOI, et c’est ta force ; ne cherche pas à devenir quelqu’un d’autre. De plus, prend le TEMPS de te fixer des objectifs réalistes qui vont te permettre de rester focus et motivée à faire les bons choix au quotidien. Fais toi confiance et aime toi telle que tu es. Que tu ai le ventre plat, des bourrelets ou pas de fesse, aime toi tel que tu es et si tu as envie de « t’améliorer’ »,  eh bien fais le pour les bonnes raison. Choisis toi et prends soin de toi.


Laurence Jones

Suivre Laurence sur Instagram

 


Kim Robitaille

Kim Robitaille

DIRECTRICE DES RELATIONS DE PRESSE - GESTION DES COMMUNAUTÉ - COACH BARBELLE

Kim est la définition même d'une SuperWoman : jonglant entre les rôles de maman dévouée, entraîneure passionnée et femme de carrière, elle sait tout faire. C'est aussi elle qui se cache derrière les réseaux sociaux de Barbelle !


Tu aimeras aussi