9 trucs de pro pour mieux jongler avec les repas des fêtes

19 Décembre 2018 | Marie Lou Vachon

anita-austvika-1128082-unsplash

 

Chaque année, je suis toujours impressionnée de constater le nombre de femmes qui angoissent totalement avec l’arrivée du temps des fêtes et les multiples party et soupers de famille qui s’annoncent. S’il y a bien une période durant laquelle tu ne devrais te soucier que de partager et chérir des moments de qualité avec ton entourage, c’est bien la période de Noël!

Néanmoins, si je peux un tant soit peu contribuer à abaisser ton niveau de stress, je te partage quelques trucs utiles pour mieux jongler avec ces repas copieux sans trop affecter les résultats pour lesquels tu travailles si fort à l’année!

 

1. SURTOUT, ne pas adopter la mentalité du « tout ou rien »!

Pour ce faire, tu dois lever les interdits et n’agir que par amour! What!? Je m’explique : Personne ne te demande de résister au plat de chips dans lequel tout le monde pige sous ton nez. Tu as le droit d’en manger! Défais-toi de cette mentalité, de cette notion d’interdit! Si vraiment tu en as envie, gâte-toi, tout en respectant ton corps et les signaux qu’il t’envoie (ne mange jamais au-delà de ton sentiment de satiété) et non pas en t’enfilant le maximum de malbouffe comme s’il n’y avait pas de lendemain.

La nuance est ici : Si tu ne bois pas cette bière par exemple, ou que tu ne manges pas ce dessert décadent, ce n’est pas parce que tu n’en as pas le droit, mais plutôt parce que ce n’est pas ce que tu veux. Si toi, ce que tu veux réellement, c’est de performer comme une athlète à ton prochain training et que tu sais pertinemment que de manger ou boire telle chose te privera de ton énergie optimale et te fera te sentir ballonnée, fais les choix en conséquence, that’s it!  C’est TA liberté! Ne joue pas à la victime fille! Fais tes choix par amour pour ton corps, par amour pour ton sport et par amour pour la bouffe!

 

2. Se gâter sans interdit c’est OUI, mais pas sans limites!

Choisis tes repas! Les occasions de manger de la tarte au sucre, de la bûche de Noël, des patates pilées ou de la tourtière se multiplieront dans les prochains jours!  En général, tu auras aussi l'option de manger de la dinde, des légumes, des salades…etc. Choisis tes batailles!  Si possible, détermine à l'avance à quel repas tu as vraiment envie de te gâter.  Ta tante Monique fait les meilleurs desserts au monde et il t'est impossible d'y résister? Savoure-le pleinement et sois « plus sage » chez grand-maman, tout simplement!

 

3. Commence par la protéine!

Débute ton repas avec la viande! C'est elle qui comblera le plus rapidement ta faim alors entame le souper avec un bon morceau de dinde ou une portion de ragoût de boulettes et enchaîne avec les légumes (si c'est faisable, remplis la moitié de ton assiette de ces derniers) qui eux, t'apporteront des fibres et une multitude de vitamines! Résultat? Sentiment de satiété et plus de contrôle devant les desserts ou autres gâteries offertes!

 

4. N'arrive jamais affamée à l'heure du repas!

La pire erreur que tu peux faire est de manger moins durant la journée en prévision du repas copieux prévu en soirée. Mange tous les repas que tu consommerais en temps normal! De cette façon, ta glycémie t'en remerciera et ton appétit aussi. Et puis, on le sait, les repas de Noël sont inlassablement servis tard! Rien de pire que d'avoir le ventre qui crie famine devant une orgie de bouffe!  #selfcontrol #bonnechance Prévois le coup! Apporte-toi un « shake » de protéines, des noix, bref, quelque chose qui se transporte facilement et qui te soutiendra (à tout coup, je consomme un « shake » protéiné dans l'auto, en route vers le party). S'il y a des plats proposés avant le repas dans lesquels tu as envie de piger, opte pour les fromages, les crudités et les noix. À l’opposé, tiens-toi loin des corbeilles de pain, des plats de chips et autres grignotines vides de nutriments qui ne te fourniront qu’une seule envie: en manger encore plus! (Tu le sais girl, si tu te laisses tenter par UNE... t'es faite! #Oups)

 

5. Ne néglige pas ton sommeil!

Changer complètement ton horaire est la meilleure façon de te sentir déréglée et barbouillée ! Le sommeil joue un rôle clé sur le contrôle de ton appétit, sur ta sensibilité à l'insuline, sur ton système immunitaire, sur ton humeur et, évidemment, sur ton énergie! Si ton horaire du temps des fête s’apparente à un marathon de partys à relever, encore une fois, fais des choix! Détermine LA soirée qui vaut absolument la peine de te coucher à "pas d'heure", et pour les autres, tire ta révérence à une heure acceptable relativement à ta routine habituelle.

 

6. S'il n'est pas recommandé de modifier ton horaire de sommeil, il peut toutefois être bénéfique de modifier la composition de tes repas pour la période des fêtes.

Opte pour une alimentation plus riche en légumes (végétaux +++) et en bon gras qu'à l'habitude, tout en diminuant légèrement tes quantités de protéines afin de faciliter ta digestion et de contrebalancer l'inflammation causée par le sucre et l'alcool. Également, en dehors des partys, minimise ta consommation de glucides et de sucre afin d’aider ton organisme à en augmenter leur utilisation lorsque l'occasion d'en manger se présentera.

 

7. Dans le même ordre d’idée : Plusieurs semaines avant la période des fêtes, augmente ton volume d'entrainement (sans en augmenter la durée).

Comment? Raccourci tes temps de repos entre tes séries ou encore, prends des temps de repos ACTIFS (corde à danser, spinning, rameur, sprint, etc.) Ceci aura aussi pour effet d'améliorer ta sensibilité face aux sucres (moins de stockage) en plus d'activer ton métabolisme!

 

8. Durant la période des fêtes, juste, bouge!

Ton horaire sera peut-être plus flexible si tu es en vacances et te laissera davantage d'occasions de bouger! Profite de tous les moments que tu as pour être active afin de vider au maximum tes muscles de leurs réserves de glycogène et d’ainsi limiter les débordements vers tes cellules adipeuses (gras)! Attrape les enfants et allez glisser, patiner, skier, raquetter (ouep! je décide que c'est un verbe), marcher, etc.! Le fait de pratiquer une activité dans le plaisir, à une intensité modérée, contribuera à recalibrer tes hormones et t’aidera dans ta perte de gras ou ta prise de masse à long terme. Un p’tit « reset » de ton corps te permettra de partir la nouvelle année en force et de tirer le maximum de bénéfices de ton retour à l’entraînement! 

 

9. Prendre un verre en toute connaissance de cause!

Savais-tu que le feeling d'être ''pompette'' (ou carrément ''saoule'') est dû à la déshydratation? Ton corps utilise toute son eau pour se défendre contre « l’éthanol » et tenter d'éliminer l'alcool présent dans ton sang. Également, pendant ce processus de protection, ton corps place en réserve (adipeuse) les calories que tu consommes puisqu’il concentre toute son énergie à se débarrasser de la boisson. Donc, un repas copieux, riche en gras, en glucides et en sucre auquel on ajoute de l’alcool…OUCH! Bonjour le stockage de gras! 3 petits trucs faciles pour mieux gérer alcool VS dommages :

Truc no 1 : Tente d’éviter les apéros et de plutôt prendre ton verre pendant le repas ou en digestif, ça évitera de stimuler ta faim et d’augmenter inutilement la quantité de nourriture que tu avaleras!

Truc no2 : Le soir où tu te permets un p'tit verre de plus, fais de meilleurs choix côté alimentation!

Truc no 3: Reste hydratée!  En plus de te donner une fausse impression de faim, le fait d'être déshydratée te causera de la fatigue, des maux de tête et j'en passe! Traîne ta bouteille d'eau partout où tu vas et assure-toi de boire l’équivalent d’un verre d'eau pour chaque verre de d’alcool.

 

Ceci étant dit, tous les trucs mentionnés ci-haut sont bien pratiques et c’est super que tu les connaisses! Toutefois, l’équilibre restera la clé du succès et la période des fêtes doit avant tout demeurer un temps de réjouissances durant lequel tu te permets de décrocher et de profiter de la vie et de ses petites gâteries en compagnie des gens que tu aimes le plus sur cette terre! Profite pleinement du moment présent, fais-toi plaisir, ne tombe pas dans l’excès, mais ne te prive pas non plus et SURTOUT, ne laisse aucune place au stress ou à la culpabilité! Rappelle-toi qu’il ne s’agit que de 2 semaines sur 52 et que ce que tu auras fait entre le 1er janvier et le 25 décembre aura incontestablement bien plus d'importance et d’impact sur tes résultats et ta santé que ce que tu fais entre le 25 décembre et le 1er janvier!

 

JOYEUSES FÊTES GIRLS! XX


Marie Lou Vachon

Marie Lou Vachon

COLLABORATRICE MISE EN FORME ET ENTRAÎNEMENT

Avant tout une maman comblée, Marie Lou est également une coach passionnée, spécialisée en perte de gras et optimisation de la santé ! Sa motivation est d'aider les femmes à retrouver leur énergie et à prendre conscience de leur plein potentiel. Elle croit que chaque femme mérite d'être à son top d'énergie, de se sentir forte, solide, belle et bien dans sa peau !


Tu aimeras aussi