Arrêter de te récompenser avec de la nourriture - 7 façons de changer pour de bon

04 Février 2018 | Anne-Marie Gobeil

Une chose qu’on nous a enseigné depuis notre plus tendre enfance, c'est que les sucreries et les gâteries pouvaient très bien faire office de récompense. C’était bien innocent à l’époque de se faire payer une crème glacée si on avait été « sage » pendant que la p'tite gardienne nous surveillait ou bien de recevoir un suçon coloré si on avait eu une bonne note à un examen. L’intention de nos enseignants et parents n’a évidemment jamais été de faire naître chez nous une relation malsaine avec la nourriture, bien sûr que non. Mais, ça contribue tout de même à renforcer dans notre esprit qu’il est tout naturel de gérer nos émotions avec des aliments délicieux.

Toi comme moi devons nous défaire de ce réflexe.

On se sent triste, on englouti une pinte de crème glacée pour faire passer le mal. On se sent joyeuse, on se permet un copieux repas. On se sent fière, on souligne l'occasion avec une (ou cinq) coupes de rouge. On est fatiguée, on ne résiste pas à l'envie de se commander de la pizza vite fait. Après tout, on le mérite bien, non ? 

Vraiment, on le mérite ? Les aliments avec lesquels on se récompense instinctivement sont généralement à des années lumières d'être sains et nutritifs. Sucre ajouté et gras trans inclus, on s’empiffre juste parce qu’on l'a « mérité ». Et c’est là que c’est tordu.

Selon moi, la seule chose qu’on mérite c’est d’être en top santé. En forme, en dedans comme en dehors. À chaque fois qu’on se gâte, qu’on se « félicite », on ne fait qu’attaquer notre corps avec des aliments dont il n'a premièrement PAS PHYSIOLOGIQUEMENT besoin et qui ne lui apporte strictement rien de bon. Même toi; plus souvent qu’autrement, le lendemain d’une pinte de crème glacée, tu regrettes ton moment de déchéance et le blâme, sur le compte de « je le méritais », ne fait pas baisser la culpabilité. 

Est-ce que je dis  ici que tu ne devrais JAMAIS au grand jamais apprécier une bonne bouffe, un dessert gourmand ou bien d’un verre?

PAS DU TOUT. 

Sauf que…quand tu le fais systématiquement, sans vraiment RÉFLÉCHIR, juste parce que tu penses que c’est normal et accepté de se récompenser avec une gâterie comme on féliciterait notre petit toutou après une pirouette bien exécutée, LÀ c'est un problème. 

Sauf que…il y a de meilleures façons de se donner une petite tape dans le dos.

Je ne suis pas mieux qu’une autre. C’est programmé en nous; et tu sais, ce n’est pas parce que tout le monde le fait que c’est une bonne idée de t’y adonner toi aussi. Ça m’a pris longtemps avant de trouver d’autres façons de me récompenser que par la nourriture. J'ai toujours été OBSÉDÉE par la bouffe. Littéralement. Jeune enfant, je ne coloriais que les dessins de desserts et de repas dans les ouvrages à colorier. C’est vrai! Mon activité préférée était de concevoir des desserts dans mon petit four EasyBake (Ah, les jouets d’enfants des années 90!).  Sans farce.

Mais j’ai réussi à trouver des stratégies efficaces et moins dommageables pour flatter mon ego. Voici mon top 7 des façons de se récompenser qui n’implique pas de nourriture. 

1- S’acheter de nouveaux vêtements de sport

On aime TOUTES se sentir belles et bien mises…même au gym! Rien de plus GRATIFIANT que de te récompenser de ton dur labeur au gym qu’en t’offrant de tous nouveaux vêtements de sport! C’est doublement motivant de constater que tes efforts paient quand tu enfileras ta nouvelle paire de leggings et que tu admireras tes belles courbes musculaires!

2- Se payer une mise en beauté

Tu n'as pas besoin d'une rupture pour changer de tête ! Prendre le temps de faire prendre soin de soi par quelqu'un d'autre, c'est un investissement. Je sais pour ma part que quand je me sens belle, rayonnante et fraîche, j'ai nettement moins tendance à m'autosaboter que quand mon look me rend maussade. C'est psychologique. T'ancrer dans la chaise d'un coiffeur pour quelques heures, c'est nettement mieux que de se payer une cuite un samedi soir...pour à peu près le même prix!  

3- Se donner un livre en cadeau

 Remplacer la nourriture réconfortante par un livre ou un e-livre est une excellente façon de se dorloter, version adulte mature! J'avais l'habitude de lire compulsive ment quand j'étais jeune ; ça absorbait facilement mes soirées, à un point que j'oubliais de manger ou de me lever pour aller à la salle de bain. Je ne sais pas quel impact un bon livre peut avoir sur TES envies de te mal bouffe, mais on serait folle de ne pas essayer !

4- S’offrir une escapade le temps d’un weekend

As-tu déjà pensé au COÛT de toutes ces petites « gâteries » alimentaires? Cumulées, elles rendent la facture salée! Le genre d’argent que tu pourrais facilement investir dans une escapade le temps d’un jour ou deux! Un séjour à la campagne, du camping sauvage, un road-trip, un saut en parachute; peu importe, créer des souvenirs c’est nettement plus sympa que de spooner un bol de crème glacée! 

5- Se payer un massage

Sérieusement, si tu SAVAIS la tension et le stress dont tu peux te débarrasser en prenant le temps de traiter tes muscles aux petits soins. C’est l’un de mes moyens FAVORIS de me récompenser! À chaque fois, je me sens rechargée, positive et simplement en état de bien-être. Aucun gramme de sucre requis! 

6- Se permettre un projet-personnel

Je trouve qu'il n'y a rien pour nous, femmes adultes que d'avoir un petit projet personnel qu'on couve de façon protective. Que tu sois fanatique de musique et que tu travailles à créer LA playlist parfaite, que tu sois une joueuse de soft-ball qui créé sa propre ligue, que tu tricotes récérativement ou bien que tu caresses l'idée de lancer un blog, je trouve TELLEMENT sain d'avoir une parcelle de son existence qui est JUSTE à nous-même.

Entre les chapeaux de femme de carrière,  d'étudiante, de mère, de fille, d'amoureuse...on devrait vouloir être juste soi-même et se réaliser dans un projet personnel qui nous fait vibrer. Je sais, que pour ma part, je peux me perdre durant des HEURES derrière mon laptop, à écrire. Quand j'ai besoin de réconfort, c'est vers lui que je me tourne, pas vers la boîte de biscuits aux pépites de chocolat. 

7- S'offrir la détente 

Si c'est vrai qu'on se récompense avec la nourriture dans des moments heureux, on le fait aussi beaucoup pour gérer son stress. Et c'est probablement pire que de le faire pour festoyer, parce qu'entre toi et moi, on se sent nettement plus souvent stressées qu'on se sent d'humeur à faire le party. Plutôt que d'attraper un sac de chips sur les tablettes d'épicerie, je te suggère d'investir dans des façons éprouvées de gérer ton stress. La satisfaction instantanée ne sera pas au rendez-vous, mais c'est ta chance d'apprendre à ne plus être dépendante aux sucreries en période de turbulences. Le yoga, une séance dans un sauna ou encore la méditation sont des façon de te traiter aux petits oignons. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi