Pourquoi je choisis de porter du maquillage au gym

09 Février 2018 | Anne-Marie Gobeil

"Les filles qui portent du maquillage au gym ne sont pas là pour s'entraîner!"
"Qui tu veux impressionner comme ça?"
"Si tu es encore cute après ton workout, c'est que tu n'as pas travaillé assez fort!" 
"Tu t'en vas cruiser ou t'entraîner?"

Eh, oui! Je suis l'une de ces "filles" qui portent du maquillage au gym. Mais, je suis aussi l'une de ces filles qui lance aux gars avec son rouge à lèvres mat : "As-tu fini avec ces poids-là? Je vais les prendre pour ma série!" Ne laisse pas mon eye-liner te tromper : je suis une brute mignonne. 

Et j'aime pouvoir CHOISIR de porter du maquillage parce que ça me chante, tout simplement. Il ne faut pas chercher midi à quatre heures : le maquillage me fait sentir confiante. Me sentir belle me fait sentir d'attaque. Et grâce à cet effet, je m'entraîne mieux, plus fort et je suis apte à croire en ma capacité de me surpasser. Et s'il suffit uniquement de porter des vêtements de sports agencés dans lesquels je me sens bien, d'appliquer du mascara, une poudre bronzante et un rouge à lèvres trendy pour battre des records, soulever deux fois mon poids et être totalement badass, crois-moi que je vais le faire joyeusement!

J'ai toujours aimé me maquiller. Au grand désarroi de ma mère (qui rock le look naturel à la perfection) j'ai commencé à demander des trousses de maquillage dans ma liste de Noël en même temps que j'ai appris à écrire. J'ai toujours aimé me sentir "belle". J'ai toujours aimé être bien-mise. Ça m'a toujours donné confiance en moi. Et pas parce que je me trouve moche sans. Juste parce que je me trouve mieux avec! 

Et je ne pense pas que je devrais en avoir honte. Je ne me sers pas du maquillage sur mon visage comme une béquille ; je me trouve jolie sans maquillage aussi. J'ai confiance en moi sans maquillage. C'est seulement que le maquillage, c'est mon arme secrète à moi. Je n'en porte pas pour épater les autres, j'en porte pour honorer mes atouts à moi. C'est une stratégie psychologique qui fonctionne. Et je suis de celle qui prône qu'une formule gagnante ne devrait pas être altérée.


"Laisse ta peau respirer"

On pourrait facilement penser que de transpirer en étant maquillée n'est pas bon pour la peau. Mais c'est faux, à moins d'utiliser de mauvais produits. Dans mon cas, j'investis beaucoup de sous dans des produits non-comédogènes, sans parabens, avec FPS 15 et sans huile qui ne font aucun tort à ma peau parce que je comprends à quel point il est vital faire attention à ce que je mets sur mon visage. Peau à tendance acnéique depuis une décennie oblige : on devient invariablement plus conscientisée et critique face aux produits qu'on choisit d'appliquer sur son visage. 

L'essentiel de laver sa peau après l'entraînement et d'adapter ses produits selon son environnement. En hiver, température polaire canadienne oblige, je transpire moins ; j'utilise donc un fond de teint résistant à la transpiration. En été, j'utilise une BB crème légère avec FPS 20. Tout est relatif. 

Être maquillée au gym ne fait pas de toi une poufiasse ou une personne superficielle ; si tu peux être encore plus athlétique en sachant que ton highlight te donne meilleure mine sous les néons impardonnables accrochés au plafond de la salle de sport, je dis GO FOR IT. Si tu aimes te sentir libre, naturelle, fraîche et pouvoir t'essuyer le visage avec ton t-shirt, c'est parfait aussi ! Il est juste temps qu'on arrête de stigmatiser apparences et performances.

Et toi, tu portes du maquillage au gym ou pas? 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi