"Je ne progresse pas aussi rapidement qu'elles...pourquoi?"

18 Mars 2018 | Anne-Marie Gobeil

Est-ce possible que deux personnes suivent exactement le même programme d'entraînement, mangent toutes les deux aussi sainement et fournissent la même quantité d'efforts, mais obtiennent des résultats TRÈS différents?

Oui. C'est plus que possible.

Je te présente le phénomène de la GÉNÉTIQUE, aka ce facteur qui peut jouer en ta faveur...ou ta défaveur (ça dépend de tes objectifs, au fond !).

La génétique, c'est ton bagage, tes prédispositions, ta morphologie. En gros, c'est comment tu es naturellement faites et comment ton corps et calibré pour fonctionner.

L'un des principes les plus faciles à identifier (u peux d'ailleurs faire ta propre analyse dès maintenant) ce sont les morphotypes, soit ton type de morphologie. Ce n'est rien de nouveau si je te dis que certaines personnes sont faites naturellement plus minces, plus fortes, plus enrobées, plus grandes, plus petites ou plus musclées; tu as probablement toi-même suffisamment déjà côtoyer des femmes de toutes les formes pour savoir que les êtres humains viennent en tailles et morphologies variées. 

Je dis toujours que c'est important de comprendre qu'on doit jouer les cartes qui nous sont données. S'il y a bien quelque chose de généralisé que je vois se produire chez les femmes, c'est le désir de changer absolument tout sur son corps. 

J'ai l'impression qu'on (lire : les médias et la société) nous entraîne férocement à détester nos corps, mais au final, c'est à nous de s'ouvrir les yeux sur le réalisme de nos attentes. Je vois beaucoup de femmes "magasiner" un nouveau corps comme on se magasine une nouvelle voiture. "Je veux remplacer mon corps par celui-là, sur cette photo!" Comme si on pouvait changer de modèle en un claquement de doigts : pour le corps, ce n'est pas comme ça que ça fonctionne! 

C'est pareil comme si moi, du haut de mes 5 pied 7 et de mes 155 lbs bien musclés, je me réveillais un matin et que je voulais avoir le physique d'une ballerine : long, délicat et filiforme. Ça n'arrivera jamais, même si je le souhaitais de toutes mes forces. 

Je suis une mésomorphe : j'ai un squelette robuste, un physique athlétique, les épaules larges et les hanches plus étroites et je prends du muscle et de la force facilement. Si je mange sainement, je peux maintenir un taux de gras bas. Par contre, il suffit que je me laisse aller pour accumuler du poids.

Les disciplines dans lesquelles elles excellent : Le CrossFit, la natation, la musculation

Les ectomorphes sont celles qui sont minces sans efforts. Elles ont un métabolisme et un digestion rapides. Ce sont elles qui peuvent manger ce qu'elles désirent et autant qu'elle le veulent sans même prendre un gramme. Plus délicates ou grandes et filiformes, les ectomorphes ont cependant beaucoup de difficulté à gagner en force et en masse musculaire.

Les disciplines dans lesquelles elles excellent : La course à pied, la danse, le patin artistique, le triathlon

Les endomorphes, à l'opposé, sont les femmes naturellement plus en courbes ou bien plus costaudes. Leur ossature et leur stature sont plus imposantes. Ce sont des femmes qui peuvent devenir infiniment fortes, mais pour elles, c'est de perdre du poids et du gras qui est une vraie bataille. Elles peuvent trimer cinq fois plus dur que leurs amies ecto ou méso pour obtenir des résultats similaires, leur métabolisme ayant tendance à être plus lent. 

Les disciplines dans lesquelles elles excellent : Le Powerlifting, l'haltérophilie

 Les croisements entre deux types sont aussi possibles ; par exemple, tu pourrais très bien être une méso-endo ou une ecto-méso. Tout n'est pas tout noir ou tout blanc.

Maintenant que tu as pu cibler à quel morphotype tu appartiens le plus, je suis certaine que tu comprends mieux ce que je voulais dire au début de mon blog : il faut arrêter de comparer des pommes avec des oranges. Il est très cruel de s'infliger de se comparer à une autre personne, que ce soit physiquement ou au niveau de nos performances sportives. C'est vraiment décourageant et surtout c'est une perte de ton énergie. La loterie génétique est injuste et impartiale ; on se fait donner des cartes sans avoir un mot à dire et on doit dealer avec celles-ci. Tu ne peux juste pas te changer de A à Z, et à bien y penser, je ne pense pas que c'est véritablement ce que tu veux au fond de toi. 

On devrait toutes aimer inconditionnellement nos corps pour ce qu'ils sont et ce qu'ils font. Je sais que c'est cliché, mais il n'y a rien qui soit plus vrai que ça : si tu t'aimes, ça va se sentir. Les gens vont peut-être remarquer ton corps au premier abord, mais ce qui laisse vraiment une marque sur les gens, c'est la confiance que tu émanes. Je pense que dès ce soir, tu devrais te regarder dans le miroir et énoncer 3 choses qui te font sentir belle, sexy et fière sur ton corps. Commence à manifester la confiance que tu as envie de ressentir ; arrête d'attendre après le corps "idéal" pour en faire l'expérience !

 J'ai trop longtemps voulu ressembler à la typique IG Fitness Model, mais rien n'a été plus bénéfique de m'enlever de l'esprit de vouloir compétitionner avec la fille naturellement frêle alors que j'ai toujours été naturellement plus musclée et "carrée" que la majorité des filles.  Quand je soulève des poids, moi je prend beaucoup de muscles, ainsi va la vie. 

Il m'arrive parfois au contraire d'avoir des commentaires de femmes qui jalousent et envie ma force tandis que moi, je ne trouve pas que j'ai tant de mérite. Tu me présente une barre ou un dumbbell, et bah, je le soulève. Fin de l'histoire. Ce n'est pas "dur" pour moi, mais je sais que des tas de filles doivent travailler et s'acharner pour prendre de la force ou développer du muscle.  Je ne l'ai pas toujours apprécié, mais maintenant, je chéris ce cadeau génétique parce qu'être forte, ça m'allume et ça me rend fière! 

Tout ça ne veut pas dire que tu es foutue d'avance si tu n'es pas "équipée" d'un métabolisme hyper-rapide qui brûle naturellement plus de gras et que tu veux un jour voir apparaître un 6-packs sur ton ventre. Tu n'es pas foutue d'avance non plus si tu veux tenter ta chance au Powerlifting mais que tu es frêle de nature.

Ça veut juste dire que tu devras accepter de devoir travailler deux, cinq, dix fois plus fort que la voisine qui est "équipée" pour ça. et ça, rien de sert de se lamenter sur le sujet, c'est juste comme ça. Ton amie ou cette fille sur les réseaux sociaux aura davantage de résultats que toi même si tu travailles très fort. Ça va arriver et il y aura TOUJOURS y avoir quelqu'un de plus forte, mince, belle, en forme, endurante, déterminée, disciplinée, gâtée par la nature que soi. Arrête de te languir fonce vers la meilleure version de toi-même.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi