S'entraîner avec des haltères ou s'entraîner avec son propre poids : quelle est la meilleure méthode ?

25 Mai 2018 | Anne-Marie Gobeil

Je suis terriblement coupable d'avoir sous-estimé l'entraînement bodyweight (aka le type de mouvement qu'on exécute uniquement avec le poids de son corps comme des push-ups ou des redressements assis, mettons) par le passé.

Sans farce, anciennement, j'avais la certitude qu'il était IMPOSSIBLE d'accomplir des gains de force ou quelconque progrès musculaires en délaissant les haltères et les barres lourdes. 

La littérature sur la musculation m'avait endoctriné à penser que pour créer un stimulus musculaire, il fallait absolument utiliser du poids pour créer de la tension. Je pensais que plus lourd était toujours mieux. Avant de te dire pourquoi j'avais tort, je veux te raconter une petit anecdote personnelle. 

Une question de mobilité 

Mis à part les douleurs constantes qui traversaient mes articulations et mes muscles que j'avais appris à endurer, je me souviens PRÉCISÉMENT du jour où j'ai pensé "Mince alors, j'ai un sacré problème..." 

J'ai voulu m'asseoir en indien au sol pour je-ne-sais-plus quelle raison et j'en étais totalement INCAPABLE. Mes jambes refusaient de s'entre-croiser. Et tu dois savoir que j'ai pass ma vie à faire la split : je n'ai JAMAIS eu de problèmes de flexibilité.

Le truc avec déplacer tes objects lourds tout le temps (aka faire de la muscu), c'est que plus tes muscles prennent en densité, moins tes articulations sont mobiles. En d'autres mots, tu perds naturellement en flexibilité avec plus de muscles. 

La mobilité, c'est vital à ton développement athlétique. Pourquoi, me demanderas-tu? C'est important d'être mobile pour t'assurer que quand tu fais un mouvement, tu atteins une pleine amplitude et tu peux activer les BONS muscles pour supporter la charge sur tes épaules ou dans tes mains. 

Si tu es apte à compenser en visitant un cours de yoga une à deux fois par semaine, ça peut définitivement aider ta cause. Mais, tu vois, le yoga, ce n'est juste pas MON truc. 

En constatant à quel point j'avais perdu en mobilité à force de chercher à constamment hypertrophier mes muscles et prendre en force durant 5 années consécutives, j'ai fait le point : j'avais négligé certains aspects mon fitness et j'étais (encore une fois, bah oui) tombé dans un spectre extrémiste. Je devais CHANGER quelque chose dans ma façon de faire.

Tous les jours, pendant 5 ans, c'était la chasse aux gains et ce, peu importe comment mon corps se sentait. Et pourtant, quand j'ai commencé à ré-intégrer des exercices bodyweight pour ré-équilibrer mon corps et regagner en mobilité comme des push-ups, des pull-ups, des jumping lunges, c'est comme si un gouffre s'était ouvert sous mes pieds...

C'ÉTAIT TELLEMENT DIFFICILE ! 

Cent fois plus difficile que de soulever 300 lbs au Deadlift ou de pousser 3 fois mon poids au Leg-Press. Tellement plus difficile que de garrocher des poids lourds durant 2 heures consécutives, aka, ce que j'étais habituée de faire. 

 C'était effroyablement ardu de bouger mon propre poids corporel parce que c'était TELLEMENT à l'extérieur de ma zone de confort. J'étais constamment à bout de souffle, courbaturée comme JAMAIS et surtout...j'ai regagné VITE en mobilité partout dans mon corps. Je ne prendrai plus jamais pour acquis le fait de pouvoir s'asseoir en indien maintenant. 

Une question de logique

Pourquoi, au fait, est-ce que soulever des poids génère des gains musculaires et des changements au niveau de notre silhouette et de nos capacités ?

C'est parce que tes muscles, lors d'un exercice, doivent se battre contre la gravité qui attire le poids vers le sol. C'est cette résistance LÀ qui cause des micro-déchirures (ne t'inquiète pas, elles sont microscopiques) qui sont par la suite réparées par ton organisme. C'est comme ceci que tes muscles deviennent de plus en plus forts et denses. Couche par couche, si on veut. 

Mais si on y pense bien, n'est-ce pas un peu illogique de squatter son propre poids, mais qu'on ne peut pas faire 10 push-ups consécutifs ? À quoi bon faire grossir nos muscles si on ne peut même pas les utiliser pour courir plus vite ?

Soulever son propre poids, ça n'a rien de facile. S'il est vraiment que d'utiliser des poids lourds ajoute une résistance, ça ne veut pas dire que l'entraînement bodyweight n'est pas efficace ou challengeant. Les entraînements les plus ARDUS que j'ai fait dans ma vie n'employait presque pas de poids ! Si je prends MON exemple, à 160 lbs, je ressens BEAUCOUP de fierté à pouvoir faire des pulls-ups, à pouvoir courir 5 km sans arrêter, à pouvoir faire des Handstand Push-Ups et à pouvoir sauter aisément sur une boîte de 36 pouces de haut. Parce que ce poids-là, c'est BEAUCOUP de poids avec lequel on peut travailler et innover en matière d'entraînement, si on y pense bien.

Comme je disais plus haut, je pense que la pire erreur que j'ai commise dans mon parcours sportif, c'est de porter des oeillères et mettre tous mes oeufs dans le même panier. 

LA MEILLEURE femme active qui soit est une femme qui est multi-dimensionnelle et flexible vis-à-vis son entraînement. Plus tu es versatile, plus tu auras du succès ET du plaisir à t'entraîner. 

Une question d'équilibre

Et ne me prend pas au pieds du mur : mon grand amour est et restera toute activité qui a un lien avec le fait de soulever des objets, des haltères ou des barres lourdes. Je n'ai jamais arrêté de m'entraîner de la sorte. C'est MON département et ce dans quoi je suis bonne. Et puisqu'on a tendance à aimer faire ce dans quoi on excelle, je savais qu'il fallait que je ré-équilibre mes entraînement en m'assurant de toucher aux techniques d'entraînement avec lesquelles je n'avais pas autant de facilité. 

Je voulais un corps qui est véritablement athlétique ; pas qui a juste "l'air" en forme. Je voulais être forte, mais pouvoir sauter, courir vite, grimper, bouger comme je l'entendais aussi. 

Je ne te dis pas de laisser tomber la muscu ; ce serait une grave erreur. Les femmes qui ajoute de la masse musculaire à leur squelette sont plus en santé, ont un métabolisme basal plus élevé et réduisent leurs risques d'ostéoporose, pour ne nommer que quelque uns des bienfaits. Gagner en force est aussi terriblement important pour te fixer des objectifs positifs et restée motivée. 

Je dis : ne sous-estime pas l'entraînement bodyweight et sa capacité à booster ton endurance musculaire, à développer tes capacités cardiovasculaire et à favoriser ta mobilité. 

Je te le rappelle : tout n'est pas tout noir, ni tout blanc. La PIRE erreur que tu peux commettre, c'est de croire qu'il existe "bonne" et une "mauvaise" façon de bouger ton corps. C'est pourquoi je m'assure TOUJOURS d'inclure de la musculation, des mouvements fonctionnels et des exercices réalisés avec ton propre poids corporel dans les programmes et Ebooks Barbelle : c'est VITAL que tu bouges ton corps de façons variées, en recrutant différents stimulus pour maximiser tes résultats. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi