À toi, la femme qui vient d'avoir un enfant #MoisDiversitéBarbelle

28 Mai 2018 | Anne-Marie Gobeil

À toi, la femme qui vient d’avoir un enfant.

Je travaille dans un gym depuis 7 ans. Des hommes et des femmes qui veulent se reprendre en main parce qu’ils ne sont pas bien dans leur peau, j’en ai rencontré des centaines. Mais aujourd’hui, le discours d’une cliente m’a frappé droit au cœur. Je vous explique. 

C’est la deuxième semaine de retour à l’entraînement pour cette maman de deux enfants. Elle a une fille de trois mois qui lui fait les nuits dures parce qu’elle boit aux trois heures et que papa ne veut pas se lever la nuit pour ne pas être fatigué au travail le lendemain. Maman se couche donc à 9h tous les soirs avec son fils autiste âgé de 3 ans pour l’aider à s’endormir. Elle se réveille ensuite à minuit puis à 3h00 pour donner le boire à la petite. Elle commence ensuite sa journée à 5 ou 6h00 le matin. Elle laisse la petite à papa entre deux boires (pour ne pas qu’il ait à se déranger pendant qu’il travail), court ensuite à la garderie pour y laisser le plus vieux pour ensuite courir au gym pour notre rendez-vous. 

Lors de notre première rencontre, je la trouvais extrêmement stressée et anxieuse. Lorsqu’elle m’a dit qu’elle voulait perdre du poids, je lui ai demandé sa routine de tous les jours. J’ai rapidement compris qu’elle était tellement débordée et stressée qu’elle aurait beaucoup de difficulté à perdre du poids malgré ses bonnes habitudes de vie. Je lui ai alors suggéré de demander l’aide de son conjoint dans les boires de nuit de la petite pour l’aider à dormir plus longtemps. Je lui ai dit en blague de dire à son conjoint que c’était une demande de son entraîneure pour l’aider dans sa perte de gras.

À notre rendez-vous aujourd’hui, je lui ai demandé comment se passait la routine de nuit avec son conjoint. Elle m’a dit qu’il s’était levé deux nuits et qu’ensuite il se plaignait être trop fatigué pour travailler le lendemain car sa nuit était coupée. C’était donc à elle de recommencer puisque toute façon, ‘’elle ne travaille pas’’.

Par la suite, ma cliente m’a dit être plus fatiguée qu’à l’habitude et que la séance était plus difficile, mais qu’elle DEVAIT se donner un coup de pied au derrière car la saison du bateau commençait bientôt et qu’elle n’avait PAS LE CHOIX d’être en shape pour ça. Elle m’a raconté que chaque été, elle allait en bateau avec son conjoint et ses amis et que les blondes des amis sont plus minces qu’elle. Son chum lui passe donc des commentaires du genre ‘’Ouin, elle est pas mal plus en forme que toi’’, ‘’Elle a plus ci, plus ça que toi’’. Elle me racontait que les amis de son conjoint sont tous divorcés parce que ‘’leurs blondes se laissaient aller et elles devenaient grosses’’. Comme eux sont des propriétaires d’entreprise et travaillent trop, ils n’ont pas le temps de s’entraîner mais que leurs blondes DOIVENT rester belles, sexy et minces. Même 3 mois après avoir accouché...Elle m’a confié ressentir la pression de s’entraîner à cause de son chum, pour ne pas qu’il divorce, comme tous ses amis.

Mes yeux se sont écarquillés et j’ai senti la rage monter en moi.

Elle venait de toucher une corde sensible chez moi. Elle m’a dit que c’était seulement des blagues que son chum lui lançait, mais que ça la blessait quand même. Je lui ai répondu qu’elle n’avait JAMAIS à accepter des commentaires comme ceux-là, même en blague et qu’elle ne devait jamais se comparer aux autres femmes parce que nous avons toute notre histoire, que son conjoint devait être là pour elle et n’avait AUCUN DROIT de passer ce genre de commentaire sur elle. Qu'elle ne devrait jamais accepter ça.

Alors je t’écris à toi, femme qui vient d’accoucher pour te dire que tu es belle et que personne ne devrait jamais te faire sentir autrement. Ni les autres mamans à la garderie, ni les autres femmes qui t’entourent, ni ton chum et surtout pas toi-même.

Cesse de te taper sur la tête parce que tu n’as pas eu le temps ou l’énergie d’aller au gym 4 fois cette semaine.

Cesse de t'en vouloir parce que tu n’as pas eu le temps de préparer ta collation entre deux rendez-vous pour bébé, deux siestes, deux couches ou deux brassées de lavage.

Je veux que tu prennes le temps de t’assoir, de prendre une grande respiration et de regarder ton bébé. C’est toi qui l’as fait. Dans TON ventre, dans TON corps. C’est en toi qu’il a grandi, c’est toi qui l’as nourri et qui l’as mis au monde.

Laisse une chance à ton corps de récupérer de cette épreuve. Laisse-le se reposer de ce choc. Enlève-toi cette pression d’avoir le corps parfait comme les fit moms que tu regardes sans cesse sur Instagram. Prends soin de toi en ayant une bonne alimentation et en bougeant au rythme que tu peux mais s’il te plaît, FAIS-LE POUR TOI. Pour TA santé physique et mentale. Marche la tête haute, sois fière de toi.

Alors ce soir, entre deux rendez-vous pour bébé, deux siestes, deux couches ou deux brassées de lavage prends le temps de t’assoir et de penser à trois choses que tu aimes de toi en tant que FEMME et pas en tant que mère. 

Tu es belle, forte et une vraie super-woman d’avoir créé un petit être humain, ne l’oublie jamais.

 

Mylène Clément
@mylenefitness
@ Mylène Clément Masso


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi