La fois où j'ai réalisé qu'être une femme en 2018 était difficile #MoisDiversiteBarbelle

28 Mai 2018 | Anne-Marie Gobeil

Je suis tombée récemment sur un post qui énonçait ce qu’était une femme en 2018; en résumé il faudrait être mince, mais pas trop, être belle mais pas pitoune, intelligente mais pas bossy, être drôle mais pas être un clown, être une bonne mère mais pas une germaine, être une conjointe engagée mais pas étouffante, une amante mais pas une pétasse, cuisiner des repas santé mais pas trop santé quand même, faire attention à soi-même mais ne pas être égoïste.

Pas simple n’est-ce pas ?

Je pense que les femmes en 2018 portent beaucoup de chapeaux, leurs rôles sont variés, les attentes sont hautes.

Tu suis des supers femmes sur Instagram qui réussissent dans tout ? Tu te remets en question. Parce que toi tu n’es pas une instababe quand tu t’entraînes, tes cheveux ne sont jamais parfaits (ni ton maquillage d’ailleurs), tu as bossé au travail sans arrêt depuis 2 semaines mais personne ne le sait parce que et bien ce n’est pas sexy sur les médias sociaux de montrer une pile de feuilles sur ton bureau et des tasses vides de café qui s’empilent…tes enfants tu les aiment éperdument, mais des fois c’est juste trop, trop d’activités, trop de rendez-vous, trop de crises..

Tu sais quoi? Je réalise qu’on se met beaucoup de pression sur les épaules soi-même. Oublies Instagram, oublies ce que ta mère te dis de faire avec enfants, oublies le manque d’encouragement de ton boss….la pression d’être parfaite à chaque instant, c’est toi qui te la met sur les épaules.

Je pense sincèrement qu’on ne se donne pas assez de crédit pour nos réussites quotidiennes. Ton souper tout le monde l’a aimé, même ton plus jeune n’a pas bronché? Tu as réussi ta première présentation devant un groupe de personnes au travail ? Tu as réussi ton premier pull up/push up (pas sur les genoux)/10 burpees de suite sans mourir? Tu as finalement eu le courage de mettre ta robe rouge (celle qui attend patiemment dans ton garde-robe depuis 3 ans)? BRAVO. Oui, toi, tu es une Wonder Woman. Être une femme en 2018 c’est être forte, sensible, dédiée, généreuse, futée, et tu es tout ça... à tous les jours même si tu ne le sais pas ou que personne ne te l’a dit (ou ne te le dis pas assez souvent). Il y a des jours où tu auras l’impression d’être plus proche de Madame Patate plutôt que d’une héroïne de bande dessinée, et bien c’est correct, ça nous arrive toutes des journées comme celle-là, demain sera une meilleure journée et tu seras encore et toujours une femme exceptionnelle.

Alors si personne ne te l’a dit aujourd’hui : tu rock !

Et une petite note pour finir…si tu lis ce blog c’est parce que tu es soit déjà une machine de l’entrainement, ou soit que tu commences tout juste à savoir c’est quoi un barbell, et bien juste ça, madame, ça mérite un high five ! Parce que tu as décidé de prendre ta vie en main, de t’informer, de faire partie d’une communauté… en 2018 c’est ça être une femme. On est beaucoup plus fortes ensemble!

 

Astrid Daigneault-Guimond
@ astriddaigneault


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi