"Si tu t'entraînes autant, ça devrait "paraître" plus que ça, non?" #MoisDiversiteBarbelle

28 Mai 2018 | Anne-Marie Gobeil

Ça fait maintenant 5 ans que l’entraînement est entré dans ma vie. 5 ans que je modifie tranquillement mon style de vie et ma façon de m’alimenter.Certains diront qu’après 5 ans je devrais être beaucoup plus "avancée", beaucoup plus «fit», beaucoup plus ci ou beaucoup moins ça.

Eh bien...NON.

Ces 5 années d’essais-erreurs, de rechutes et de dépassement de moi font partie du processus et chacune de ces périodes m'a permis de me rendre là où je suis maintenant. Le parcours grâce auquel j’ai trouvé mon équilibre à moi et celui via lequel tu trouves ton succès à toi, il va être différent. Peut-être que tu te rendras là où tu veux être plus rapidement que moi. Ou peut-être pas. Dans les deux cas, c'est correct.

Moi, ça m’aura pris ce temps-là pour apprendre à BIEN faire les choses, et surtout à les faire pour les bonnes raisons. Ça m'aura pris 5 ans à me bâtir un mode de vie plus sain dans lequel je suis bien.

Ceci tant dit, depuis environ 4 mois, j’obtiens mes meilleurs résultats à vie. Je ne mange pas que du blanc de poulet et des brocolis. Je mange varié, coloré et je mange beaucoup. Et tu sais quoi? Des fois, je me permets même de manger des craquelins et des céréales sucrées.

J'entends déjà fuser les : «Oh mon dieu, elle mange des produits transformés!» 
C’est effectivement avec plaisir et sans aucune culpabilité que je me permets d’en manger en quantité raisonnable.

Je mange aussi un avocat complet si ça me tente.
Je mange des glucides plusieurs fois par jour.
La fin de semaine, je prends même un verre de vin...pis deux, pis trois quand ça me chante!
Ah oui, pis je mange des chips.

Malgré tout, mon corps change et ma confiance augmente. Pour moi, c’est ça qu’on appelle l’équilibre. Est-ce que je pourrais progresser plus vite sans tous ces «excès»? Assurément. Est-ce que ça me dérange? Plus maintenant parce que j’ai compris que des résultats durables valent pas mal plus que des résultats de fou qui ne durent pas, peu importe le temps que ça me prendra les atteindre. 

Attention, je n’ai rien contre ceux et celle qui ne se permette pas tout ce que je viens de nommer ci-haut. J’ai même beaucoup de respect et d’admiration pour eux mais ce n’est pas pour moi. À trop me priver, je deviens folle et j’abandonne facilement.

Si j’avais pu me parler dans le blanc des yeux il y a 5 ans, c’est ce que j’aurais voulu m’expliquer à moi-même. Je me serais aussi chuchoter à l'oreille que les résultats des autres et la vitesse à laquelle ils les atteignent, it’s not my business.

Je me serais également dit que de bien manger ce n’est pas de moins manger mais plutôt de mieux manger. La privation, ça ne mène à rien à part des excès et des regrets.

J’aurais aussi aimé savoir que l’important ce n’est pas de faire le dernier programme d’entrainement à la mode, mais plutôt d’aimer ce qu’on fait. Si on n’a pas de plaisir à s’entrainer ou bien à manger ce qu’on mange, c’est clair que ça devient pénible. Pour moi c’est la musculation qui a été mon coup de cœur. Pour d’autres, ça va être la course, la danse, le badminton, name it !

Who cares ? Quand tu aimes ce que tu fais, c’est pas mal plus facile.

Finalement, je me serais aussi dit à moi-même que toutes les raisons sont bonnes. Que oui, je le fais à la base pour être en santé, mais que si j’ai le gout de le perdre mon petit ventre pour me sentir mieux dans ma peau, bien ce n’est pas superficiel et c’est bien correct. Certains me diront qu’on n’est pas obligé d’entrer dans les standards de la beauté pour être heureux et j’en suis plus que d’accord. Ça changera pas par contre cet objectif que je veux atteindre pour MOI, pas pour la société, pas pour mon chum, tout simplement pour moi.

 

   

Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi