Cliente du mois : Claudine est une camionneuse qui a vaincu l'obésité et qui s'entraîne aux aires de repos sur la route!

06 Mai 2018 | Anne-Marie Gobeil

 Claudine en 2013 et 2017

ÇA, C'EST MON HISTOIRE
 

Je suis camionneuse depuis 16 ans. Durant ces années, à cause des conditions qu'implique travailler sur la route, j'ai pris beaucoup de poids.

Évidemment, un beau jour, j'en ai eu assez et je me suis mise à la recherche du régime miracle avec lequel j'aurais des résultats très rapidement. Je me suis donc embarquée dans le cercle vicieux des régimes. C'est de cette façon que je me suis alimenté durant près de 3 ans. Durant cette période, j'ai testé à peu près tous les régimes "miracles" qui existent sur Terre !

Bien sûr j'ai initialement perdu beaucoup de poids, mais à chaque fois, je reprenais ce poids en double dès que je me remettais à manger normalement. Lorsque j'ai compris que je jouais au yoyo, j'ai tout arrêté. Ce que je ne savais pas, c'est que ces 3 années de diètes extrêmes avait engendré un stress immense sur mon corps. Mon métabolisme étant chamboulé, je me suis mise à reprendre du poid rapidement. À l'époque, je ne comprenais rien à ce qui m'arrivait.

J'ai rencontré mon médecin de famille en quête de réponses qui m'a alors expliqué que c'était mon corps qui accumulait de l'énergie en prévision des prochaines famines qu'il subirait (toutes les fois où je suivais un régime amaigrissant, mon corps percevais naturellement la chose comme une menace à sa survie) Je pesais 230lbs...et honnêtement, je n'en pouvais plus de me voir engraisser de façon incontrôlable. J'ai pris la décision de suivre une chirurgie bariatrique. De nombreux camionneurs et camionneuses se tournent vers cette option car dans notre communauté, bien que 70% des camionneurs soient obèses (20% de ceux-ci sont obèses morbides), nous n'avons pas d'expertise ou de référence pour nous guider vers une option moins drastique. Mon expérience fut malheureusement pénible. J'ai vécu une dure convalescence et fais face à de nombreuses complications suite à ma chirurgie. 


Même si j'ai perdu près de 70 livres en 4 mois avec cette chirurgie, il y des moments où je la regrette. Avec toutes les complications que j'ai vécu, ma masse musculaire y est passée. Je suis devenue faible et mal en point physiquement comme émotionnellement, malgré moi. J'ai réalisé que perte de poids ne rimait pas toujours avec santé. 
 

LES CHOSES QUI ONT LE PLUS CHANGÉ CHEZ MOI SONT...


J’ai dû accepter le fait que ma vie serait plus jamais la même. À ce moment de ma vie, motivée par le désir de me sentir plus vivante et en meilleure santé, je suis devenue végétarienne. Avide d'en apprendre plus pour m'aider à m'aider, je me suis mise à faire des recherches sur l’alimentation. J'avais compris que tout ce qui entrait dans mon corps devait être de qualité ; c'était MON carburant après tout !  

J'ai appris à substituer les protéines animales par des sources de protéines végétales, et de fils en aiguille, en posant des questions sur des groupes de nutrition en ligne et en faisant de la lecture personnelle, j’ai commencée à manger davantage d'aliments en essayant de faire de bonnes combinaisons alimentaires. Malgré mes progrès, j'avais encore quelques problématiques qui me freinaient. Alors que je n'avais aucun problème à me passer de viande, je n'arrivais pas à me détacher de mes mauvaises habitudes de manger du sucre, des croustilles et du chocolat. Pour une camionneuse, l'alimentation est le plus gros défi, mais j'ai décidé que j'en avais assez de mes propres excuses. C’est à cet instant que tout a changé dans ma tête. 

Ce que je dois préciser, c'est que j'ai écrasé la cigarette il y a de ça 9 ans, en 2009. Si j'avais réussir à faire ça, j'avais la FORCE de trouver l'équilibre dans mon alimentation aussi. Aujourd’hui, je peux dire que j’ai de saines habitudes alimentaire. Je suis actuellement mon programme SLAY et j'ai beaucoup d'espoir que je vais réussir à m'améliorer encore davantage! 

Après avoir trouvé la paix avec mon alimentation je devais aussi voir à ma forme physique. Je savais que je partais de loin car ma masse musculaire s’était envolée...J’étais incapable d’ouvrir une bouteille d’eau, juste pour vous faire un dessin! Cadio-Quoi? J’étais à bout de souffle constamment, encore même davantage qu'à l'époque où je fumais! 

Comme je n’ai évidemment pas accès à un gym sur la route, j’ai commencé en douceur par des marches. De semaine en semaine, mon enjambée devenait plus rapide. Au même moment, je me suis mise à lire et parfaire mon éducation personnelle sur l'entraînement à travers les réseaux sociaux. Je suivais assidûment des entraîneur.e.s et j’appliquais quelques mouvements qu'ils et elles suggéraient sur le net à ma routine. Mon objectif ultime : retrouver ma masse musculaire et rebâtir mon endurance cardiovasculaire pour me sentir en forme! 

J'ai téléchargé une application dédiée à des entraînement HIIT et c'est vraiment à ce moment que j'ai commencé à m'entraîné de 2 à 3 fois par semaine sur la route, aux aires de repos. Beau temps, mauvais temps, j'étais là! C’est aussi au même moment que j’ai découvert les blogues de Barbelle!
Je me suis dit : "Wow! Elle est magnifique cette fille là".  Depuis, avec ma détermination et mon programme SLAY, j'en suis à m’entraîner de 5 à 6 jours semaines sur la route et lorsque je suis en congé, j'ai aussi pris l'habitude d'aller au gym.  

[caption id="" align="alignnone" width="1072.0"] Photo par Claudine Trudel  Photo par Claudine Trudel  [/caption]

Tout a changé dans ma vie depuis que MOI j'ai changé : mon énergie, mon moral, ma confiance !

Je pense avoir trouvé un bon mode de vie pour vivre BIEN. Je regarde autour de moi, mes amis camionneurs sont beaucoup touchés par la maladie à cause de la nature de notre travail. Moi, je ne veux pas ça : je veux être en santé! C’est un cadeau que je me fais à chaque fois que je mange bien et que je fais du sport, pas une punition! 

 

JE SUIS FIÈRE DE...

C’est certain que je suis fière du mon parcours et de l’équilibre que j’ai réussi à trouvé. Je suis fière d'avoir grandi au travers de ce processus et d'être mieux informée que jamais vis-à-vis ma santé. C’est ma fierté personnelle, mais maintenant j’ai une mission : je veux faire bouger la communauté des camionneurs.  

Beaucoup de nos confrères sont décédés sur la route suite à des accidents, mais plusieurs ont été retrouvés mort à l’intérieur de leur camion foudroyés par une crise cardiaque. Le 28 avril dernier se tenait une journée commémorative spéciale pour les camionneurs et camionneuses pour souligner la mort de nos collègues et amis décédés sur les routes. 

Cette journée m'a inspirée, moi et mon amie camionneuse Jinny Dufresne a prendre action pour sensibiliser notre communauté à l'importance d'adopter de saines habitudes de vie. Nous avons donc créé un groupe de soutien nommé  "Le Défi du Camionneur en Santé". Notre groupe compte déjà près de 1500 membres et vise à inviter les camionneurs à bouger. La réponse fût instantanée : plusieurs camionneurs et camionneuses ont décidé d'embarquer dans le défi. Pour moi, c’est incroyable et révolutionnaire !
C’est aussi pour cette raison que je poste beaucoup de photos des endroits où je m’entraîne sur la route. Pour MONTRER que même lorsque les conditions ne sont pas optimales, on peut QUAND MÊME décider de prendre action et de bouger. Jinny, avec qui je partage ce projet, est elle aussi présentemment en surplus de poid et à la recherche de SA version d'un mode de vie équilibré sur la route. On se soutient et moralement, ça aide à rester détendue dans le processus.

Lorsque ma petite voix me dit "Ah que ça ne me tente pas aujourd’hui...", il y a aussi cette autre petite voix qui surgit pour me dire "Tu as un groupe à motiver! Ils ont besoin de toi!" 

Ça, c'est ma plus grande fierté. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi