Apprendre à mieux m'aimer c'était plus simple que le l'aurais pensé #MoisDiversiteBarbelle

28 Juin 2018 | Anne-Marie Gobeil

Apprendre à m’aimer pour ce que je suis aujourd’hui et ce que je deviens de jour en jour est l’engagement le plus important que j’ai pris de toute ma vie.

Et cet engagement, je vous invite vous aussi à le prendre avec vous-même.

Apprendre à s’aimer inconditionnellement pour ses qualités comme ses défauts, c’est la plus belle preuve d’amour de soi qu'on puisse se faire. C'est le genre de cadeau qui augmente grandement votre motivation à vous surpasser et devenir la meilleure version de vous-même. Avant d’apprendre à s’aimer, on doit toutefois apprendre à se pardonner.

En effet, j’ai réalisé que j’avais oublié de prendre soin de moi, pour prendre soin des autres et qu’ainsi je m’étais abîmé et négligé. J’avais oublié de prendre soin de mon corps, par une alimentation saine. J’avais oublié d’accorder de l'importance un sommeil récupérateur qui m’aidait à être pleine de vitalité le matin. Mais, par dessus-tout, j’avais oublié d’avoir de belles pensées envers moi-même et surtout envers mon corps, que je surnomme aujourd’hui, «la machine».

Ce corps, qui me permet de me déplacer, ce corps qui me permet d’enlacer ceux que j’aime et ce corps qui me permet de bouger et de performer dans les sports que je pratique au quotidien. Ce corps qui avait un si grand potentiel, mais toutefois, que je n’avais jamais osé exploiter.

Avant, j’avais énormément de préjugés face à moi-même et je me laissais énormément influencer par l’opinion des autres. Je croyais, qu’il ne m’était pas permis d’être en forme physique en raison de mes «formes» et de mes courbes. J’avais cette croyance limitante que je n’aurai jamais accès à ce sentiment de bien-être. Que je n'aurais jamais la possibilité d’être heureuse d’être la personne que je suis. En d’autres mots, je n'avais aucune idée de comment on était supposé emboiter un esprit sain dans un corps sain.

J’ai longtemps eu l’impression que mon pourcentage de gras équivalait à mon bonheur. Mais j'ai compris que ce n'était pas ÇA apprendre à m'aimer et à me respecter. Il y a 7 ans, j’avais décidé de m’engager envers moi-même et surtout de me laisser être moi-même, de m’aimer pour ce que je suis et ce dont j'ai l'air. Surtout, je me suis promis d'aimer mon corps pour ce qu’il pouvait faire.

Cet engagement m’amène aujourd’hui à vous expliquer l’importance de s’aimer dans son entièreté et comprendre que la beauté est un concept qui s’applique à chacune d’entre vous.

L’impact des mots que l’on a à l’égard de notre corps a aussi un impact majeur dans le développement de notre estime personnelle. Vous ne devriez pas vous comparez aux autres, mais pourtant je sais que c’est plus fort que nous …

Voici quelques petites astuces que j’ai utilisé pour apprendre à m’aimer un jour à la fois :

  • J’ai décidé d’investir dans les massages thérapeutiques, j’ai pris l’engagement d’y aller au moins une fois par mois.

  • J’ai fait un gros ménage sur les réseaux sociaux. J'ai décidé que chaque personne qui restait dans mon fil d’actualité se devait d’être authentique, de m’apporter des valeurs dans ma vie ou de m’informer.

  • J’ai décidé de m’entourer de personnes inspirantes qui m'incitent au même moment à devenir la meilleure version de moi-même.

  • J’ai décidé d’avoir de belles paroles envers mon corps ou ma personnalité plutôt que des critiques.

  • J’ai décidé de me comparer à moi-même, en ce qui concerne de mes performances physiques, de mon apparence et de m’inspirer du mode de vie des gens qui m’entourent.

  • J’ai décidé d’aller marcher, de lire un livre, d’appeler une amie ou d’aller m’entraîner lorsque je me sentais seule au lieu de manger mes émotions.

  • J’ai décidé d’investir dans des conférences, des livres inspirants ou des voyages afin de ne jamais arrêter d’apprendre.

  • J’ai décidé de voir la beauté qui m’entoure ainsi que celle qui se retrouve chez les autres.

  • J’ai décidé de passer du temps de qualité seule avec moi-même.

  • J’ai décidé de verbaliser mes émotions, soit de me laisser être vulnérable, à ma famille,mes amis proches et surtout envers moi-même.

  • J’ai décidé de briller de ma pleine authenticité.

  • J’ai décidé de faire une différence positive et d’aider les gens à actualiser leur plein potentiel.

  • J’ai décidé d’être moi-même et de m’aimer.

Comme vous voyez, j’ai commencé chacune de ses phrases avec les mots suivants «j’ai décidé», puisque je suis responsable de mon propre bonheur. J’ai décidé de reprendre la contrôle et de vivre la vie comme si il n’y avait pas de lendemain !

Je vous invite maintenant à dresser votre propre plan. À utiliser vos propres idées. À faire en sorte que vous ayez les moyens d’apprendre à vous aimer, un jour à la fois !


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi