Les choquantes raisons pour lesquelles tu ne vois pas de résultats cet été

23 Juillet 2018 | Anne-Marie Gobeil

Comme à tous les ans, juillet frappe en bas de la ceinture.


Nombreuses sont celles qui se sentent démotivées et incapables de faire preuve de discipline envers leurs saines habitudes de vie. Plusieurs ont l'impression d'avoir saboté leurs efforts des mois précédents en s'adonnant joyeusement à des épisodes de festivités estivales marqués par la mal bouffe et l'alcool. Rapidement, on se sent dépassées, voir même honteuse. L'été est une période remplie de tentations en tout genre et marquée par la forte envie de lézarder au soleil. Je suis humaine moi aussi, crois-moi, je comprends! 

Ceci étant dit, il y a deux types de personnes qui vont réagir complètement différemment dans cette situation :

Si tu es de celles qui sont du style "réactive", tu vas rapidement réaliser que les gestes que tu poses actuellement ne sont PAS DU TOUT alignés avec les grands objectifs que tu te vois accomplir sur le long terme et tu vas te ressaisir (pas besoin d'attendre à lundi prochain, autant bien retirer le band-aid d'un coup!). Toi, tu vas bien t'en tirer. Ne t'inquiète pas : que tu aies englouti une tonne de tapas ou deux bouteilles de vin le weekend dernier, ton corps vas rebondir si tu te retrousses les manches. 

Si tu es de celles qui sont plus du genre "passive", tu risques de passer un mauvais quart d'heure cet été. C'est facile de faire porter le blâme à la voisine ou la météo et c'est encore plus simple de faire l'autruche en se lamentant qu'on a pas de résultats. Tu te trouves mille et unes raisons pour lesquelles tu n'as pas réussi à mettre les pieds au gym? Il aussi possible que tu essaies de te faire croire que tu as mangé de la crème glacée et but de la sangria par accident la semaine dernière...c'est toi? 

Si c'est le cas, j'espère que tu feras face à la réalité et que tu seras encouragée à continuer à lire, parce que c'est à TOI que je veux parler. 

La première erreur que tu fais


La vérité, c'est que pour accomplir QUOI. QUE. CE. SOIT. de bien dans la vie, il faut être prête à investir des efforts. Souvent, même, pour obtenir quoi que ce soit, il faut travailler FORT et LONGTEMPS. Ça inclut : tes objectifs santé, ton corps, réussir à manger sainement et à adopter une routine d'entraînement. 

Tu crois que tu travailles assez fort? Réponds à ces questions :

  • À chaque entraînement, je prends les mesures nécessaires pour être complètement concentrée sur ce que je fais. (Pas exemple : je n'utilise pas mon cellulaire pour envoyer des textos ou naviguer sur les médias sociaux) (Oui/Non) 
  • À chaque fois que je finis ma séance d'entraînement, je peux affirmer que j'ai exécuter chaque répétition et chaque mouvement du mieux que je le pouvais. (Oui/Non)
  • À chaque entraînement, j'ai donné mon 100% du début à la fin. Je n'ai rien laissé au hasard. (Oui/Non)
  • Je peux affirmer avec conviction que je traite mes séances d'entraînement comme un important rendez-vous avec moi-même : pas question d'annuler sans excellente raison. (Oui/Non)
  • J'ai pris de le temps de planifier mes repas cette semaine. (Oui/Non)
  • J'ai pris les mesures pour m'assurer que mon frigo était plein d'aliments sains et qu'aucune tentation ne serait à ma portée. (Oui/Non)
  • Je prend la peine de m'entourer de gens positifs qui me motivent et me soutiennent dans mon parcours santé. (Oui/Non)
  • Je suis encadrée par une entraîneure et/ou je suis un programme qui correspond à mon niveau et  mes objectifs réels. (Oui/Non)
  • Je suis dans un état d'esprit où j'accepte le changement et où je suis réceptive à me faire aider. (Oui/Non)
  • J'essaie de changer les pensées que j'adresse à ma propre personne de façon à commencer à souligner mes forces et mes victoires davantage. (Oui/Non)

Si être en forme et en santé était quelque chose de facile, TOUT LE MONDE LE FERAIT.

Ce n'est pas le cas, du moins, pas au début. Alors qu'adopter de saines habitudes de vie ne devrait pas non plus rimer avec suivre une diète stricte, compter tes calories ou t'enchaîner à une machine cardio, tu dois appréhender l'effort nécessaire au succès. Dès que ça clique et que tu acceptes le défi, tu peux être certaine que les résultats feront leur apparition bien plus rapidement. 

Si tout le monde semble croire que ce qui te fait passer du point de départ à la ligne d'arrivée c'est la motivation, ce qui te téléporte véritablement vers la meilleure version de toi-même, c'est ta capacité à forger une habitude.  La motivation, c'est comme la fée des dent, le Père Noël ou une licorne : ça n'existe que quand on veut te raconter une histoire. Saute ce chapitre et passe à celui où tu prends ton succès en charge !


Prépare-toi à devoir travailler fort, mais surtout intelligemment 

D'un autre côté, la deuxième erreur que tu fais, c'est de comprendre qu'il faut travailler fort, mais de ne pas le faire dans le respect de ton corps.  Suivre une diète hyper-stricte durant 2 semaines jusqu'à ce que tu n'en puisses plus d'être affamée et que tu craques, c'est contre-productif. Taxer ton corps à coup de vigoureuses et interminables sessions d'entraînement dans le but de "compenser" pour les semaines olé-olé que tu viens de passer non plus. Aucune "diète" ni aucun "challenge", "programme", "cure" extrême ne peut remplacer ce qui fonctionne VRAIMENT : la bonne vieille méthode du mange sainement, bouge souvent, dors, puis recommence encore et encore. 

Il y a des femmes qui veulent s'entraîner pour changer leur corps. Au fait, la majorité des femmes croient qu'avec "5 kilos en moins", "des fesses plus rondes", "des abdominaux plus définis" elles seront plus heureuses. Ne me prends pas au pied du mur : il n'y a RIEN de mal à vouloir changer son apparence et travailler dur pour atteindre ses objectifs procure un sentiment d'accomplissement incroyable. Je pense juste qu'il y a des conversations TELLEMENT PLUS inspirantes et enrichissantes que le look qu'on nos hanches, nos fesses et nos ventres qu'on pourrait avoir ensemble, entre femmes. 

Ce qui cloche, c'est que souvent, on pense qu'on veut changer notre apparence, mais on est pas capable de mettre le doigt sur la raison qui nous pousse à vouloir le faire. La vérité, c'est que perdre du poids, ça n'est souvent pas ce qui nous permet de commencer à nous aimer. Se sentir bien dans sa peau, ça commence avec le désir d'établir et d'entretenir une relation positive avec son corps. Et crois-moi, par expérience, te sentir au summum n'a ZÉRO RIEN à voir avec le poids que ta balance te renvoie ou le nombre de pouces de tour de taille que tu as perdu.  Malheureusement, malgré les mouvements misant sur la diversité corporelle, la société envoie encore à ce jour le message criard suivant aux femmes : "plus mince, c'est mieux". 

On veut perdre du poids rapidement, et ce à n'importe quel prix. C'est une chose que l'industrie du régime et de la remise en forme a compris et qu'elle utilise pour faire mousser ses profits. Savais-tu que les canadiens et canadiennes dépensent 7 milliards de dollars par année en essayant de perdre du poids, et ce, souvent par l'entremise de "diètes miracles" ou de produits amaigrissants? En jouant sur les insécurités que les femmes ont, cette méga industrie peut réussir à vendre même les protocoles les plus extrémistes et nocifs pour la santé. 

C'est facile de tomber dans le piège. Au fait, je ne pense pas que je connaisse une seule femme qui ne se soit pas emmêler dans les filets de la honte, de la culpabilité et de l'insécurité qu'on ressent quand l'une de ces compagnes minceur nous bombarde avec leurs produits miracles. Moi-même, je me suis écorché à essayer pendant DES ANNÉES de troquer ma silhouette pour cette "image" de la perfection qui est irréelle. 

Beaucoup de femmes ont l'impression que les résultats qu'elles n'obtiennent pas ont à voir avec la façon dont elle mangent ou s'entraînent. Ça peut être vrai, mais les chances sont plus élevées que ce soit plutôt le fait que la génétique d'une femme dicte la façon dont SES résultats à elle se manifestent.

Nous n'avons pas toutes les mêmes gênes, le même métabolisme, le même profil hormonal ou encore la même structure osseuse. Nos corps ne fonctionnent pas tous de la même façon et répondent différemment au sport et aux variable de la nutrition. Être active et en forme, ça n'a jamais eu le même look sur tout les corps. D'ailleurs, ça n'est humainement PAS possible qu'on finissent toutes par ressembler à cette vision du "corps idéal" qu'on veut nous faire avaler.  Biologiquement, c'est un gros NON. 

Les résultats que tu obtiens ils sont les tiens. N'oublies pas d'enlever tes oeillères pour remarquer le changements qui ne se voient pas à l'oeil. Ta force, ta confiance, ta discipline, ta rigueur, ton esprit endurcit ; il s'agit de résultats à même titre que les kilos en moins. Tu dois en être fière et gratifiante, parce que tu as travaillé dur pour les obtenir. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi