"Un verre de lait c'est bien, mais deux, c'est mieux"...vraiment ? Ce que tu dois savoir sur les produits laitiers et leurs impacts sur tes objectifs.

08 Juillet 2018 | Anne-Marie Gobeil

À prime à bord, suis-je contre les produits laitiers?

Non. Tout le monde ici est adulte, majeure et vaccinée et peut totalement décider du contenu de son assiette (ou de son verre, dans le cas échéant). La crème glacée ne va pas te tuer. Ni le yogourt. Par contre, je mentirais si je te disais que les produits laitiers nous veulent autant de bien qu'on nous l'a fait croire depuis notre tendre enfance, alors qu'on levait le coude aisément quand il était question d'un bon verre de lait nourrrissant et plein de calcium ! Quelle fierté se lisait sur le visage de maman alors qu'on avalait notre dernière gorgée de lait, enh ! Et pourtant, aujourd'hui, plusieurs côtés sombres des produits laitiers dans le cadre d'une alimentation font les manchettes.

DOSSIER INTOLÉRANCE AU LACTOSE

Ceci étant dit, bon nombre de gens sont naturellement intolérant au lactose. Le hic, c'est que qu'alors que seulement une poignée d'entre eux souffrent d'une intolérance sévère qui se manifeste instantanément en symptômes et désagréments, la majorité des personnes affligées d'une intolérance au lactose peuvent n'en devenir consciente qu'après des décennies de consommation de produits laitiers ou ne jamais faire l'expérience de symptômes. 

Les symptômes possibles d'une intolérance au lactose : 

  • Douleurs abdominales

  • Ballonnements

  • Flatulences

  • Diarrhée

  • Occasionnellement, nausées et vomissements 

  • Constipation

L'ethnie aurait à voir avec la probabilité de souffrir d'une intolérance au lactose, alors qu'on dénombre que 90% des gens de race noire et 70% de la population mondiale serait touchée, à différents degrés. 

D'autres groupes de gens sont à risque de composer avec une intolérance au lactose comme ceux et celles qui souffrent du côlon irritable, maladie coeliaque, affection de parasites intestinaux, surpopulation de mauvaises bactéries intestinales et enfants nés prématurément ont tendance à être davantage incommodés.

SOS DIGESTION

Dans le cas où on souffrirait d'une intolérance au lactose et qu'on continue à consommer allègrement des produits laitiers, ce qui se produit à l'interne, c'est que les muqueuses qui tapissent les murs de l'intestin devient de plus en plus fragilisées. Ce phénomène joue carrément contre toi quand il est question de santé globale puisque cette paroi laisse aussi passer les précieux nutriments, vitamines et minéraux dont ton corps a cruellement besoin. 

INFLAMMATION CHRONIQUE 

Tu as déjà lu à quelque part que de couper les produits laitiers de son alimentation fait perdre du poids? Ce n'est pas faux en soi (mais ce n'est pas aussi magique qu'on pourrait le croire, non plus!) 

Comme le sucre et le gluten, les produits laitiers créer beaucoup d'inflammation dans le corps. Beaucoup de gens vont se rendre compte qu'en éliminant les produits laitiers de leur alimentation, ils perdent plusieurs livres sur la balance et c'est parce que le corps se désengorge de l'inflammation chronique. 

Pourquoi ça se produit, au fait ? 

Pour les gens intolérant au lactose, c'est parce qu'ils ne produisent pas l'enzyme lactose nécéssaire à la digestion correcte des produits laitiers. Pour le reste de la population qui a la capacité physique de digérer le lactose, il faut blâmer les protéines issues de la caséine et du petit lait qui causent l'inflammation dans le corps.

L'inflammation n'est pas qu'une question de poids. Au fait, c'est surtout une question de santé globale, de bien-être et d'équilibre hormonal. Il s'agit du dénominateur commun de plusieurs maladies métaboliques comme le diabète et peu même influencer les problèmes de peau, comme l'acné. L'inflammation chronique dans le corps déclenche plusieurs désagréments hormonaux importants tels que la sécrétion accrue de cortisol et la résistance à l'insuline, deux facteurs qui vont t'empêcher de perdre du gras, de bâtir du muscle, de maximiser tes résultats, de récupérer et de naviguer vers tes objectifs. 

NÉCESSAIRES POUR LEURS NUTRIMENTS, LES PRODUITS LAITIERS ?

"Mais j'ai besoin de calcium! "

C'est vrai ; la femme adulte a besoin de 1000 mg de calcium par jour, en moyenne, alors que les femmes enceinte et celles qui ont plus de 50 ans devraient viser 1200 mg de calcium par jour. Cependant, il existe des TAS de sources non-laitières pour atteindre ces valeurs !

Il n'y a AUCUN danger à réduire ou éliminer ta consommation de produits laitiers (surtout si tu penses éprouver des inconforts liés à ceux-ci). Le danger est d'éliminer les produits laitiers sans les substituer par d'autres alternatives offrant les mêmes vitamines et nutriments. Considérant qu'un verre de lait contient environ 300 mg de calcium, voici quelques aliments non-laitiers qui lui tiennent tête : 

  • 100 gr de tofu ferme : 250 à 750 mg de calcium 
  • 100 gr de Tempeh :75 mg de calcium 
  • 1 tasse de brocoli : 180 mg de calcium
  • 1 tasse d'épinards, cuits : 240 mg de calcium 
  • 1 tasse de figues séchées : 300 mg de calcium
  • 25 gr de graines de sésame : 280 mg de calcium 
  • 2 culières à soupe de Tahini : 130 mg de calcium
  • 100 gr de gruau : 100 à 150 mg de calcium 
  • 75 gr de sardines : 370 mg de calcium
  • 75 gr de saumon : 170 à 210 mg de calcium
  • 25 gr d'amandes : 80 mg de calcium

LES MEILLEURES OPTIONS

Si tu n'es pas prête à te passer de produits laitiers, sache qu'il y a tout de même possibilité de faire des choix plus éclairés dans ce rayon du supermarché question de supporter tes objectifs santé. 

Laisse de côté le lait, les yogourts fruités ou aromatisés, la crème glacée, le beurre, la crème, les fromages gras et le fromage à la crème. 

Opte pour le yogourt grec (sans lactose de préférence) et le fromage cottage, qui sont tous deux riches en protéines et faibles en gras. Incapable de te passer de fromage? Les marques Bergeron et Allegro sont de bonnes options pour celles qui prennent soin de leur corps. L'isolat de Whey est aussi une option haute en protéines (moins le lactose) qui peut être consommée en shake ou dans une recette.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi