Est-ce que je suis un plan alimentaire depuis que je suis enceinte?

14 Septembre 2018 | Anne-Marie Gobeil

IMG_2361


Hé, oui ! Si tu n'étais pas déjà au courant, Barbelle fait des petits (carrément!). Je suis enceinte d'un peu plus de 3 mois et je compte, peu à peu, partager mon expérience au travers cette importante étape de la vie avec toi. En fait, je veux couvrir un maximum de sujets touchant la nutrition et l'entraînement dans l'unique but d'aider d'autres femmes qui vivent une grossesse ou qui sont en post-partum à possiblement y voir plus clair. Surtout, je veux inspirer les femmes à avoir confiance en leur corps et leurs capacités : parce qu'en 2018, les moms sont les vraies Wonder-Women, n'est-ce pas?! 

Donc voilà, j'ai reçu récemment sur mon compte Instagram la question suivante : "Suis-tu un plan alimentaire maintenant que tu es enceinte?"

 La réponse simple? 

Non. Non, et je ne crois pas que ce soit sain de compter méticuleusement ses calories et/ou suivre un plan alimentaire à quelconque moment d'une grossesse. Pour être franche, au premier trimestre, mon seul et unique grand objectif alimentaire était de manger ASSEZ. Avec les nausées qui ne te lâchent pas et les aversions qui te ravagent (Fiou! Et dire que je n’y croyais pas aux fameuses aversions! LOL), parfois, tu vas manger plus de glucides que tu mangeras de protéines ; moins de légumes que tu mangeras de fruits et grignoter ce qui ne te donne pas envie d’aller te jeter la tête dans la toilette. J’ai du apprendre à accepter que quand je réussissais à MANGER,  c’était suffisant pour le moment : que je n’avais pas besoin d’être « parfaite » pour trouver le sommeil le soir. **Note : j’ai continuer de manger relativement SANTÉ, parce que les aliments frais et naturels aidaient mes nausées (aka GIMME ALL THE FRUITS).

Depuis quelques semaines, j’ai FAIM ; hyper faim pour être plus précise. Je mange des aliments sains 85% du temps, et d’autres parts, je mange de façon libertine. Surtout, je m’assure de mange pour être rassasiée. Je me verrais TRÈS mal calculer quoi que ce soit et PANIQUER face au nombre de calories ingérées à la fin de mes journées. Ce n’est pas sain physiquement ni émotionnellement et surtout, ce n’est pas l’état d’esprit dans lequel je veux être quand mon mini grandit en moi.

Il y a parfois des femmes qui m'écrivent en me questionnant sur comment elle peuvent :
A) gérer leur poids
B) perdre du gras
C) raffermir leur corps
D) prendre du muscle/de la force
durant leur grossesse et la vérité…c’est que je ne comprend pas ce qui pourrait te pousser à vouloir faire ça, LÀ.

Ça n'arrivera pas de faire baisser ton taux de gras ou de changer ton corps de la façon que tu veux qu’il soit. Pas maintenant. Ce n'est pas biologiquement raisonnable ; tes hormones féminines s’activent et se mobilisent en tous les sens pour créer et nourrir un petit-humain, il n’est pas question pour ton corps de « sculpter » ou « découper » à ce stade-ci. Ce n'est pas le temps non plus de penser à fracasser un nouveau record de force.  Ce n’est juste PAS réaliste, mais surtout, ça va te mener tout droit dans un MUR.

Plus que jamais, le moment est le bon pour conserver tes saines habitudes alimentaire (ou commencer à faire des changements positifs!) et à rester active en travaillant ton cardiovasculaire, ton endurance musculaire tout comme en améliorant ta flexibilité et mobilité ; tu peux rester « FIT », mais tu dois apprendre à faire la paix avec la balance et ton taux de gras pendant que ça compte.

C'est d'ailleurs quelque chose que j'ai mentionné dans l'un de mes articles de la semaine dernière : manger de façon instinctive comme je le fais présentemment, ça représente une victoire pour moi, jeune femme aux prise avec une obssession des calories et de sa corpulence depuis l'adolescence. Je suis enfin libre, mon corps se porte enfin mieux, mais surtout, ma tête est équilibrée. Et tu vois, avec le recul, je comprends maintenant qu'être en santé, ce n'est pas suivre un plan alimentaire à la lettre et ne jamais faire d'erreurs. Manger santé, ce n'est pas compter au gramme près les aliments qu'on met dans son assiette ou ne jamais "tricher". Ce n'est ni manger moins que notre faim réelle ou bien manger des aliments qui ne nous plaisent pas "juste parce que c'est santé". Ça, c'est juste une illusion. Une fausse croyance qui dérive complètement de ce que NOURRIR ton corps et de le respecter signife vraiment. 

Et tu vois, je veux transmettre ça à mes enfants ; que chez nous on mange santé parce qu'on respecte nos corps et pas parce qu'on veut les changer et/ou les empêcher de changer. Fille, si tu es enceinte, ton corps va changer : go with the flow, comme ils disent en anglais. Entraînes-toi parce que ça te fais du BIEN, pas parce que tu as peur de grossir. Manger sainement parce que tu aimes ton corps et ce qu'il devient, pas parce que tu le détestes. Tu as toute la vie pour devenir plus découpée ou plus forte, ne perds pas le Nord quand il est question de faire pousser un humain dans ton ventre. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi


Natacha
16 Septembre 2018
Wow et rewow! Je suis tellement que tu partage cet avis sur l'alimentation et la grossesse. Les femmes qui veulent des abdos enceinte ou retrouver leurs abdos 1 semaine après l'accouchement.... C'est juste trop triste. Merci de ce partage et opinion.