3 choses que les femmes fortes pensent de leurs corps et qui les rend vraiment spéciales

23 Septembre 2018 | Anne-Marie Gobeil

057

 

Les femmes fortes sont vraiment différentes…et pas seulement parce qu’elle peuvent faire des push-ups, soulever l’équivalent de leur poids au squat et parce qu’elles sont super disciplinées et aiment VÉRITABLEMENT s’entraîner plusieurs fois par semaine. Elles sont généralement différentes pour des raisons bien plus profondes.

Du moins, je sais que personnellement, je me sens plus confiante, fière et en charge de ma vie depuis que j’ai commencé à valoriser mon corps pour sa force brute au lieu de constamment ruminer mes mille-et-unes « imperfections ». Et tu sais quoi, c’est vrai qu’on se sent différente quand ça nous arrive ; différente de la BONNE manière. Les femmes qui se sentent fortes n’ont pas juste des gros muscles et crois-moi, elles sont incroyables !

 

La force, ce n’est pas que physique


Je pense que la première chose qui se doit d’être dite sur toutes les femmes qui se sentent fortes, c’est que leur plus grande fierté est souvent la force mentale qu’elles ont acquise en entraînant leur capacités physiques. Du moins, c’est ce que moi j’ai réalisé en premier. Même si c’est exaltant de fracasser un nouveau record au Deadlift ou bien de voir de nouveaux petits muscles se développer sur son corps, ce qui me rend le plus fière dans tout mon parcours, c’est d’avoir transformé mon mental : j’ai tellement plus de discipline, de rigueur depuis que je m’entraîne. Au fait, avant de franchir les portes vitrées d’un gym, j’étais le type de fille qui se donnait toujours toutes les raisons du monde de ne pas aller au bout des choses, de ne pas terminer ce que j’entammais ou bien qui remetait tout à plus tard.

Si c’est vrai que je suis forte à l’extérieur, crois-moi, je le suis encore plus en dedans. Surtout, maintenant je sais que lorsque je me fixe un objectif, qu’il s’agisse d’un but orienté vers mes performances, ma vie personnelle ou ma carrière, je peux l’atteindre. J’ai confiance en ma capacité à rester motivée, j’ai foi en ma volonté et je n’ai aucun doute sur le fait que je n’abaondonnerai pas à la première embûche. C’est en mettant mon corps au défi et en lui faisant traverser des épreuves d’endurance que j’ai bâtis cette certitude. « Si je suis capable de courir 5 km sans arrêter et de soulever le double de mon poids au Squat, il n’y a RIEN que je ne puisse pas accomplir ». Je sais que je suis équipée mentalement pour travailler fort. Après tout, je comprends que je suis celle qui est responsable de son propre succès, et qu’au fait, c’est un avantage.

 

Le corps parfait, c'est celui qu'on a déjà

Soyons franches ici : toutes les femmes devraient trouver leur corps absolument SEXY. Point.

Mais, c’est aussi tellement facile de tomber dans le piège : on commence à s’entraîner pour changer l’apparence de son corps (ce qui est tout à fait correct, d’ailleurs!), mais même après avoir perdu le poids qu’on voulait perdre ou changer son tour de taille, on n’est jamais entièrement satisfaites de ce qu’on voit dans le miroir ou sur la balance. On veut toujours « un peu plus » de ci, ou « un peu moins » de ça et franchement, on n’aura jamais l’impression que nos efforts portent leurs fruits tant qu’on atteint pas cet « idéal » irréel qui existe dans notre tête. Familière avec ce phénomène? À main levée, qui ici a déjà cohabiter avec ces pensées? Moi je lève la mienne très haut, parce qu’avant de devenir forte et d’en être fière, je pensais exactement pareil !

J’étais dirigée par l’idée selon laquelle mon corps devait être « parfait » (que veut dire ce mot-là, anyway?!) pour avoir le droit de me trouver sexy et d’être vraiment bien dans ma peau. Mais quand j’ai commencé à m’entraîner sérieusement et à indirectement gagner en muscles, puis en force, un déclic s’est produit. Je me sentais vivement sexay quand je me surpassais au gym ; ruisselante de sueur, mais accomplir, j’avais vraiment l’impression d’être une TIGRESSE! Ça me procurait une surdose de confiance et surtout, ça me faisait apprécier mon corps. Ce corps qui ne ressemblait plus en rien aux standards de beauté auxquels je m’étais attachée quelques années plus tôt ; ce nouveau corps, celui que j’avais créé à la sueur de mon front, lui, il me plaisait bien plus. C’était mon oeuvre, c’était mon essence, et c’était dans ce corps que j’ai commencé à me trouver parfaite…à mes yeux.

 

L’opinion des autres, c’est juste une opinion


Certaines personnes font passer l’opinion des autres avant leurs propres intérêts, désirs et ambitions, et si tu veux mon avis, je trouve ça bien triste. J’ai l’impression qu’on ne peut jamais toucher son plein potentiel quand on ne vit pas de façon fidèle à soi-même, qu’on se met en sourdine et qu’on ne valorise pas nos VRAIES ambitions. La vérité, c’est que la plupart d’entre nous se soucient de l’opinion d’autrui par crainte de décevoir ou déplaire à notre entourage et c’est un comportement qui est souvent ancré en nous sans que nous nous en rendions vraiment compte. C’est quelque chose que tu apprends à déprogrammer naturellement quand tu te sens plus forte dans ton corps et dans ta tête.

Quand les commentaires du style « Pourquoi tu passes autant de temps au gym? », « Tu vas ressembler à un homme si tu prends trop de muscles! » ou bien « C’est narcissique de s’entraîner autant! » commencent à fuser, ça passe ou ça casse : soit tu flanches et tu suis le troupeau, ou bien soit tu te tiens debout. Soudainement, tu réalises que tu ne devrais pas passer ta vis à te soucier autant de ce que le voisin pense, surtout si ça t’empêche d’accomplir des choses qui te rendent toi, vraiment heureuse. Éventuellement, ce que tes amis Facebook ou bien tes collègues (ou encore même les hommes) pensent de ton corps ne t'importe plus autant.

Les femmes qui se sentent fortes vont dire « non » plus souvent, et c’est vraiment inspirant. 

Qu'est-ce qui a changé le plus dramatiquement chez toi quand tu as commencé à devenir plus forte? 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    "Tu es forte et tu peux le faire!" & ou comment apprendre à te parler à toi-même

    2017-02-26 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Comment avoir confiance en toi?

    2017-06-01 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Pourquoi être forte rendra ta vie plus géniale

    2017-07-11 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil