Douleurs musculaires après l'entraînement : discerner ce qui est normal et anormal

30 Septembre 2018 | Daphné Bilodeau

fitnish-media-789232-unsplash

 

En débutant un nouvel entrainement, on a toutes déjà eu une journée où on aurait mieux aimé se jeter en bas de notre lit plutôt que de faire travailler nos abdos, ou bien débouler les escaliers plutôt que d’utiliser nos quadriceps pour descendre les marches.

Les douleurs musculaires sont fréquentes, mais comment savoir s'il s'agit de simples courbatures ou bien si je me suis blessée?

Je t’explique d’abord d’où proviennent tes courbatures musculaires, soit les douleurs ressenties au lendemain ou sur-lendemain de ton entraînement.

À l’entrainement, si la demande est supérieure à ta capacité musculaire, des micro-déchirures se créent dans tes muscles. Ne prend pas peur! C’est normal. Ces micro-déchirures servent ensuite à favoriser le remodelage, c’est-à-dire à ce que ton muscle se rebâtisse plus fort pour pouvoir répondre à la demande plus élevée. Bref, c’est de cette façon que tu t’améliores! En effet, ce sont ces micro-déchirures qui se ressentent et c’est ce qu’on appelle les courbatures.

Ce type de douleur musculaire est normal. À ce moment, la douleur est légère à modérée, diffuse sur tout le muscle, bilatérale, donc à peu près symétrique gauche/droite et rarement localisée à un seul muscle. Elle est ressentie au mouvement seulement, surtout après une période inactive et se résorbe avec l’échauffement.

Est-ce une mauvaise idée de retourner à l’entrainement? Non! Mais ni va pas aussi fort que la veille ;) Bouger, au contraire, peu t’aider à récupérer en augmentant le flux sanguin, ce qui favorise la reconstruction musculaire. En plus, à force de bouger, tes muscles sont bien échauffés et la douleur se fait moins ressentir! Je te propose aussi une séance de foam roller qui aura à peu près le même effet qu’un entrainement léger.

Tout autre type de douleur musculaire est anormal. À ce moment, on parle de blessure : claquage, élongation, contusion musculaire… ou encore plus grave, de rupture partielle ou complète du muscle. Dans tous les cas, la résultante est une déchirure trop importante.

Par définition, un claquage c’est une contraction violente du muscle combiné à son étirement. Une élongation est simplement un étirement trop grand par rapport à la capacité du muscle. La contusion est le plus souvent créée par un coup direct : c’est « un bleu » dans le ventre musculaire.

Dans tous les cas, la douleur initiale est vive, intense et localisée. Par la suite, une douleur sourde persiste au repos et est augmentée à l’étirement ainsi qu’à la contraction du muscle en question. MAIS, tu dois éviter d’étirer et de contracter le muscle atteint afin de favoriser la cicatrisation! Dans d’autres mots, tu arrêtes ton entrainement en cours et tu vas appliquer de la glace sur la zone douloureuse.

Il te faudra éviter le mieux que tu peux de solliciter le muscle pour une période de 7 à 30 jours dépendamment de la gravité de la blessure. La chaleur et le massage sont aussi à proscrire. La glace et les anti-inflammatoires peuvent par contre aider à contrôler l’inflammation et la douleur.

Je te suggère très fortement d’aller consulter un professionnel pour ta réadaptation. Celui-ci te guidera pour ton retour au sport et favorisera la bonne guérison de ton muscle pour un retour à la normale. Le retour à l’entrainement doit être progressif et sans douleur. Il faudra aussi travailler à récupérer la longueur normale de ton muscle en travaillant sur la cicatrice interne. La cause de la blessure peut aussi être adressée afin d’éviter les récidives!

Pour ce qui est de la déchirure musculaire partielle ou complète, cette condition nécessite une attention d’autant plus particulière. En effet, une reconstruction chirurgicale sera essentielle. C’est pourquoi dès que tu penses que ta douleur va au-delà des classiques courbatures, il est important d’aller voir un physiothérapeute afin de confirmer le diagnostic. Celui-ci évaluera ta condition et saura te guider vers la bonne réadaptation ou vers les bonnes ressources.

La règle d’or : écoute ton corps :)

 


Daphné Bilodeau

Daphné Bilodeau

COLLABORATRICE ENTRAÎNEMENT ET SANTÉ

En tant que physiothérapeute et kinésiologue, son objectif principal est de remettre les gens sur pieds pour qu’ils reprennent l’entrainement le plus tôt possible. La prévention des blessures par l’analyse du mouvement fait aussi partie de ses missions. Le temps d’un WOD, vous allez autant la voir vous donner des conseils que de se donner à 100?ns son entrainement.


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Les suppléments qui peuvent t'éviter les douleurs musculaires

    2017-04-20 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article DSC033651

    Est-ce que tu peux t'entraîner à la maison et tout de même faire des gains musculaires?

    2018-05-06 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article 104

    Souffres-tu de débalancements musculaires ? Voici pourquoi il est essentiel de travailler tous les muscles dans ton corps

    2018-09-21 21:39:05 | Anne-Marie Gobeil