Le jour où j'ai compris que je devais m'entraîner parce que j'aime mon corps et non pas parce que je le déteste

13 Janvier 2019 | Anne-Marie Gobeil

45144665_10217729559421340_2267870348651266048_o

Dans le cadre du NOUVEAU Défi EmpowHER 42 jours de Barbelle, notr eprogrammation blogue met de l'avant les histoires de vraies femmes qui ont se démarquent par leur efforts continus à devenir la meilleure version d'elles-mêmes en misant sur une relation saine avec leur corps. Aujourd'hui, découvre l'histoire d'Audrey de comment elle a réussit à se libérer des standards de beauté et à se concentrer sur sa force pour bâtir une confiance d'acier.

 

J’ai déjà eu un gros excès de poids en jeune âge jusqu’à l’adolescence. J’ai tout d’abord voulu maigrir pour plaire aux autres, mais ensuite pour être plus en santé.

Le problème est que je ne le faisais pas pour les bonnes raisons et que je ne m’y prenais pas de la bonne façon.

J’ai commencé par couper mes portions, mais je ne mangeais pas nécessairement des bons aliments. Je réussissais tout de même à perdre du poids malgré mon alimentation...pendant un certain moment.

Par la suite, j’ai compris que je devais faire de l’exercice pour accomplir mes objectifs. J’ai toujours été une fille active : dans ma jeunesse, je pratiquais des activités sportives comme la natation, la gymnastique, le kin-ball, et j'en passe! Je devais maintenant trouver quelque chose que j’aimais faire et qui me ferais bouger au quotidien! J’ai alors décidé d'essayer l’entraînement en gym, parce que ça me semblait être l'option logique et simple.

À l'époque, je m’entraînais 5 à 7 jours par semaine. Je croyais que plus je passais de temps au gym, plus j'allais voir de résultats. Tous mes efforts étaient axés là-dessus : les fameux résultats qui se voient. Pour être entièrement honnête, j'avais plus ou moins de plaisir à m’entraîner, ce qui faisait qu’il y avait des périodes où je perdais facilement ma motivation, puis finissais par lâchercomplètement le gym. Et puis un beau jour, je recommençais. Et le cycle se répétais, encore et encore.

Rien n'évoluais vraiment jusqu'à ce qu'un beau jour, j’ai réalisé qu'il falait que j'arrête de me battre contre mon corps.

J'ai compris que je ne suis pas faite pour être comme les filles que j'admirais tant dans les revues de fitness. Je suis moi, à ma façon, avec ma génétique, mon corps et ma silhouette : pourquoi me comparer à une inconnue?

À partir de ce moment-là, j’ai aussi compris que  si je voulais arrêter de toujours abandonner, je devais m’entraîner parce que j’aime mon corps et non pas parce que je le déteste.

J’ai compris que ce ne sont pas toutes les femmes qui peuvent avoir la même "shape". Que ce n'est juste pas réaliste. Que nous sommes toutes différentes et nous devons être fières de ce qui nous rend unique.

Mon corps possède des forces que les autres n’ont pas. J’ai compris que je devais travailler sur ces forces-là et me valoriser pour ce qu'elles permettent de faire. Même mes faiblesses me rendent unique, spéciale et vraiment moi

Je m’entraîne maintenant par plaisir et parce que je veux devenir plus forte! Je fais des entraînements axés sur ce que j’aime faire et selon une fréquence plus saine de 4 à 5 fois par semaine qui permet à mon corps de récupérer. Je ne suis plus aussi obsédée avec les résultats et japprécie maintenant davantage le processus. Je concentre mon entraînement sur la musculation et je fais des entrainements de style HIIT pour mon cardio. Ce qui me passionne d'ailleurs dans l’entraînement musculaire est de voir à quel point notre corps est une machine! J’aime voir à quel point je deviens plus forte de programme en programme!

Comme n’importe qui, il m’arrive d’avoir des jours où je suis plus fatiguée, où j’ai moins envie de faire mon entraînement. Mais, lorsque ça arrive, je me rappelle de ce qui me passionne (aka, devenir vraiment forte et me sentir bien dans mon corps) et ça me motive à donner le meilleur de moi-même. Maintenant, ma priorité est de me dépasser et d’avoir du plaisir dans ce que je fais. N’oubliezpas que quand il est question d'entraînement, le secret est de faire les choses pour soiet non pour les autres.

 

pastedGraphic.png   

Moi hiver 2007

 

pastedGraphic_1.png    

Moi décembre 2018           


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Cliente du mois : Comment Sarah réussi à balancer vie de militaire et vie active

    2017-08-23 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Cliente du mois : Claudine est une camionneuse qui a vaincu l'obésité et qui s'entraîne aux aires de repos sur la route!

    2018-05-06 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    S'entraîner pour autre chose que pour être mince

    2020-03-01 00:00:00 | Juliane Marino