3 raisons pour lesquelles tu es coincée dans un plateau

15 Janvier 2019 | Anne-Marie Gobeil

88329101-8559-445E-96B9-CC1F11209F68

As-tu déjà eu l’impression que malgré tes efforts constants, tu n’évolues tout simplement pas comme tu le voudrais dans ton processus? Peut-être que c’est exactement comment tu te sens présentemment : coincée dans ce qu’on appelle un plateau de progression.

Il y a peu de choses qui sont plus frustrantes et décourageantes que d’avoir l’impression de travailler pour « rien ». Mais la vérité, c’est que si tu rencontre un plateau, ce n’est pas le moment de redoubler d’ardeur, d’être plus stricte avec ton alimentation ou de doubler tes sessions de cardio. Au contraire, c’est le moment de travailler plus intelligemment, pas plus fort.

Les plateaux peuvent se manifester pour plusieurs raisons, et aujourd’hui, je veux qu’on se concentre sur les 3 raisons les plus probables pour lesquelles tu es coincée :

 

1. Intolérances alimentaires et inflammation chronique :

Beaucoup de femmes ne savent pas ceci, mais même certains aliments très « sains » peuvent faire l’objet d’une intolérance alimentaire ou contribuer à augmenter le niveau d’inflammation dans le corps pour certains individus. Je l’ai dit et re-dit, et re-dit, mais il n’existe pas un être humain identique et par conséquent, il n’existe UNE seule façon de s’alimenter sainement. De penser que la formule végane/kéto/haute en protéines ou whatever it is est LA meilleure voie pour tout le monde est tout simplement faux.

Tout le monde a une génétique, un métabolisme et un système digestif différent et il est priomordial que tu prennes le temps d’apprendre à connaître les aliments qui sont compatibles avec TON corps.

Les intolérances alimentaires peuvent se manifester chez n’importe qui, n’importe quand : elles sont causées par une paroi intestinale qui est fragilisée (les causes de cette condition peuvent être associée au stress, à l’environnement et aux hormones) et qui laisse passer dans le système sanguin des mollécules d’aliments qui font « réagir » le corps et le place en état d’alarme. Après tout, ces mollécules ne sont pas supposées se retrouver là, et ton corps, pour se défendre, déclenchera une réaction auto-immune.

L’une des façon qu’il peut faire ça est de se protéger en :

1) Créant de l’inflammation, ou tout simplement de la rétention de fluide dans les tissus. Oui l’inflammation peut te donner l’impression d’être constamment ballonée et te faire enfler après les repas.
2) En réponse à l’état d’alerte qui place ton corps en mode survie, s’accrochant aux réserves de graisse dans ton corps.

Voilà pourquoi ne pas suivre aveuglément une diète ou un plan alimentaire est si important et que les intolérances alimentaires peuvent être à la source d’un ralentissement de tes résultats. Informe-toi et intéresse-toi à ton système digestif : détecter les intolérances alimentaires peut être un élément clé qui te permettra de te hisser hors d’un plateau de progression.

 

2. Ne pas manger assez 

Si tu as atteins un plateau, la chose à faire n’est pas de rédiure tes calories.

Beaucoup de femmes me questionnent sur ma force et ma masse musculaire. Comment j'ai réussi à devenir aussi forte ? Comment j'ai pris du muscle rapidement ? Comment peut-on faire grossir ses jambes et prendre assez de tonus au niveau du haut du corps pour pouvoir enchaîner des chin-ups toute seule ?

En fait, la raison numéro pour laquelle je suis devenue forte et musclée, c'est parce que j'ai ACCEPTÉ de manger plus. Même si initialement ça m'a fait paniquer de devoir atteindre un nombre de calories (qui me semblait à l'époque) astronomique au départ et que j'avais "peur" de grossir de façon démesurée, ce n'est pas du tout ce qui est arrivé. Plutôt, mes muscles ont grossi et ma force a été catapultée ; je fracassais un nouveau "record personnel" sur un exercice différent à CHAQUE SEMAINE durant 5 mois. C'était hallucinant ! Terrifiant au départ, parce que comme beaucoup de femmes, j'avais très peur de "manger", mais incroyablement motivant aussi. 

En tant que femme, c'est ce que ça PREND pour bâtir du tissu musculaire : plus de calories. 

Comme je l'ai mentionné plus haut, plus tu gagnes en muscle, plus ton métabolisme sera rapide. Concrètement, ça veut dire que ton corps aura besoin de plus en plus de calories pour fonctionner et maintenir ta masse musculaire nouvellement gagnée. 

Si tu as l'impression que tes résultats stagnent récemment, c'est peut-être le contenu de ton assiette qui est à blâmer. Si tu négliges d'augmenter tes calories par peur de prendre du gras, tu viens de réduire à pas grand chose tes chances de prendre du muscle. Souviens-toi : le muscle est un "extra" pour ton corps. Un peu comme un appareil électrique qui fait monter en flèche notre facture d'Hydro, le muscle est énergivore et EXIGE des calories supplémentaires à tes besoins métaboliques de base pour exister. Si tu n'as pas le "budget calorique" à offrir à tes muscles, il cesseront de croître. 

Lorsque tu vises à prendre en muscles ou en force, les macros nutriments qui sont vitaux à ton progrès sont les protéines et les glucides. Les lipides sont également importants pour des raisons de santé globale et de besoins nutritionnels importants et doivent être intégrés, mais ils ne seront pas les joueurs décisifs sur ton gain de muscle. 

C'est à toi de te questionner à savoir si tu es prête mentalement à oublier tous les mythes et à ALIMENTER tes progrès. 

 

3. Ne monitorer que son poids

J’ai souvent reçus des messages de femmes qui s’inquiètent d’être coincées dans un plateau parce que le chiffre sur la balance ne bougeait plus. Ne pas voir son poids baisser n’est pas signe que tu as atteint un plateau, mais alors là, pas du tout. La balance ne raconte pas toute l’histoire : elle ne fais que mesurer ta relation avec la gravité terrestre, mais ne prend pas en compte ton gain de muscle, la perte de tissu graisseux, ne fait pas état de l’amélioration de tes performances et ne dresse encore moins le portrait de ta santé.

Ne pas sauter aux conclusions est vraiment essentiel : c’est trop facile de se dire que puisque notre poids ne descend pas de façon fulgurante, ce qu’on fait ne doit tout simplement ne plus être assez efficace. Le corps est une machine qui évolue lentement mais surement. Tu dois te donner le temps de véritablement intégrer ta routine, tes nouvelles habitudes ou ton programme d’entraînement à ton quotidien avant de voir des résultats concrets se manifester.

Bâtir du muscle, gagner en force ou devenir plus en forme prend du temps et c’est une question de constance. Rôme ne s’est pas construite en un jour : prévois des semaines, des mois, des années pour bâtir ton corps.

 

Être aussi bien dans ton corps que dans ta tête, c'est possible avec le nouveau défi EmpowHER 2019. Au programme : un guide nutritionnel équilibré qui te permet de produire des résultats sans te priver, plus de 200 aliments santé pour créer des recettes délicieuses, 6 semaines d'entraînement courts à haute intensité  différentes et 6 chapitres de développement personnel pour t'aider à gagner en force mentale.

Joins-toi au programme et commence à initier des vrais changements en 2019.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article IMG_81511

    Drop-sets, pyramid-sets, supersets...Les différentes techniques et comment les utiliser pour éviter les plateaux?

    2018-01-16 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil