Mythe ou réalité : le shake de protéine est essentiel pour récupérer après l'entraînement

20 Janvier 2019 | Anne-Marie Gobeil

sarah-cervantes-800431-unsplash

Devrais-tu boire un shake ou manger un repas complet pour récupérer après l’entraînement?

Je crois que je me fais poser au minimum 4 fois par semaine la question suivante : « Est-ce que les shakes de protéines sont obligatoires après l’entraînement? »

Soyons claires ici : en aucun cas un supplément alimentaire (incluant les shakes de protéines) ne devrait être un élément de ta nutrition tellement important qu’il est obligatoire. Un supplément est…supplémentaire aux autres aliments sains que tu consommes déjà, rien de plus.

Même si les shakes de protéines ne sont ni un must, ni un miracle en poudre, faisons un peu de mise en contexte pour mieux comprendre pourquoi un tel supplément peut bénéficier à ta mise en forme :

Tout d’abord, la poudre de protéine, qui peut être fabriquée depuis une source animale (comme le petit lait de vache) ou végétale (comme les pois chiches) a pour but de fournir un apport en acides aminés, aka les « blocs » d’énergie que ton organisme va utiliser pour réparer les tissus de ton corps, incluant les muscles. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’à chaque fois que tu t’entraînes, tes fibres musculaires sont micro-déchirées sous l’effort, et si tu ne fournis pas un apport suffisant en acides aminés à ton corps, celui-ci ne pourra pas récupérer optimalement. Ne pas récupérer signifie concrètement des courbatures, de l’inflammation, une stagnation de tes progrès et performances et risquer le catabolisme musculaire.

Autrement dit, les protéines sont vitales pour toutes les sportives.

L’une des raisons pour lesquelles ont pourrait favoriser le shake de protéine après l’entraînement est parce que sa forme liquide est digérée et absorbée plus rapidement par les muscles qu’un repas solide. Combinée à une forme de glucides, comme une banane, des dattes ou de l’eau de coco, la poudre de protéine a le potentiel d’hydrater rapidement la fibre musculaire et réduire le niveau de cortisol dans le corps pour enclencher le processus de récupération.

Certaines femmes, surtout celles qui ont un métabolisme naturellement plus rapide, pourront grandement bénéficier de cette technique pour s’assurer de maximiser leurs gains. C’est aussi une bonne façon d’éviter un crash d’énergie ou une chute de glycémie après une vigoureuse et intensive session (si tu pratiques un entraînement à haute intensité comme le CrossFit, par exemple).

L’une des autres raisons pour lesquelles tu pourrais choisir d’opter pour le shake de protéine, c’est tout simplement parce qu’il est pratique. C’est une solution accessible qui demande très peu de préparation, qu’on peut traîner facilement dans son sac de sport et qui peut être bu sur la route ou de retour au boulot (si tu t’entraînes sur l’heure du midi, par exemple). Sa simplicité en fait un avantage : tu n’as pas d’excuses pour ne pas consommer les protéines dont ton corps a cruellement besoin après ton workout quotidien.

C’est un bon outil, et beaucoup de femmes apprécient la poudre de protéine post-entraînement ou encore dans des recettes santé. Personnellement, je l’utilise quelques fois par semaine, après mes entraînements et ce, même enceinte.

Ceci étant dit, il n’y a rien de véritablement négatif avec le fait de consommer des aliments solides sous forme de collation ou repas complet après l’effort physique.

Tu entendras peut-être certains entraîneurs dire que de prendre le temps de consommer un repas solide te fera manquer la « fenêtre » anabolique qui suit l’entraînement…mais soyons réalistes un instant!

Si tu es de celles qui ne ressentent pas la faim immédiatement après un vigoureux workout, ou bien que tu fais partie des femmes qui s’entraînent avant l’heure du souper et seront de retour à la maison juste à temps pour le repas familial, que tu DÉTESTES le goût ou la texture des shakes de protéine ou bien encore que ton budget est serré et que tu n’as juste pas la liberté d’acheter des suppléments, il est probablement plus viable, sensé et réaliste pour toi de MANGER de vrais aliments plutôt que de siroter un shake.

 

Moi, ce qui m’ntéresse avec mes clientes en nutrition, c’est qu’elles développent des stratégies qui fonctionnent pour elle. Pas pour la voisine, pour ELLE-MÊME, son rythme de vie et ses préférences. Si une portion de yogourt grec accompagnée d’une pomme ou bien un steak, des légumes et une patate au four font ton bonheur après l’entraînement, ça me va aussi. Tu n’as pas besoin de boire un shake de protéine pour produire de bons résultats.

 

Tu veux de bonnes options de collations post-entraînement, consulte ce blog.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    5 top sources de protéines végétaliennes pour les sportives

    2017-03-18 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Quoi manger après l'entraînement? 10 collations protéinées à essayer (options végan incluses!)

    2017-03-28 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    3 recettes de crêpes protéinées pour des déjeuners absolument épiques

    2017-10-19 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil