4 mythes sur les femmes qui s'entraînent pour gagner du muscle qui doivent absolument disparaître!

29 Janvier 2019 | Anne-Marie Gobeil

hipcravo-1277616-unsplash



Il y existent plusieurs mythes qui entourent l’entraînement au féminin, surtout parce qu’en gardant les femmes dans l’ignorance, les compagnies de l’industrie de la perte de poids pour réaliser plus de ventes. Mais tu vois, je suis allergique aux mensonges et encore plus à ceux qui sont dirigés vers les femmes actives.

Gagner en muscle est une chose merveilleuse et je souhaite à toutes les femmes d’en faire l’expérience, autant pour les bénéfices sur la santé que ça procure (bonjour métabolisme qui roule à pleine capacité, posture améliorée et pérvention de l’ostéoporose) que pour la fierté que de te sentir plus forte et d’ajouter des courbes à ta silhouette peut t’apporter.

Ceci étant dit, voici 4 mythes sur le gain de muscle au féminin que j’ai envie d’écrabouiller à grand coup de pied :

 

  1. « Utilise des poids légers pour un look tonifié »

    Le mot « tonifier » est un mot sexy qui veut véritablement dire gagner en muscles, puis abaisser samasse adipeuse. Autrement, c’est changer sa composition corporelle. Devenir plus ferme ou tonifiée passe directement par le gain musculaire, point. Et non, tu ne peux pas « raffermir » du muscle qui n’existe pas : tu dois vraiment gagner en masse musculaire pour affermir tes cuisses ou tes bras, peu importe ce que les gurus « fitness » te raconteront pour te vendre leur salade.

    Pour gagner en muscle, tu dois imposer une tension suffisante à tes muscles afin que ceux-ci soient micro-déchirés pour être rebâtis. Pour se faire, il te faut indéniablement utiliser des charges qui te challengeront (et qui pèsent plus que ton sac à main).

    Tu es plus forte que tu le pense, et crois-moi, si tu es sérieuse dans ton entraînement, une fois que tu es témoin de cette force qui sommeille en toi, les poids plumes ne te satisferont tout simplement pas.

     
  2. « Ne deviens pas trop forte/trop musclée »

    Sinon quoi? Les études sont pourtant claires : les femmes qui font de la musculation sont mieux protégée contre la dépression, l’anxiété, l’ostéroporose, les blessures, les maladies chroniques et sont en général plus heureuses. Les femmes possèdent le même nombre de muscles que les hommes, et par conséquent ont le même potentiel de développement athlétique.

    Il n’y a vraiment aucune raison valable de vouloir « modérer » l’effort physique d’une femme ou de chercher à limiter ses capacités. Par observation personnelle, les femmes qui cessent de voir leur corps comme une décoration uniquement destinée à plaire au regard des autres et qui se fichent de l’opinion des autres sont plus en forme, plus confiantes dans leur peau et n’ont pas tendance à délaisser ou abandonner leur routine d’entraînement.

    Personnellement, je crois que c’est ça le secret de la motivation infinie : tomber en amour avec ta propre force physique et en être vachement fière!

     
  3. « Pour gagner en muscles, tu dois suivre un programme complexe et faire des exercices spécilaisé »

    La vérité, c’est que ce sont les exercices les plus SIMPLES qui produisent de meilleurs résultats, surtout chez les femmes! Je pense au Squat, au Deadlift, aux variations de mouvements de poussées et de tirages. Rien de complexe, de fancy ou de super élaboré : juste des exercices pluri-articulaires qui font travailler plusieurs groupes de muscles en simultané et produisent une réponse métabolique intéressante.

    La raison principale pour laquelle mes clientes en entraînement réussissent à gagner du muscle rapidement, c’est que suite à ces exercices de base qui travaillent plusieurs groupes musculaires, ton corps sécrète une hormone appelée hormone de croissance naturelle. Cette fabuleuse hormone a le pouvoir de faciliter ta récupération, de booster le gain de muscle tout en accélérant ton métabolisme basal.

    Oublie les pirouettes et les acrobaties au gym : reviens plutôt aux bases!

     
  4. « Tu peux gagner du muscle et perdre du gras en même temps »

Si tu es une débutante et que tu commences tout juste l’entraînement OU que tu reviens d’une loooooongue pause où tu as cessé de t’entraîner/de manger sainement, tu PEUX gagner du muscle et perdre du gras en même temps.

C’est à tes débuts en entraînement que tu vas connaître ta courbe de progression la plus rapide : parce que ton corps n’est pas habitué à un tel effort ou aux nouveaux aliments que tu consommes, tu évolues bien plus rapidement que quand ça fait 5 ou 10 ans que tu maintiens tes saines habitudes de vie. Le corps est, on se souvient, une machine calibrée pour s’adapter et survivre ; c’est pourquoi il répond aussi « bien » au changement…puis s’adapte. C’est comment nous, les humains, fonctionnons.

En simple, quand tu vas intégrer de la musculation, ta silhouette va gagner en muscle, ce qui va accélérer ton métabolisme et te perdre de faire fondre plus rapidement tes réserves de tissu graisseux.

Dans le futur, ou si tu es déjà familière avec l’entraînement, cependant, tu ne pourras probablement pas reproduire cet exploit. Du moins, ta capacité à prendre en muscle en même temps que tu réduis ton taux de gras sera plus subtile et le processus plus lent ; ton corps va inévitablement s’adapter à un effort physique de plus en plus exigeant et trouver son équilibre, c’est le cours naturel des choses.

Par conséquent, tu devrais te concentrer sur un objectif à la fois : si gagner en force et en muscle est ton objectif, tu ne devrais PAS manger comme quelqu’un qui essaie de perdre du poids.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article DSC013851

    Comment continuer de gagner en muscles après avoir compléter un programme : les éléments clés

    2017-11-08 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article Finale02-036

    L'activation musculaire : comment "pré-fatiguer" tes muscles pour produire plus de gains, augmenter ta force et prévenir les blessures

    2018-08-27 15:55:20 | Anne-Marie Gobeil