Je prends la résolution de faire la paix avec mon corps

06 Janvier 2019 | Anne-Marie Gobeil

Finales-77

As-tu toujours l’impression que les résultats que tu obtiens à la sueur de ton front pas suffisants? Que tu n’es pas à la hauteur? Que tu n’aimeras jamais inconditionnellement ce que tu vois dans le miroir? En veux-tu à ton corps?

Idem : je sais que je me suis déjà sentie comme ça par le passé moi aussi.

Je sais que ça m’est déjà arrivé dans mon parcours santé, de me sentir comme si je n’allais nul part. Après avoir discuté avec d’autres femmes, j’ai réalisé que la majorité d’entre nous vivent les mêmes émotions sombres dans un processus de mise en forme qui pourtant, devrait pourtant nous apporter beaucoup plus de positif que de corrosif.

C’est fou de penser que dans une industrie qui veut notre soit-disant santé et bien-être, on fasse l’expérience d’AUTANT d’émotions négatives.

Cette année, j’en ai ras-le-bol. Et tu devrais en avoir ton voyage, toi aussi.

La vérité, c’est que la plupart des diètes, programmes magiques, défi de transformation, détox, cures et suppléments miracles n’ont pas été conçus pour nous faire sentir bien dans notre peau. Encore moins ont-ils été pensés pour nous aider à comprendre notre corps, évoluer en tant qu’individu et à apprendre à jongler avec notre génétique, notre métabolisme et notre réalité.

Et si, pour faire différent cette fois, notre résolution était de s’engager à bouger et à manger santé uniquement parce qu’on AIME notre corps, non pas parce qu’on le déteste, parce qu’on veut le changer ou parce qu’on pense qu’on serait plus heureuse avec des 10 lbs en moins?

Si, au lieu de miser sur une autre méthode extrémiste (qu’on va lâcher dans exactement 16 jours, de toute façon), on s’orientait vers l’équilibre?

Si, au lieu de pointer du doigt tout ce qui « cloche » avec notre apparence, qu’on commençait à être gratifiante pour toutes les choses qui, à bien y penser, nous plaisent sur notre corps?

Si, au lieu de se comparer aux autres femmes, on choisissait de se comparer uniquement à soi-même?

Si, au lieu de pourchasser la silouhette « parfaite », on se mettait à se préoccuper de notre santé mentale?

Si? Il se passerait QUOI, tu crois?

 

Leçon numéro 1 : Tous les corps de femmes actives…ne se ressemblent PAS et le tien n’a pas BESOIN de fitter dans le moule

Si tu ne l’as pas déjà constater par toi-même : les corps de femmes viennent en toutes les formes et toutes les tailles. Notre corps est fasçonné par notre bagage génétique, nos hormones, nos expériences de vie, les sports qu’on a pratiqués, les plaisirs de la vie dans lesquels ont se permet d’indulger.

Malgré tout, quand on est une femme active, ça peut rester difficile d’accepter son corps et de célébrer ses différences.

C'est peut-être du aux nombreuses photos avant/après qu'on voit défiler sur le net, ou bien à cause qu'on a l'impression que dans ls publicités de vêtements de sport, de boissons protéinées ou encore de gyms, toutes les femmes ont le même style de corps. Il n'y a rien de mal avec un physique typiquement svelte et tonifié, mais quand on parle de femmes actives, il faut savoir qu’il existe une panoplie d'autres silhouettes diversifiées que celles-ci peuvent arborer. 

D'un point de vue purement génétique et anatomique, ce ne sont pas tous les corps qui s'entraînent qui se ressembleront. La santé a un look complètement différent sur chaque corps et en tant que femme active, tu ne peux pas attendre d’avoir atteint ce que tu qualifies de corps « idéal » pour commencer à être fière de toi.

Crois-moi, quand il est question d’être en forme, il ne s’agit pas de ce dont ton corps a l’air, mais bien ce que ton corps peut FAIRE.

 

Leçon numéro 2 : Priorise-tu vraiment ta santé?

La question ultime reste : est-ce que tes habitudes de vie favorise vraiment ta santé?

J’ai l'impression qu'on mélange souvent un corps en "shape" et un corps en santé et qu'on a l'impression que les deux vont automatiquement ensemble. Autrement dit : qu’une femme qui a des abdominaux définis est donc sans contredis en santé et qu'au contraire, une femme qui a des poignées d'amour ou de la cellulite ne l'est pas du tout. 

La vérité, c’est que la santé, c’est bien plus profond qu’un beau body.

Par définition, la sant est : « Bon état physiologique d'un être vivant, fonctionnement régulier et harmonieux de l’organisme. » Or, de nombreuses méthodologies très populaires pour les résultats rapides mais éphémères qu’elles produisent, dans le monde de la remise en forme laissent les femmes qui les adoptent en piètre état de santé, autant au plan physique que psychologique.

Uniquement à titre d’exemple, les diètes de type yoyo ou inapdatées à son métabolisme peuvent générer un ralentissement du métabolisme, un désordre et déséquilibre hormonal et des troubles digestifs. Au point de vue mental, les cures minceur et programme détox extrêmes renforcissent une relation malsaine avec la nourriture et peuvent même induire des comportements liés aux troubles alimentaires.

Pour la majorité des femmes, atteindre un physique dit "idéal", soit réduire son taux de gras le plus bas possible, nécessite un effort MONSTRE et SOUVENT des mesures contraires à la santé trop de cardio et trop peu de calories qui produisent, oui, des résultats à court terme, mais des effets excessivement néfastes à long terme.

Priorise-tu vraiment ta santé ou te forces-tu à faire du cardio à jeun et à suivre une diète monotone dans le but de changer ton apparence? Est-ce que les risques en valent véritablement la peine?

 

Leçon numéro 3 : Valorise-tu ton bien-être mental autant que tes résultats esthétiques, ton poids et ton taux de gras?

La santé mentale, tout le monde y pense, mais personne ne veut en parler. Pourtant, on devrait en parler autant, si pas PLUS, que la santé physique. Ce que tu as entre les deux oreilles, comment tu te sens en dedans, c’est à ce point important!

La santé mentale et la santé physique vont main dans la main. Tu peux entamer une mise en forme, mais si tu ne prends pas la peine de travailler sur toi-même durant le processus, tu ne réussiras jamais à être entièrement satisfaite et comblée, même avec les résultats esthétiques que tu obtiens.

Dans le doute, pose-toi les questions suivantes :

Suis-je fière de la vie que je mène?

Est-ce que les gestes que je pose au quotidien me permettent de grandir en tant qu’individu ?

Est-ce que je me sens heureuse et accomplie à la fin de ma journée ?

Les énergies dont je m’entoure sont-elles bénéfiques ou néfastes à mon bonheur ?

Est-ce que je suis fidèle à mes valeurs et respectueuse de mes intentions réelles ?

Suis-je sur le bon chemin pour atteindre mon plein potentiel ?

Est-ce que je suis en position d’aider quelqu’un d’autre en retour ?

 

La santé mentale et ton équilibre psychologique comptent. Ne sacrifie jamais ton bien-être interne pour des résultats en surface.

On voit beaucoup de « Défis Transformation » ces temps-ci. C’est sexy, c’est vendeur, vraiment. Mais tu sais, moi, le mot « transformation », il me donne littéralement des vertiges.

« Deviens quelqu’un d’autre et ensuite, tout ira pour le mieux! » ou encore : « Change ton corps à tout prix et tu seras enfin heureuse et comblée! »

NON! Ça ne fonctionne PAS comme ça. Tu n’as besoin de cesser d’être toi, tu as tout simplement besoin d’apporter des changements concrets à ta mentalité et aux gestes que tu poses pour évoluer. Point.

 

En 2019, je t’invite à faire la paix avec ton corps et à réellement reconnecter avec toi-même. Dans la même intention, nous avons travaillé d’arrache-pied pour concevoir le programme EmpowHER 42 jours, calibré dans les mêmes objectifs internes et externes. Débute 2019 à nos côtés et apprends toi aussi comment renforcer ton mental et cultiver ta confiance en toi grâce à nos méthodes d’entraînement et de nutrition durables.

Si ta résolution est toi aussi de faire la paix avec ton corps, n'hésite pas à partager cet article avec les femmes dans ton entourage. 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article Finales-114

    100 résolutions qui n'ont rien à voir avec ton poids

    2018-12-29 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article 116

    Ton poids, ton âge ou ta situation ne sont plus des raisons valables de ne pas commencer

    2020-01-01 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil