La différence entre manger sainement et suivre une diète

17 Octobre 2019 | Laurie Fecteau

khloe-arledge--Uca3SGlOag-unsplash

Lorsque quelqu’un te parle de changer tes habitudes de vie et d’avoir une alimentation saine, la 1ere chose que tu t’imagines est sans aucun doute un plan alimentaire hyper rigide, dans lequel tu dois absolument manger tel aliment à telle heure… Seulement à y penser, tu as des nausées. Tu ne te vois déjà en train d’échouer et tu embarques donc, de mauvaise foi, dans cette aventure.

Je t’arrête toute suite, manger sainement ne signifie en aucun cas de suivre une diète. Au contraire, manger sainement devrait simplement consisté à manger des aliments qui ont des effets positifs sur ta santé. Je parle ici de réduire le plus possible les produits transformés, les sucres raffinés, les excès de sel, les gras trans, les aliments génétiquement modifiés (OGM), etc.

Moi-même ayant passé par là, je peux t’assurer que tu n’es pas la seule à t’avoir sautée les deux points joints dans une diète et avoir abandonné après quelques semaines, voir quelques jours.

Une diète doit avoir une date de début et une date de fin. Il est impossible de tenir une diète à long terme, et c’est valable pour tous les êtres humains. Tôt ou tard, tous finissent par flancher.

Lors de mes débuts, j’étais extrêmement restrictive sur tous les niveaux. Je ne me permettais aucun jour de repos, aucun « cheat meal », zéro carbs, etc. À vrai, je n’écoutais aucunement les besoins de mon corps.

Ce mode de vie « malsain » m’a rapidement isolé du reste du monde. Je n’allais pas souper au restaurant pour ne pas déroger de ma diète, je refusais des activités si elles ne concordaient pas avec les horaires de mes repas/collations.

À force de me priver, j’en suis venue à développer une angoisse alimentaire. Il s’agit d’un sujet rarement abordé, mais bien réel. 

Avertissement : Il s’agit de conclusions tirées de mon expérience personnelle, et donc exprime seulement mon opinion personnelle.

L’angoisse alimentaire correspond au phénomène qui t’envahie dès ton lever et qui peut même continuer de t’obséder la nuit et qui vient de pair avec un stress face à ton alimentation.

 

L’angoisse alimentaire peut être détecter par plusieurs symptômes tels que :

  • Toujours des pensées anxieuses face au prochain repas
  • Calculer les calories et/ou macro-nutriments de chaque aliment ingéré
  • Envie de gérer tout ce qui se retrouve dans ton assiette
  • Anxiété avant chaque repas
  • Évitement d’aliments malsains
  • Etc.

 

Les effets physiques sont tardifs, mais il est possible de voir des effets psychologiques assez rapidement.

  • Irritable et à vif envers les autres
  • Repli sur soi
  • Évitement de toute situation impliquant de la nourriture
  • Comportement auto-saboteur
  • Etc.

 

Rendu à un certain point, il est difficile de faire la différence entre ce qui est normal et anormal. On croit qu’on mérite de souffrir et on continue à se punir. 

L’angoisse alimentaire est tout sauf normal. Chacune d’entre-nous mérite de faire la paix avec la nourriture et savoir se respecter. Tu mérites de savoir comment faire les choses autrement sans te faire du mal. Si tu souffres, n’est pas honte ni peur du sujet. Je peux te confirmer que tu n’es certainement pas la seule et que d’en parler&d’aller chercher de l’aide est la meilleure solution

Au cours de la dernière année, j’ai fait un gros changement dans ma routine. J’ai complètement arrêté les diètes restrictives et j’ai plutôt opté pour une diète instinctive. Je porte toujours une petite attention aux calories et aux macronutriments, mais je m’assure avant tout que les aliments que je mange sont de qualité. Et si j’ai encore faim après un repas ou je me sens fatigué et en manque d’énergie, je me permets de manger au lieu de me priver parce que ce n’est pas inscrit dans ma diète. 

Si je pouvais vous donner un seul conseil, ce serait, sans l’ombre d’une hésitation, d’être à l’écoute de son corps et de trouver son équilibre.

Ce n’est pas en allant à une fête que vous allez déroger complètement de votre cheminement et détruire tous vos résultats. Au contraire, se faire plaisir une fois de temps en temps aide à rester focusé sur ses objectifs sans abuser et rentrer dans l’excès.

L’équilibre aide à être physiquement et mentalement en santé !


Laurie Fecteau

Laurie Fecteau

Collaboratrice entraînement

Étudiante en Kinésiologie et Psychologie, Laurie s'est donnée comme mission de faire une différence dans la vie de chaque personne qui embarquera avec elle dans la quête de l’acceptation de soi. Celle-ci passe sans aucun doute par le bien-être, la santé, l’estime de soi, une relation saine avec la nourriture ainsi que par le sport. Sa motivation est donc d’amené chacune d’entres-vous à s’accepter et à trouver son propre équilibre par le biais d’un mode de vie sain et actif. Courriel : fecteaulaurie@gmail.com Instagram : @lauriefecteau


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Végétarien, végétalien, piscivore...Ces types d'alimentation sont-ils faits pour toi et quelles sont les VRAIES différences?

    2018-06-27 00:00:00 | Roxane Thibault

  • Lire l'article pablo-merchan-montes-772142-unsplash

    Transition vers une alimentation intuitive : comment faire ?

    2018-09-09 21:33:55 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article AND_7345

    L'alimentation fonctionnelle, un retour au simple et à l'essentiel

    2019-10-15 21:40:40 | Anne-Marie Gobeil