À toi qui a soif d'équilibre, mais qui est aussi terrifiée

17 Novembre 2019 | Anne-Marie Gobeil

AND_7530

Les montagnes russes, c'est amusant! Des hauts, des bas, des virages serrés, des cris et des hauts le coeur! Terriblement divertissant…sauf, quand il s'agit de ton corps. Les montagnes russes émotionnelles, psychologiques et hormonales, ça nous rends toutes malades sans exception.

Et non, tant qu'à y être, je n'ai pas une pilule magique à te recommander pour endurer la faim chronique des "diètes" extrêmes et ridiculement inefficaces à long terme.

Par contre, je peux peut-être te raconter un peu ma version des montagnes russes. Je trouve qu'il est important de passer le mot: pour perdre du gras, tu n'as pas besoin de tout couper, de te contenter de blanc d'oeuf et de brocoli et de courir 10 km par jour pour voir des résultats. Rien de tout ça ne fait de sens et tout ce que tu en récolteras sera un laisser-passé membre à vie pour les mêmes montagnes russes dans lesquelles je me suis moi-même faite "bardassée" durant quelques années.

Où je veux en venir avec mes fameuses montagnes russes? Eh, bien, personnellement, j'ai longtemps cru, comme bien d'autres femmes, que manger moins et bouger plus était la solution. Que je devais souffrir pour maigrir. 

Et ces méthodes que j'ai employé, pensant  parce que je ne connaissais aucun autre moyen d'arriver à mes fins, font des ravages. Parmi ceux-ci : gain de poids (pensez au phénomène yoyo), débalancements hormonaux, troubles alimentaires ou dysmorphie corporelle (soit le phénomène selon lequel on se voit plus corpulente que nature), dépression, perte de règles, anxiété et surtout la peur constante de manger quelque chose d'interdit. 

Tout commence avec une "diète" que tu décides de suivre pour te remettre en forme. Une diète ridiculement stricte et limite farfelue. Manger du poisson blanc pour le souper, tous les soirs de la semaine? Sérieusement? Dans cette façon de t’alimenter, les glucides sont classés comme l'ennemi public numéro un. Et pas question de te permettre des fruits, parce que « les fruits contiennent beaucoup trop de sucre! ».

On coupe tout.  Tu as droit à un repas solide et 8 jus "détox" par jour. Ajoutes une bonne dose de cardio. tranquillement pas vite, tu perds la boule. Tu n'as plus d'énergie pour sortir du lit le matin et tu te sens devenir un peu psychotique.

Après une petite séance de larmes et un 10 lbs en moins en une semaine - jus de céleri oblige - tu cèdes. Ça commence avec un biscuit. Ça finit avec un litre de crème glacée et à peu près 16 bols de Fruit Loops. Tu as perdu le contrôle. 

En fait, tu dis plutôt que tu as "manqué de motivation", question de t'auto-flageller encore plus. Mauvaise fille, va. 

La vérité, c'est que ton corps panique et que toi, tu fais du sur-place, tu régresses et tu te fais du mal.

Le lendemain, tu te reprendras en main. plus aucune banane au menu, et puis out le sucre! On ajoute une heure de cardio à jeun pour "brûler" ces calories-là (psst! lis ce blog pour comprendre pourquoi une telle pratique est totalement absurde) et une semaine plus tard, tard tard dans ta cuisine un vendredi soir devine ce qui se produit à nouveau...tu n'as rien vu venir.

Tu as fait ce qu'on t'as dit, tu as exécuté, sauf que là, ton alimentation est composé d'environ 9 aliments. Tu fais copain-copain avec la poitrine de poulet et le chou kale tu le connais beaucoup trop bien. Drôlement, tu culpabilises à l’idée de manger du yogourt grec. C’est probablement à cause du-dit yogourt grec, un aliment « hors-plan » que tu as mangé mardi soir que tu n’as pas les résultats que tu veux vraiment. Comme d'habitude, ça prends quelque chose à blâmer autre que notre comportement destructif et notre relation pas-pentoute-équilibrée avec la nourriture après tout, non?

Je sais ce que tu vis.

Je sais que tu es terriblement confuse, atrocement angoissée à l'idée de collaborer avec ton corps plutôt que de le punir, de le restreindre et de lui forcer la main. La réalité, c'est que ton corps pouffe de rire. Il a plus d'un tour dans son sac et crois-moi, tu ne gagneras pas cette lutte de force là. 

Ton corps est une brillante machine qui a non pas un pas en avance sur toi, mais carrément un kilomètre d’avance sur toi.  

Je n'ai jamais compris pourquoi on agissais ainsi; pourquoi on tentais d'être le plus extrême possible alors que la clé se trouve dans homéostasie, c'est à dire le parfait équilibre que le corps humain recherche.

La vérité, c'est que tu n'as pas besoin de faire tout ça pour avoir de bons résultats. Pas besoin de te limiter à 1200 calories par jour, à passer une heure le matin à faire du cardio, pas besoin de t'entraîner 7 jours sur 7.

La vérité, c'est que ça te nuira plus qu'autre chose.

La vérité, c'est que tu ne pourras jamais garder le rythme indéfiniment. Parce que tu es, toi aussi, simplement humaine.

La vérité, c'est que le « meilleur » plan de match, c'est celui qu'on se voit suivre durant des années durant.

La vérité, c'est que tu dois être plus patiente et plus douce envers ton corps. Il ne bronchera pas aux coups de fouet que tu lui imposes. parle son langage si tu veux qu'il t'écoute. Vises le long terme et pas les résultats express.

Surtout, et surtout, ne piétines jamais ta santé pour un chiffre que tu veux voir apparaître sur la balance ou un maillot que tu veux enfiler.

La vérité c'est qu'il y a une meilleure façon de faire les choses.

La vérité, c'est que tu dois faire attention. fais attention à toi.

Fais attention aux mains entre lesquelles tu choisis de laisser ta santé. 

La vérité, c'est que maintenant, je mange du chocolat noir, des fruits et du riz. Tous les jours. 

En vérité, je mange une gamme d'aliments plus diversifiés que jamais par le passé en m'assurant de consommer des aliments de qualité. Je n'ai plus de problèmes digestifs, je n'ai plus d'intolérances et je ne suis plus extrêmement "enflée" même si je ne fais plus de cardio en quantité industrielle et je n'ai plus peur de manger. 

Je suis équilibrée. Je n'ai pas de restrictions, donc je n'ai pas de rages de sucre.  

Ça semble rose bonbon expliqué comme ça, mais ça m'a pris d'innombrables défaites pour réussir à comprendre où se situait  "la zone". Celle où ton corps travaille pour toi, et non contre toi. 

Ne fais pas les mêmes erreurs que moi. Choisis la bonne voie. Ce n'est pas une diète, c'est un mode de vie qu'il te faut.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article rawpixel-797129-unsplash

    Je célèbre deux ans sans diète : comment le mot équilibre a changé ma vie physiquement, mentalement et émotionnellement

    2018-12-09 20:23:40 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article gustavo-torres-1140729-unsplash

    5 façon d'améliorer ta nutrition sans avoir besoin de suivre une diète

    2019-03-19 20:37:33 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article madison-lavern-4gcqRf3-f2I-unsplash

    Dossier microbiote : le lien choquant entre les déséquilibre de ta flore digestive et le débalancement de tes hormones

    2019-07-24 14:00:42 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article baylee-gramling-ht1JkZ7tYmY-unsplash

    Je suis une diète et j'ai perdu mes règles, est-ce normal?

    2019-09-08 21:50:50 | Anne-Marie Gobeil