Être forte, c'est s-e-x-y

29 Novembre 2019 | Anne-Marie Gobeil

barbelle-4580

« Strong is sexy » ou « être forte, c’est sexy », en bon vieux français. Oui, ABSOLUMENT.

Je suis persuadée que tu as déjà vu/entendu cette expression qui buzz sur le web depuis déjà quelques années. Tu m’as probablement déjà vu la scander moi-même!

Parce que j’y crois : je crois véritablement qu’une femme dans son plein pouvoir est une femme qui reprend les reines de son sex-appeal et qui se sens séduisante et magique.

Une femme qui investit en elle de cette façon-là va faire des vagues.

Et transformer ton corps en une machine plus forte, avec des muscles plus saillants, une silhouette plus découpée, c’est certain que ça va avoir un impact sur ta confiance.

Mais j’espère vraiment que tu ne t’arrêtes pas là ; que tu n’arrêtes pas de cultiver ta confiance à la barrière de l’apparence.

J’espère que tu cultives aussi ce qui ne se soit voit pas à l’oeil nu.

Que tu lis plus que tu scroll.

Que tu vis pleinement tes émotions, même les plus brisées et les plus farfelues.

Que tu mène une vie qui est authentique, pas une vie fabriquée par les attentes des autres.

Que tu n’as pas peur ou honte de dire ce que tu penses, même si ça déplaît ou si ça choque.

J’espère que tu fais le sale boulot. Parce qu’être forte et te sentir sexy, c’est surtout une question de comment tu habites ton corps, pas vraiment la forme qu’il a.

Et si tu ne muscles pas ton estime autant que tes muscles, si tu ne le fais pas le sale boulot, il te manque *quelque chose*.

Et peut-être que ce vide-là, ce manque-là, tu le sens DÉJÀ en toi. Si tu as l’impression que tes résultats ne reflètent pas l’ampleur de tes efforts, c’est probablement signe que tu ignores un message que ton corps t’envoie…pas signe que ton corps ne fonctionne pas *comme il devrait*.

La force, c’est beau. Mais il y a tellement de choses qui demandent de la force qu’on sous-estime : ralentir, s’écouter, manger plus parce qu’on a encore faim, cesser de culpabiliser, rompre avec les pensées négatives quand on s’observe dans le miroir, se sentir bien mentalement, entretenir des relations équilibrées.

Je vois souvent le même scénario : c’est l’histoire de Chloé, une fille brillante, vive et déterminée à se sentir mieux dans sa peau. Elle télécharge son programme Barbelle, empoigne les haltères et se met au boulot.

Elle sait que qui n’essaie rien n’a rien, et cette fois, c’est la bonne. Malgré les obstacles, les commentaires parfois négatifs de sa collègue Catherine qui lui reproche de ne plus l’accompagner aussi souvent au 5 à 7 du pub près du bureau, l’envie de rester sous les couvertures lorsque son cadran sonne à 5h00 tapant et qu’elle prend la route vers le gym, Chloé tient bon.

1 mois passe, puis 3, puis 7. Chloé a doublé ses charges, soulève maintenant son propre poids au Deadlift et fait des push-ups « de gars ».  Son corps est plus musclé, ses cuisses et ses bras plus fermes, son ventre plus plat.

Chloé est bien faire de tout ça, elle se sent forte, fière et un brin plus sexy, c’est vrai.

Mais Chloé aurait cru qu’avec sa métamorphose physique, ses pensées auraient vraiment changé aussi. Tu vois, elle aurait pensé que ses insécurités l’aurait finalement quittée pour de bon. Elle croyais vraiment qu’une fois que son corps changerait pour-de-vrai, le restant suivrait.

Mais Chloé doute encore d’elle parfois, et quand elle s’observe dans le miroir, elle n’est pas toujours en amour avec le reflet que lui renvoie la glace. Au fond d’elle, elle se sent honteuse et un peu frustrée.

Elle amis la main à la pâte, n’a pas abandonné et pourtant, elle a encore des creux de confiance. C’est paradoxal, parce qu’elle est fière de sa nouvelle force de corps, mais elle sent qu’il lui manque un je-ne-sais-quoi pour vraiment se trouver incroyablement sexy et vivre en pleine confiance.

Tu te sens un peu comme Chloé? Continue à lire.

Dans les dernières années, j’ai dit et re-dit : tu peux CHANGER ton corps, mais si c'est tout ce que tu changes, rien d'autre ne va changer. Tu me suis?

Ta vie ne va pas être "mieux" après avoir changé ton apparence. 
Ta relation de couple ne sera pas soudainement plus harmonieuse.
Ton anxiété ne va pas disparaître.
Tu ne gagneras pas plus d'argent.
Tu ne deviendra pas quelqu'un d'autre en changeant ton apparence.

Alors que je crois férocement que gagner en force physique se transpose à toutes les autres sphères de notre vie, encore faut-il être ouverte à travailler sur soi-même (comme on le fait au gym!) dans ces départements. 

Je crois vraiment que je n'arriverai jamais à "destination" quand il est question de devenir la version la plus forte, mentalement et physiquement, de moi-même : c'est un combat constant et je pense que c'est notre cheminement quotidien qu'il faut célébrer.

 


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Comment avoir confiance en toi?

    2017-06-01 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article 025

    6 commandements pour devenir plus forte mentalement

    2018-12-04 15:07:04 | Anne-Marie Gobeil