Trouver la motivation et l'énergie de t'entraîner durant ta grossesse : mode d'emploi

06 Février 2019 | Anne-Marie Gobeil

maddi-bazzocco-1174201-unsplash

À risque de te surprendre…la grossesse est un moment particulièrement exigeant pour le corps d’une femme.

Je crois vraiment que c’est quelque chose qu’il faut vivre pour comprendre. J’étais quelqu’un qui s’entraînait beaucoup et qui s’entraînait avec intensité avant de tomber enceinte : j’étais habituée de composer avec la fatigue imposée par mes séances, à pousser malgré les courbatures musculaires et à me donner um coup de fouet pour terminer mes entraînements même quand l’énergie n’était pas au sommet.

Mais rien, RIEN, n’aurait pu me préparer au TYPE de fatigue physiologique qu’on ressent enceinte.

C’est comme si, peu de temps après le « + » affiché sur ton test de grossesse, un tsunami déferlait sur toi, lavant toute trace d’énergie de ton corps. Et non, je n’exagère pas : ton corps doit composer avec de nombreux changements hormonaux et un petit être qui a besoin

Trouver la motivation pour aller t’entraîner durant la grossesse peut être un véritable défi par moment! Je voulais te partager quelques astuces afin de réussir à trouver l’énergie et l’envie de rester active qui m’ont beaucoup aidé au courant des 8 derniers mois.

 

1- Ajuste ta définition d’un « bon » entraînement

 

Soyons réalistes ici : même si tu le voulais de tout ton âme, tu ne pourras physiquement PAS maintenir la fréquence ou l’intensité de tes entraînements habituels durant ta grossesse. C’est virtuellement impossible.

Être active lorsqu’on est enceinte ne rime pas avec établir de nouveaux records personnels de force, continuer de brûler un max de calories ou bien se pousser hors de sa zone de confort à chaque séance pour finir étendue au sol couverte de sueurs.

La grossesse est imprévisible et tu ne peux juste pas conserver ta mentalité pré-grossesse vis-à-vis ton entraînement. Durant mon premier trimestre, par exemple, j’étais si fatiguée PHYSIQUEMENT je suis passé de mes 5 séances hebdomadaires de CrossFit à 1 à 2 (parfois 3) entraînements de 15-20 minutes par semaine.

Souvent, je n’avais même pas l’énergie ou l’envie de participer aux classes que j’adore habituellement suivre et quelques minutes de rameur et une série de squat était tout ce que je fesais de mon temps passé au gym. D’autres jours, j’avais davantage d’énergie et j’en profitais pour m’adonner à des entraînement plus élaborés.

Et tu sais quoi? C’est NORMAL et c’est CORRECT.

Est-ce que j’ai perdu tous mes muscles parce que j’ai mis la pédale douce? Non.
Est-ce que j’ai pris 20 lbs parce que j’ai réduit de plus de moitié mon niveau d’activité physique? Non plus.

Crois-tu VRAIMENT que tes efforts des derniers mois et années passés à cultiver de saines habitudes de vie vont être anéanties si tu ralentis parce que tu es physiquement drainée?

Non.

Mais attention, ceci n’est pas du tout une leçon de paresse ou une incitation à délaisser l’activité physique ! Tout ce que je veux que tu retiennes de ce premier point, c’est que tu dois redéfinir ce qu’un « bon » entraînement signifie selon ta situation actuelle et apprendre à être satisfaite avec cet effort. Pour moi, lors de ma grossesse, un bon entraînement signifie BOUGER, point.

 

 

2- Fais les choses simplement

Un mot d’ordre s’impose durant la grossesse : simplicité.

Simplicité des mouvements : La grossesse n’est pas le moment de mettre au banc d’essai de nouveaux exercices compliqués. Souvent, ce sont les exercices les plus simples qui auront le plus grand impact comme des Squats, des variations de Press, des tirages, des Step-Ups. Je te rappelle que l’objectif est de bouger ton corps : intègre uniquement à ta routine les mouvements qui te font sentir bien et qui sont sécuritaires pour ta grossesse.

Simplicité de l’équipement que tu utilises : La dernière chose que tu veux quand tu dois déjà composer avec un manque d’énergie et de motivation pour t’entraîner est de devoir t’attaquer à un entraînement complexe qui implique un tas d’équipement. Je te suggère de travailler avec de l’équipement de base comme des dumbbells et une barre dans le contexte d’un circuit pour maximiser ton temps et t’économiser de l’énergie. De plus, à partir du deuxième puis du troisième trimestre, le poids que tu portes au devant de ton corps équivaut à une charge plus lourde qu’une veste lestée : plusieurs exercices avec ton propre poids corporel seront challengeants.

Simplicité du contexte dans lequel tu t’entraînes : Je me serais très mal vue de devoir conduire sur une longue distance pour me rendre au gym durant ma grossesse. En fait, JAMAIS je n’aurais pu maintenir mon niveau d’activité physique s’il avait fallu que je passe 20, 30 ou 40 minutes sur la route : NO WAY! Je t’encourages à t’entraîner à la maison si c’est possible pour toi ou bien de trouver un gym près de chez toi. C’est tellement plus facile de se sentir motivée quand notre espace d’entraînement est accessible!

 

3- Réaliser que tu te sentiras mieux après ton entraînement

À CHAQUE fois que je me suis entraînée durant ma grossesse, je me suis toujours sentie mieux APRÈS ma séance qu’avant de m’y mettre. Je sais exactement comment tu peux te sentir, lourde, épuisée, à bout de nerf, émotive et tout simplement démoralisée à l’idée de te mettre en action et de filer au gym, mais l’entraînement est LA chose qui avait la capacité de booster mon énergie durant ma grossesse.

Je te PROMET que si tu focuses sur ce sentiment de bien-être là que tu vas ressentir après ton entraînement et que tu bouges, tu vas te sentir mieux instatanément.

 

Respecte ton corps et surtout, apprends à déculpabiliser : tu n’as pas à te sentir hyper-motivée tous les jours, mais j’espère que ces petits trucs t’aideront à rester active durant ta grossesse.

 

ANNONCE SPÉCIALE : TU ES UNE MAMAN OU FUTURE-MAMAN?

Le Guide Pré et Post Natal BARBELLE MAMAS s'adresse à toutes les femmes qui souhaitent optimiser leur santé durant et après leur grossesse en obtenant une assistance de haute qualité et un suivi complet offert par des entraîneures certifiées qui ont elles aussi navigué la grossesse et la période post-partum.

En t'inscrivant à notre liste VIP BARBELLE MAMAS, tu seras assurée de recevoir non seulement une alerte et un code promotionnel lorsque le Guide Pré et Post Natal Barbelle sera disponible, mais tu recevras aussi des conseils supplémentaires exclusifs en continu durant la prochaine année. 

 
 

M'INSCRIRE À LA LISTE VIP - BARBELLE MAMAS

* indicates required
Barbelle MAMA, quelle est ta situation actuelle?

Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article john-arano-1136867-unsplash

    Est-ce que lever des poids lourds nuit à ma grossesse?

    2018-12-02 17:19:34 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article IMG_6728

    Tout ce que tu as besoin de savoir sur les protéines durant ta grossesse

    2019-01-30 16:49:22 | Anne-Marie Gobeil