5 façon d'améliorer ta nutrition sans avoir besoin de suivre une diète

19 Mars 2019 | Anne-Marie Gobeil

gustavo-torres-1140729-unsplash

 

1- Favoriser la qualité des aliments que tu consommes plutôt que de miser sur le contrôle des quantités.

Si on prend deux personnes et qu’on leur fait manger 2000 calories chacune : l’une consomme 2000 calories de bons aliments comme des fruits, des légumes, des oeufs, des noix et l’autre consomme 2000 calories de malbouffe, est-ce qu’elles auront les même résultats ?

Non. Toutes les calories ne sont pas créées égales.


Les protéines
Sont responsables de la régénération de tes organes et tissus (incluant tes muscles). Les calories issues des protéines sont vitales et jouent un rôle important dans ton métabolisme et ta capacité à bâtir du muscle, devenir plus forte, plus endurante et récupérer de façon optimale.


Glucides :
Il existe deux types de glucides : les glucides complexes qui eux, sont sains et alimentent ton cerveau et ton énergie et les glucides simples, qui sont mauvais pour la santé. Parmi les glucides complexes on retrouve les fruits, légumes, grains entiers, riz, patates, gruau…etc. Les glucides simples rassemblent les sucreries, patisseries, farines blanches, jus et boissons gazeuses. Leur impact sur la santé sont différents ; mais pourtant, chaque gramme de glucides contient 4 calories, qu’il s’agisse d’un gramme en provenance d’un fruit ou bien d’un jujube. C’est pourquoi on ne peut pas se fier au nombre de calories.

Lipides :
Les acides gras essentiels sont ESSENTIELS pour le corps. Ils sont en charge de la régularisation de la production d’hormones, entre autres. La raison pour laquelle consommer des oméga 3 est si importante, c’est que le corps ne peut pas les fabriquer lui-même. C’est via les noix, les oeufs, les avocats, les huiles d’olive, de lin et de chanvre ou encore les poissons gras qu’on peut aller récolter un apport intéressant en oméga 3. Cependant, les gras trans et saturés n’ont rien de sain pour la santé ; la mayo et la friture, ça ne représente pas des calories de qualité.

 

2- Ne pas éliminer les glucides

Encore une fois, ce ne sont pas les glucides sains qui sont nocifs, ce sont les mauvais glucides et le sucre qu’il faut éviter.

Les glucides t’aident à remplir tes muscles d’énergie ; si tu veux vraiment performer et te surpasser ou encore brûler beaucoup de calories en entraînement, tu en as besoin. Ces mêmes glucides sont essentiels pour récupérer musculairement ; sans eux, tu ne peux pas te rétablir correctement de tes entraînements et ça, ça t’empêche de progresser. Ton cerveau, pour fonctionnement optimalement a besoin d’un minimum de 100 gr de glucides par jour !

Il faut penser à son corps comme une voiture. Si on ne remplit pas sa voiture de carburant, on ne peut pas avancer. C’est pareil pour ton corps : la nourriture, c’est ton carburant et tu en as besoin pour t’entraîner fort et être en santé.  Si tu coupes un groupe d’aliments de ton alimentation, tu vas te rendre compte que tu ne rends pas un service à ton corps ;

Le but, au fait, c’est de développer des habitudes de vie qu’on peut maintenir à LONG TERME pour produire des résultats qui durent et être en santé. Couper les glucides, ce n’est pas quelque chose qui est facile à faire, et encore moins à maintenir. Mentalement, ça va être très dur à faire et la dernière chose qu’on veut c’est d’avoir l’impression d’échouer ou bien que de manger santé, c’est une punition.

 

3- Ne pas sauter le déjeuner

On dit que le déjeuner est le repas le plus important de la journée. En fait, c’est vrai : déjeuner donne le ton à ta journée.

Déjeuner est important physiologiquement : ton corps a passé une douzaine d’heure en jeun, au réveil, lui fournir tous les nutriments dont il a besoin pour bien fonctionner est vital pour assurer ton énergie au courant de la journée.

On ne devrait jamais omettre un groupe de macro nutriment au déjeuner. Ton premier repas de la journée devrait être composer d’une source de protéines, glucides et lipides ; c’est en nourrissant ton corps que ton métabolisme s’active durant la journée. Ton métabolisme, lorsqu’il est actif au quotidien, c’est ce qui te permet de brûler des calories et de produire plus de résultats.
 

 

4-  Prévoir à l’avance

Si tu échoues à te préparer comme il faut, tu te prépares à échouer.

En gros, il faut que tu te donnes des moyens de toujours avoir des options santé sous la main. Que ce soit de couper des crudités, faire tes lunchs à l’avance, faire une liste d’épicerie, décider de ton menu de la semaine ou faire affaire avec un service traiteur, manger santé ça n’arrive pas « par accident » : tu DOIS être organisée pour réussir.

Aussi, c’est de savoir reconnaître quels sont nos points faibles et les aliments sur lesquels on n’a pas de contrôle. Si tu sais que tu ne peux pas t’arrêter à un biscuit ou à une chip, que si tu en as sous la main, tu ne peux pas t’empêcher de manger le sac au complet, il vaut surement mieux ne PAS en acheter et en garder chez toi.

 

5- Rester à l’écoute de son corps

C’est important plus que TOUT : tu dois apprendre à écouter ton corps, à devenir plus sensible à tes niveaux de faim physique et ton niveau de satiété. Tu DOIS apprendre à connaître quels aliments sont compatibles avec ton corps et lesquels tu as plus de difficulté à digérer ou même moins d’intérêt à consommer.

N’embarque pas dans n’importe quelle tendance sur Internet. Ne suis pas aveuglement n’importe quelle « diète ». Ne laisse pas qui que ce soit te dicter ce que tu dois et ne dois pas manger. Au final, tu dois apprendre à connaitre ton corps et à adapter ton assiette en fonction de ta réalité.

Sois consciente que c’est NORMAL que ça prenne du temps à faire. Se conditionner mentalement à écouter son corps, c’est un processus.

Si je constate que j’ai des rages de sucre soudainement, en poussant plus loin, je me rends compte que oups, je n’ai peut-être pas mangé assez de glucides dans la dernière semaine. C’est mon corps qui me parle et qui m’envoie des signaux !

Laquelle de ces méthodes as-tu déjà commencé à adopter pour tranquillement changer ta relation avec la nourriture? Laisse-moi le savoir en commentaire!


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Mes 5 sources favorites et les plus nutritives de glucides

    2017-09-27 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Fertilité et nutrition : les bons gestes et les faux-pas

    2018-07-10 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article Finales-49

    Quel morphotype es-tu?

    2019-12-09 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil