3 façons d'être mieux dans ta peau juste après l'accouchement

07 Avril 2019 | Anne-Marie Gobeil

humphrey-muleba-774636-unsplash

Je pourrais te parler des « meilleures façons de revenir rapidement à ton poids pré-grossesse après l’accouchement », mais la réalité, c’est que chacune d’entre nous aura un parcours bien différent et unique en matière de récupération post-partum. Chacun de nos corps évoluera et se rebalancera à une vitesse différente. Pour certaines, les kilos vont s’envoler comme par magie alors que pour d’autres, il faudra des mois marqués par une alimentation saine et de l’activité physique pour tranquillement reconnecter avec leur corps.

Il n’existe pas de formule miracle pour changer ton extérieur après l’accouchement. Par contre, tu peux t’engager à adopter la BONNE mentalité face au processus et maximiser tes chances de te sentir vraiment confiante, en paix et en contrôle dans ta guérison.

 

1. Pratiquer des affirmations positives quotidiennes envers ton corps

« Ton corps entend tout ce que ta tête dit ». Par conséquent, tu deviens les pensées qui habitent ton esprit. Si tu regardes ton corps post-partum et que tu ne fais que dénigrer ton ventre, pointer du doigt ta cellulite et être horrifiée par tes cuisses qui se touchent, crois-tu vraiment que tu seras dans le bon état d’esprit pour entretenir des habitudes de vie saines, manger santé et bouger?

Si tu te parles de cette façon sur une base quotidienne, tu te retrouveras à manger santé parce que tu veux punir ton corps, pas parce que tu l’aimes et que tu veux lui témoigner du respect.

Tu te retrouveras à t’entraîner parce que tu détestes ton corps et que tu veux le changer plutôt que pour les réels bienfaits et parce que tu veux te célébrer.

Et par expérience, quand tes actions proviennent d’un sentiment négatif envers ta personne, tu auras bien plus de chances d’abandonner ces bonnes habitudes.

On veut toutes « rebondir » après l’accouchement, et il n’y a rien de mal à avoir des objectifs mise en forme ou de vouloir perdre du poids. Cependant, c’est très important que tu le fasses avec le bon état d’esprit, sinon, ça ne fonctionnera pas.

Ça peut commencer avec te complimenter sur une partie de ton corps que tu AIMES quand tu te regarde dans le miroir. T’encourager à voix haute ou écrire sur papier : « Je suis forte. », « Je suis résiliente », « Je suis persévérante ».

Parfois, on passe des commentaires négatifs sur soi-même de façon presqu’automatique, sans vraiment s’en rendre compte, mais ils ont un réel impact sur ton niveau de motivation, ton bien-être et ton énergie. Change tes pensées tu vas changer ta vie.

 

2. Des objectifs réalistes et une progression en douceur

Je SAIS qu’il y a énormément d’images de femmes qui rentrent dans leur taille de jeans pré-grossesse quelques jours après avoir accouché ou qui perdent 30 lbs par magie qui circulent sur les médias sociaux, mais pour le commun des mortels (toi et moi incluses), ce n’est juste pas la réalité.

La majorité des femmes ne « rebondiront » pas en un claquement de doigts. Et ce n’est pas anormal. TU n’es PAS anormale si ça ne se produit pas pour toi.

Soyons franches ici : ton corps vient tout juste de traverser l’une des épreuves les plus éprouvantes qui soit. Non seulement l’accouchement est un événement intense et exigeant pour le corps, mais les 9 à 10 mois de grossesse qui ont précédé représentent un véritable marathon!

Si ça pris 9 mois pour bâtir puis donner naissance à ton bébé, tu devras laisser au moins 9 mois à ton corps, tes hormones et ton esprit pour revenir à la normale : ce n’est que la logique et le cours naturel des choses.

À prime à bord, tu ne devrais juste pas te comparer : tu ne devrais pas comparer ton expérience post-partum, ton corps ou ta « progression ». Si surfer sur Instagram ne t’apporte rien d’autre qu’un moral en miettes et la déprime, je te suggère fortement de supprimer l’application pour quelques semaines.

Il est vital que tu aies des objectifs réalistes : tu ne vas peut-être pas perdre 10% de gras en un mois après avoir accouché, mais tu peux définitivement te concentrer sur des objectifs simples et atteingnables comme de boire 3 L d’eau par jour, bouger un peu chaque jour et prendre le temps de te cuisiner un déjeuner soutenant ou bien d’ajouter plus de légumes verts à tes assiettes.

Tes objectifs doivent être compatibles avec ta réalité et ton mode de vie de nouvelle maman. Ta progression physique et la rapidité à laquelle tu vas rebondir suite à ton accouchement ne devraient pas être un facteur de stress qui pèse sur ton esprit à ce moment de ta vie où tu es déjà plus vulnérable physiquement et mentalement.

La formule gagnante : donner le temps et la permission à ton corps de récupérer et cultiver de petits objectifs simples au quotidien.

Tes objectifs n'ont pas besoin d'être directement liés à ton entraînement ou la façon dont tu manges : prendre soin de toi et de ta santé, ça passe aussi par comment tu te sens en dedans. Prends 10 minutes pour prendre une douche chaude. Maximise ton temps passé sous la douche en utilisant un exfoliant et une huile hydratante de douche pour te dorloter un peu. Je sais que le temps manque pour tout quand on devient maman, mais une bonne façon de décompresser et de te changer les idées est d'écouter un livre audio ou un podcast pendant que bébé boit ou fait la sieste. Juste le fait de siroter un café durant une dizaine de minutes (avant que bébé se réveille) avec ton amoureux peut s'avérer être très thérapeutique. 

N'oublie pas que tu ne peux pas verser d'eau d'un récipient vide : maman a le besoin et le droit de se ressourcer.

 

3. Ne pas sur-compliquer les choses

Le premier réflexe de beaucoup de femmes dans les semaines qui suivent l’accouchement c’est de retrouver un certain contrôle alimentaire. La grossesse et son lot d’hormones apporte inévitablement un gain de gras (encore une fois, tout à fait NORMAL) chez maman qui lui, ne quitte pas ton corps en même temps que bébé.

La dernière chose que tu veux faire quand tu te retrouves en période post-partum, à jongler avec un bébé (et potentiellement plus d’un enfant, si tu es maman plusieurs fois) et les hormones en pleine tempête, c’est de suivre une diète ou de restreindre tes calories.

Ce n’est juste pas le moment.

De plus, restreindre tes calories MAINTENANT, c’est l’une des meilleures façons de disrupter encore davantage tes hormones, d’induire un stress inutile à ton corps et pour les mamans qui allaitent, d’affecter négativement ta production de lait.

Tiens-toi en aux principes de base et ne sur-complique pas les choses. Ultimement, tout le monde SAIT ce qui est santé et ce qui ne l’est pas : mange une abondance de fruits et de légumes, choisis des aliments frais, simples et naturels plutôt que des produits transformés ou des aliments emballés et limite ton exposition au sucre ajouté. Les noix, l’avocat, l’huile d’olive et le beurre de noix sont d’excellentes sources de bons gras. Les viandes maigres, poissons et légumineuses sont d’excellentes façon de consommer un bon apport en protéine.  Le gruau, le riz brun, les patates douces, le quinoa sont de bons exemples de glucides complexes.

Fais des choix censés sans tomber dans les extrêmes.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi