7 choses à ne jamais (JAMAIS) dire à une femme qui s'entraîne sérieusement

29 Mai 2019 | Anne-Marie Gobeil

C'est la toute première fois historiquement que les femmes fréquentent les gyms dans le but de devenir autre chose que mince et frêle. Le vent a tourné, et les femmes fortes, capables et athlétiques sont celles qui nous inspirent ! 

Out, les stéréotypes de beauté inatteignables et bonjour surpassement de soi. Les femmes de 2019 sont fières de challenger leurs propres limites physiques et de gagner en confiance à coup de records personnels dans le gym. YES, GIRL ! 

Alors que tu risques de voir davantage de femmes entre les quatre murs de la salle de sport, il y a tout de même certaines choses qu'on ne devrait JAMAIS dire à une femme qui s'entraîne sérieusement. En voici quelques unes : 

1. "Tu n'as pas besoin de t'entraîner, tu n'as pas de poids à perdre" 

Je ne me suis jamais vraiment entraînée pour "maigrir". Dans mon cas (comme pour beaucoup d'autres femmes) le but a toujours été de devenir la plus forte possible et de dépasser mes propres limites. Ce qui me motive à m'entraîner, c'est de devenir plus endurante, de soulever de plus lourdes charges, de réussir de nouveaux mouvements, pas de perdre du poids. De plus, l'entraînement est ma thérapie ; c'est le moment où je libère mon stress et où je décompresse. J'en ai besoin pour mille-et-unes raisons autres que pour maigrir, merci bien! 

2. "Veux-tu flexer tes biceps pour moi?"

Est-ce qu'il y a quelque chose de plus MALAISANT que de se faire demander de brandir ses bras au dessus de sa tête pour forcer ses muscles dans la face de quelqu'un d'autre ? Et ne me demande surtout pas si tu peux TOUCHER mes bras, parce que c'est carrément NON. 

3. "Les muscles sur une femme, ce n'est pas féminin."

Devine quoi? Le corps de l'homme ET de la femme sont dotés du même nombre de muscles. Si la Nature avait voulu que les femmes en soient dépourvu, elle en aurait fait ainsi...mais, ce n'est juste pas le cas ! Rends-toi à l'évidence : cette femme musclée que tu trouves masculine travaille probablement plus fort que toi pour être en forme et en santé. De plus, elle n'a pas BESOIN d'être la fantasme de tous les hommes pour se sentir belle et en confiance ; sois certain qu'elle ne s'entraîne pas pour te plaire à toi, mais bien pour se plaire à elle-même ! 

Quoi qu'il en soit, la féminité, ça ne devrait rien avoir à voir avec la force et la rigueur d'une femme. La féminité, ce n'est pas non plus entrer dans une certaine taille de jeans, avoir les cheveux d'une certaine longueur ou bien porter du maquillage. Il est temps d'élargir ses horizons ici. 

4. "Tu manges tout le temps !" 

Les femmes actives ont BESOIN de davantage de calories pour alimenter leurs entraînements rigoureux. Manger BEAUCOUP de BONS et SAINS aliments est véritablement essentiel. Arrêtons de juger les femmes parce qu'elles nourrissent leurs corps et commençons à dénoncer le vrai éléphant dans la place, aka les diètes extrêmes qui nous encouragent à nous sous-alimenter ! 

5.  "Ne lève pas trop lourd, sinon tu vas devenir trop musclée."

Fiou ! La vie serait TELLEMENT PLUS SIMPLE si on n'avait qu'à toucher un poids plus lourd que notre sac à main pour gagner 10 lbs de masse musculaire par magie, enh les filles ?!

Malheureusement, gagner en tissu musculaire est difficile, complexe et prend énormément de discipline et de patience. C'est aussi une combinaison d'un certain type d'alimentation et d'entraînement désigné à faire croître la densité des muscles (hypertrophie) qui cause le gain musculaire.

Et même quand on déploie TOUS les efforts possibles pour créer un gain de muscle, parce que notre bagage hormonal est différent de celui des hommes (nous avons nettement moins de testostérone dans l'organisme) ce gain vient au compte goutte et prendra des ANNÉES. La "crainte" de devenir trop musclée ne devrait JAMAIS s'interposer entre toi et ton effort maximal durant un entraînement ; tu es forte, soullève cette charge et soulève-la fièrement ! 

6. "Saute le gym et sors avec nous ce soir !"

Réussir à intégrer mon entraînement dans ma routine quotidienne a été un véritable défi au début. À ce jour, avoir été CAPABLE de maintenir cet engagement envers moi-même de m'entraîner de 4 à 5 fois par semaine est l'une des choses qui me rend le plus fière. Si je me mettais à laisser chaque petite occasion me faire dévier de cette routine, je ne réussirais JAMAIS à m'entraîner régulièrement. Comme je le mentionnais plus haut, la plupart d'entre nous utilisent l'entraînement comme thérapie et exutoire, et c'est tout simplement essentiel à notre bonheur et notre équilibre. 

Ça ne veut pas dire que les filles qui s'entraînent sérieusement sont plates et ne sont pas capables de sortir, d'aller en date ou de rencontrer des amis au resto. Ça veut simplement dire que nous avons des occasions de le faire et que le restant du temps, nous aimons notre routine et notre structure qui nous aident à nous rapprocher de nos objectifs !

7. " Les gens qui s'entraînent beaucoup sont des narcissiques obsédés avec leur apparence !"

Mais quel jugement gratuit ! J'imagine que si plus de gens étaient obsédés avec leur santé, être bien dans leur propre peau, se sentir en forme, combattre les maladies métaboliques et vieillir en forme, le monde serait un BIEN MEILLEUR endroit où vivre. S'entraîner n'a rien d'égoïste, surtout si ça inspire quelqu'un dans notre entourage à adopter de saines habitudes de vie.

Si tu es l'unes d'entre nous, ces femmes qui s'entraînent sérieusement, tu comprends à quel point, au contraire, il faut faire de sacrifices personnels pour réussir à atteindre des objectifs de force, d'endurance et te développer en tant qu'athlète. Et tu sais quoi, si nos capacités physiques nous font tomber en amour inconditionnel avec notre corps et nous aident à nous accepter, WHY NOT? 

 

En ce qui concerne ton mode de vie sain, quelle est la PIRE chose qu'on t'a dit?


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    10 conseils d'amie pour ne pas lâcher ton plan alimentaire...pas cette fois ! Le #3 et le #7 te surprendront !

    2017-09-12 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    13 choses que seulement les filles qui font du CrossFit pourront comprendre

    2017-12-15 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil