En forme et en santé à toutes les tailles : comment te défaire des stéréotypes

11 Juillet 2019 | Anne-Marie Gobeil

IMG_0238

J'ai l'impression qu'il y a beaucoup de confusion quand il est question d'identifier ce que c'est vraiment d'être en "shape".  

J'ai l'impression constante qu'on mélange souvent un corps en "shape" et un corps en santé et qu'on a l'impression que les deux vont automatiquement ensemble. Qu'une femme qui a des abdos défini est donc sans contredis en santé et qu'au contraire, une femme qui a des poignées d'amour ou de la cellulite ne l'est pas du tout. 

Et ce n'est pas la faute des jeunes filles et des femmes qui croient qu'un corps mince/découpé au couteau/galbé de muscles est aussi un synonyme d'un corps en santé, c'est juste qu'il y a peu de gens qui parlent de la majeure différence qui sépare ces deux mondes : le corps esthétique, soit ce qui se voit de l'extérieur, et le corps physiologique, soit ce qui se passe vraiment en dedans.

Ce serait trop facile d'assumer qu'un beau corps de top modèle Bikini est toujours un corps en santé...mais, ce n'est malheureusement pas vrai, du moins, souvent ce ne l'est pas. 

C'est une erreur d'associer automatiquement, sans réfléchir, TAUX DE GRAS BAS avec SANTÉ pour plusieurs raisons : 

1. Le métabolisme basal (soit la capacité de ton corps a utiliser un peu, moyennement ou beaucoup de calories chaque jour) diffère d'une personne à l'autre. Certaines femmes héritent d'un métabolisme rapide et réussissent à ne pas prendre de poids/de gras du tout même si elles mangent beaucoup de junk-food, boivent beaucoup d'alcool et ne prennent pas le temps de faire de l'activité physique quotidiennement.
Être mince, mais ne pas s'alimenter convenablement n'a rien de sain; intérieurement si le corps est malmené ou peu optimal, en quoi peut-on associer un seul type de corps à un facteur santé? 

2. Pour la majorité des femmes, atteindre un physique dit "idéal", soit réduire son taux de gras le plus bas possible, nécessite un effort MONSTRE et SOUVENT des mesures extrêmes comme trop de cardio et trop peu de calories qui endommage le métabolisme, chamboulent les hormones et produisent des effets excessivement néfastes à long terme. Je le sais pour l'avoir FAIT, pour avoir vu maintes et maintes femmes le FAIRE et pour en avoir vécu les conséquences directes; pousser son corps à l'extrême pour atteindre un objectif de "shape" extrême laisse des traces et c'est comme si personne ne parlait de ce danger-là. 
 

3. Qui a dit qu'un femme en "shape" était automatiquement 100% confiante? Qui a dit qu'une femme mince était heureuse? 100% du temps que mon taux de gras était très bas, ma confiance était à son plus bas parce que c'était stressant d'avoir obtenu ces résultats et de craindre les perdre à tout instant si je mangeais un peu trop de carottes ou si j'osais manger des glucides; La vérité c'est que minceur n'égale pas bonheur et que la santé mentale, ça compte. 

D'un autre côté, comment peut-on associer une femme qui n'est pas conventionnellement mince à un état opposé à la santé?

4. Beaucoup de femmes qui sont naturellement pré-disposées à accumuler plus de gras plus facilement ont des métabolisme différents, plus lents, qui ne favorisent PAS la dépense calorique affolante. Si tu es une femme qui a l'impression qu'elle doit toujours travailler plus fort que tout le monde pour obtenir des résultats, c'est probablement la raison pour laquelle tu DOIS travailler aussi fort pour voir de minimes changements.


Cependant, ça ne veut absolument pas dire que ces femmes-là, plus en courbes, ne sont pas en "shape". Dans ma vie, les meilleures athlètes que j'ai rencontrées, soit les plus fortes, puissantes, endurantes; les athlètes que j'ai ADMIRÉ pour leurs performances hors du commun était plus en courbes, plus musclées et en rien conventionnelles. 

Je pense que le point principal qu'il est important de faire, c'est qu'on ne devrait JAMAIS en cent ans se laisser guider uniquement par l'apparence de quelqu'un, mince, en courbe, musclée ou peu importe, ou notre propre apparence tant qu'à y être. On ne devrait JAMAIS associer corps et santé parce que c'est trop facile d'être induite en erreur et par la suite de devenir complètement obsédée avec notre propre reflet dans le miroir. 

Nous avons la chance en 2019 d'assister à plusieurs mouvements inspirants propulsés par les médias sociaux et les célébrités aussi.

"Strong is the New Skinny"
"Strong is Beautiful"
"Love Your Body"

 Peu importe le mouvement qui te correspond, l'important est que ta santé passe AVANT. Choisi un objectif en gardant ça à l'esprit et uniquement ça à l'esprit, point. Ah oui, et surtout, rappelle-toi que le but n'est jamais de ressembler à quelqu'un d'autre; il s'agit plutôt de devenir la meilleure toi possible!


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Comment j'ai détruit...puis rebâti mon métabolisme

    2017-02-01 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Pourquoi tu devrais augmenter tes calories au lieu de les baisser - Les femmes et le métabolisme : ce qu'il faut comprendre

    2018-02-23 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article Finales-49

    Quel morphotype es-tu?

    2019-12-09 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil