Protocole simple et naturel pour rebâtir ta flore intestinale (et retrouver ta vitalité d'antan!)

26 Juillet 2019 | Anne-Marie Gobeil

esther-driehaus-2Xhqe7MM_cw-unsplash

Prendre soin de ta flore digestive n’est pas un luxe, c’est une nécessité.

Non seulement les bactéries microscopiques qui tapissent ton intestin (oui, j’ai bien dit bactéries) sont le pilier de ton système immunitaire, mais elles jouent aussi un rôle crucial dans ton énergie, ton humeur, ta santé mentale, ton poids, ton métabolisme, tes hormones et inévitablement ton bien-être.

Rappelons-nous que le microbiote, soit ta flore bactérienne, est naturellement composé de « bonnes » bactéries qui favorisent ta santé et de « mauvaises » bactéries opportunistes qui la mettent en péril. Alors que la cohabitation des bonnes et mauvaises bactéries est inévitable, c’est quand la population des mauvaises bactéries prend le dessus sur les bonnes que ça devient problématique.

Bon nombre de femmes qui amorcent une mise en forme et qui, en vain de leurs efforts, ne voient pas de résultats auraient intérêt à considérer la santé de leur flore digestive dans l’équation.

La bonne nouvelle, c’est que tout le monde peut améliorer sa flore!

Voici un protocole tout simple et naturel en 3 étapes pour être un pas en avance sur ta flore bactérienne :

Étape 1 : Normaliser ton transit digestif

Avant même de considérer l’achat d’un supplément naturel ou l’ajout de probiotiques, je veux que tu investisses tes énergies à régulariser ton transit digestif. Concrètement, ça signifie que ton corps doit avoir la capacité d’aller à la selle une fois par jour.

Si ce n’est pas le cas, tu peux tenter par tous les moyens d’aider ta flore bactérienne avec un tas de suppléments, mais ce sera une perte de temps et d’argent.

Lorsque ton transit est paresseux, les aliments en putréfaction favorisent la propagation des mauvaises bactéries et pathogènes. De plus, il devient impossible pour le corps de métaboliser  les toxines et hormones dans tes intestins.

 

Avant toute chose, occupe-toi de ton transit. Quelques trucs pour y arriver :

- Assure-toi de boire assez d’eau chaque jour ; vise 3 L
- Consomme des fibres ; légumes, fruits, quinoa, riz brun, patate douce, gruau en sont de bonnes sources. Ajoute un supplément de fibres en poudre durant 3 à 4 semaines si ça ne suffit pas.
- Consomme des aliments riches en vitamine C
- Ne coupe pas le sel de ton alimentation Plutôt, choisis le sel rose de l’Himalaya, riche en minéraux

 

Étape 2 : L’intégration d’un supplément de probiotiques « d’urgence » pour une cure de 4 à 6 semaines

Un supplément de probiotiques est une « dose » de bonnes bactéries pour raviver ta flore intestinale. Un probiotiques dit « d’urgence » est hautement concentré en bactéries actives (encore une fois, de bonnes bactéries) pour aider à rééquilibrer ta flore.

Pour un probiotique d’urgence, procure-toi un supplément qui contient de 50 à 100 milliards de bactéries actives d’au moins 8-10 souches différentes.

Prends une capsule le matin, après ton déjeuner afin qu’elle soit bien absorbée par ton corps. Assure-toi que ton probiotique soit réfrigéré également ; les suppléments qui contiennent des bactéries actives ont besoin d’être conservés au froid.

Une fois le 4 à 6 semaines écoulé, tu peux passer à un probiotique qui contient de 20 à 30 milliards de bactéries actives.

Si tu es végane ou intolérante au lactose, sache qu’il existe des probiotiques sans produits animaux dans la plupart des magasins d’aliments naturels.

 

Évidemment, on retrouve aussi des sources de probiotiques dans la nature, particulièrement dans les aliments suivants :

- Le thé Kombucha

- Les légumes fermentés comme la choucroute ou le Kimchi

- Le tempeh

- Le vinaigre de cidre de pomme

- Le kéfir

- Le kéfir de noix de coco

- Le miso

- Le yogourt

Il est important de savoir aussi que malgré qu'ils soient très attrayants, les yogourts "additionnés de probiotiques" qui contiennent du sucre sont totalement inutiles. Savais-tu ? Le carburant des mauvaises bactéries, ce qui les fait proliférer, c'est le sucre. 

Par conséquent, pour réussir à rétablir un certain équilibre dans TA flore digestive, je te conseille fortement de réduire, voir éliminer, ton apport en sucre durant quelques semaines. La meilleure façon de laisser une chance à tes bonnes bactéries de reprendre le dessus est de faire mourir de faim les mauvaises.

 

Étape 3 : L’ajout d’un supplément de Glutamine


L’un des problèmes liés à la santé digestive est l’hyperperméabilité de l’intestin, une condition où les « briques » qui constituent le mur de tes intestins se relâchent et permettent aux molécules d’aliments d’échapper le processus de digestion.

La glutamine est un acide aminé qui non seulement répare les tissus (comme les muscles), mais également augmente la perméabilité de l'intestin et améliore le pH sanguin. En d’autre mot, la glutamine va réparer les parois de ton intestin et réduire l’inflammation.

30 gr le matin et 30 gr le soir (que tu peux ajouter à un smoothie ou un shake) durant de 4 à 6 semaines devrait t’aider. À la fin de la cure, tu peux réduire ta consommation de Glutamine à 20 gr par jour (10 gr le matin et 10 gr après l'entraînement).

 

À ton tour de mettre au banc d'essai ces méthodes naturelles pour te sentir plus en équilibre et permettent aux bactéries avec lesquelles tu cohabites de reprendre du poil de la bête. Tu seras étonnée de voir les merveilles qui se produiront quand tu commenceras à travailler AVEC ton corps.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article madison-lavern-4gcqRf3-f2I-unsplash

    Dossier microbiote : le lien choquant entre les déséquilibre de ta flore digestive et le débalancement de tes hormones

    2019-07-24 14:00:42 | Anne-Marie Gobeil