Fille, tu dois DOIS laisser tomber ces 7 excuses si tu veux retrouver la forme (sorry, not sorry)

06 Août 2019 | Anne-Marie Gobeil

075

Tout le monde a déjà utilisé une excuse pour se tirer d’une situation inconfortable…particulièrement quand il s’agit d’une excuse pour éviter de s’entraîner ou justifier un mauvais choix alimentaire. La vérité, c’est que c’est tellement facile de concoter une excuse plutôt que de se retrousser les manches. Mais, d’un autre côté, en t’enfouissant la tête dans le sable, tu ne te fais pas une vraie faveur.

Tôt ou tard, les excuses nous rattrapent. Si tu fournis 50% d'efforts, ne t’attends pas à recevoir plus de 50% de résultats. C’est tout simplement logique !

Fille, ne laisse pas les choses escalader! Parce que quand les choses ne marchent pas à ton goût, que tu ne progresses pas comme tu l’aurais voulu, la personne à blâmer ne sera pas ton entraîneur, la météo, le retour à l’école, les heures de travail supplémentaire, ton chéri ou ta chérie, tes enfants, les réseaux sociaux ni même ou bien ton patron. La personne à blâmer, ce sera toi, et tu le sais trop bien.

Levons notre verre à mettre un terme à notre propre bullsh*t ! Rends-toi service, et fais face à la réalité avec une pointe d’humour, puis remets-toi en selle MAINTENANT. Assez de parlotte, passons aux choses sérieuses. Si tu te reconnais dans l’une des excuses fréquemment entendues dans mon palmarès, prend la en photo et accroche-la bien en vue sur ton frigo. Prête? À go, on retire le Band Aid d’un seul coup :

 

1. « Je n’ai pas le temps de m’entraîner, j’ai des enfants. »

Au fait, des TAS de femmes réussissent tout de même à s’entraîner même en occupant la marmaille. Nul besoin de voir grand et de se déplacer au gym : je parie que tu peux trouver un 30 minutes par jour, soit avant le réveil des cocos ou après les avoir mis au lit, pour t’entraîner chez toi, dans ton salon. Ce qui compte, ce n’est pas de transpirer pendant deux heures, mais bien de buger sur une base quotidienne et de façon constante. Les bénéfices seront innombrable : en étant en meilleure forme, tu auras beaucoup d'énergie et tu pourras jouer avec tes enfants plus longtemps en plus de leur inculquer de solides bases afin qu'ils soient eux aussi en santé plus tard! N’oublie pas que quand maman donne l’exemple, travaille fort, respecte son corps et s’alimente sainement, les enfants feront probablement de même. N’est-ce pas LA meilleure chose qu’on puissie faire pour le bien-être de nos enfants?!

 

2. « Manger santé coûte cher et s'abonner au gym est encore plus dispendieux! »

Les prix d’abonnement à un gym sont plus compétitifs que jamais auparavant. Les chaînes comme Econofitness et BuzzFit qui émergent un peu partout au Québec proposent des abonnements mensuels pour aussi peu que 10$. En faisant le calcul, c’est moins de 0,35$ par jour! Ton café quotidien coûte 6 fois ce prix! Au final, c’est une question de priorité. Si être en forme et en meilleure santé est important pour toi, je SAIS que tu vas trouve run moyen de te le permettre, même avec un budget serré.

Quand il est question de nutrition, c’est vrai : manger santé coûte sensiblement plus cher que d’acheter de la malbouffe parce qu’on mange PLUS. Par contre, il y a des TAS de façon d’économiser sur la facture d’épicerie comme :


-   Magasiner dans les marchés frais

- Acheter les fruits et légumes en saison

- Acheter des fruits et légumes surgelés

- Il existe des paniers de fruits et légumes « imparfaits » qui sont non-symétriques et qui ne peuvent être vendus individuellement qu’il est possible d’acheter à prix minis

- Plusieurs compagnie de livraison de viande, des boucheries ou des poissoneries offrent des rabais au volume. On peut acheter en gros et conserver plusieurs mois des morceaux de viande au congélateur

- Les magasins d’aliments en vrac sont un super choix pour économiser sur les noix, les grains et plus encore.

En plus, en cuisinant ses propres repas santé à la maison, on évite de saigner son portefeuille inutilement en arrêtant au restaurant, à la cantine du bureau ou au service à l’auto par qu’on a rien de prêt sous la main. Imagine aussi tous les problèmes de santé qui peuvent être évités avec une saine alimentation : c’est un tas de frais médicaux et de médicaments que tu n’auras jamais à payer. Encore une fois, quand on parle de manger santé, tout est question de quelle facture tu décides de payer!

 

3. « Je n'ai pas assez de temps libre pour m'entraîner tous les jours, donc ça ne sert à rien! »

Numero uno : la vaste majorité des adultes en 2018 n’ont pas plus de temps libres que toi. Ceux qui réussissent à s’entraîner on tout simplement CHOISI de faire de la place dans leur horaires et leurs vies pour l’entraînement. Encor eune fois, c’est uniquement une question de priorité : si tu regardes la télé ou navigues sur les médias sociaux au moins une fois par jour, tu AS le temps de t’entraîner quelques fois par semaine toi aussi.

Numero dos : tu veux l’heure juste ? Tu n’as PAS BESOIN de 7 jours d'entraînement par semaine pour être en forme. T’entraîner autant serait probablement même détrimental à ta santé. Pour voir des résultats concrets sur ton corps, un seul entraînement de 30 minutes par semaine est MIEUX que zéro entraînement du tout. L’une des plus graves erreurs que les femmes commettent quand elles prennent les reines de leur santé, c’est d’adopter une mentalité « tout ou rien ». Ne pas bouger, c’est néfaste, mais n’être satisfaite et fière de toi qu’en mettant la pédale à fond, c’est aussi pire. En réalité, tu dois juste COMMENCER à quelque part. Débute avec un entraînement par semaine, puis ajoute une deuxième séance la semaine suivante, puis une troisième journée un mois plus tard. Assures-toi d’investir ton 100% à chaque fois, de fournir une bonne intensité, mais surtout de rester constante et te voilà armée d’une formule gagnante blindée !

 

4. « Je ne suis pas assez en forme pour débuter une routine d’entraînement »

La solution c’est justement de commencer à s'entraîner pour augmenter sa forme physique, of course ! C’est simple comme bonjour et par conséquent, cette excuse est totalement invalide.

 

5. « Je trouve l'entraînement ennuyant. »

Tu sais, je trouve que faire le ménage et devoir payer des impôts aussi est ennuyant, moi. Je le fais malgré tout ! Au début, c’est toujours difficile de se programmer à faire une activité qui nous sort de notre zone de confort, mais la réalité, c’est que si on trouve un sport ou une discipline qu’on AIME faire, ça devient rapidement moins brutal.

 

6. « Je suis trop fatiguée pour m’entraîner »

L'entraînement contribuera à augmenter ton niveau d'énergie et ton métabolisme. Au début, ce sera difficile. Éventuellement, tu deviendras plus énergique. Et oui, il y aura des moments où tu seras fatiguée et où il faudra te parler et faire la job (aka, compléter ta séance d’entraînement) !

 

 7. « Je suis trop gênée d'être vue en vêtements de sport au gym. »

En vérité, personne ne prêtera attention à vous au gym. Tout le monde est concentré sur son entraînement, les écouteurs dans les oreilles, complètement dans sa propre bulle. De toute façon, tu ne peux absolument PAS laisser l’opinion d’autrui te faire faire une croix sur une sur ce qui est important pour toi ou sur tes buts. En vivant ainsi, tu es certaine de ne JAMAIS faire quoi que ce soit qui te rendras TOI heureuse et comblée. Laisse tomber les regards, et mets les pieds au gym fièrement ; tu y as ta place comme tous ceux qui s’y trouvent déjà.

 

Avec quelle excuse as-tu décidé de rompre? Laisse-moi savoir dans la zone commentaires!


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Perds tes excuses. Tout le monde s'en fiche de toute façon.

    2017-04-03 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article

    Les pires excuses utilisées dans le temps de fêtes

    2017-11-27 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil