6 de mes meilleurs trucs pour apporter bébé au gym avec toi (et que ce soit un succès!)

13 Septembre 2019 | Anne-Marie Gobeil

78525058-2F84-42D7-AEE9-3E7F812A1788

 

Quand il fut temps pour moi de reprendre ma routine active quelques semaines après mon accouchement, je n’étais pas certaine de la façon dont je m’y prendrais pour concilier vie de maman et entraînement.

À l’origine, je pensais que de laisser bébé aux bons soins de papa le temps que je serais au gym serait la meilleure option…mais il est rapidement devenu évident que ça ne fonctionnerait pas pour moi.

Et ça n’a rien à voir avec papa : il est parfait sur toute la ligne.

Ça tout à voir avec moi, mon stress de ne pas pouvoir nourrir mon bébé (j’allaite) autant qu’il le souhaite durant mon absence et mon anxiété, toute fraîche débarquée depuis que je suis devenue maman, d’être séparée de lui. Mais depuis, j'aime vraiment aller au gym avec mon garçon.

Pour des soucis d’horaire et parce que mon bébé a toujours eu beaucoup de mal à siester durant la journée, c’était aussi plus simple de l’apporter avec moi au gym lorsqu’il était reposé et de bonne humeur…ce qui variait chaque jour!

Et même si à prime à bord, la pensée de traîner bébé avec moi au gym était un tantinet stressante, je dirais que j’ai développé plusieurs trucs qui m’ont vraiment aidé à rendre l’expérience plaisante autant pour Vik et pour moi.

Bref, depuis que Vik a 6 semaines, il m’accompagne au gym. Plusieurs fois par semaine. Dans un gym de CrossFit où il y a plein de monde et plein de bruit. Je ne blague pas.

Ça sonne épeurant/intimidant, non? Je comprends, mais après avoir lu mes petites astuces, si tu as pour projet d’apporter bébé au gym avec toi comme moi je le fais, tu vas te sentir bien plus confiante de le faire.

 

Premièrement, je tiens à clarifier que bébé Viktor, son endroit favori où être, c’est au gym. Avant de me faire critiquer parce que j’amène mon bébé dans un endroit « sale » et « bruyant », sache qu’il y est parfaitement heureux.

Je ne sais pas si c’est le bruit des barres et des poids auquel il est habitué depuis qu’il est dans mon ventre, si c’est le fait de regarder les gens bouger qui le divertit ou tout simplement les nombreux visages chaleureux qu’il y rencontre (c’est un bébé très sociable!) mais il ADORE ça.

Voilà, sujet clos!

 

Astuce #1 : Un casque anti-son

Il existe des casques anti-son pour bébé et je dirais que c’est définitivement un essentiel pour amener ton mignon ou ta mignonne dans un endroit bruyant comme un gym où la musique est toujours forte et où les poids, les barres, et les machines créent un amalgame de bruits forts en permanence.

Le mien, il a utilisé son casque anti-son pour les 4 premiers mois où il m’a accompagné au gym, mais dernièrement, il l’arrache de sa tête dès que je lui mets en place, visiblement agacé au plus haut point. Il faut choisir ses batailles il paraît.

 

Astuce #2 : Traîner un arsenal de jouets et d’accessoires

Tout dépendant de l’âge de ton bébé, c’est certain que ton arsenal va varier. Au début, ma petite trousse divertissement pour Vik ne comptais que de jouets suspendus à sa coquille qu’il aimait bien regarder. Maintenant, mon petit kit compte plusieurs options : des cubes, des jouets de dentition (vital), une mousseline sur lequel je l’étends à côté de moi quand je m’entraîne et qu’il veut gigoter.
 

Astuce #3 : Choisir un endroit confortable et sécuritaire

C’est évident qu’une maman a d’abord et avant tout la sécurité de son bébé à coeur. Jamais je n’emmènerais mon fils avec moi au gym si je n’avais pas d’endroit sécuritaire où l’installer. Si ton gym dispose d’un petit espace tranquille ou encore mieux, d’une section réservée aux femmes, je te recommande fortement de rassembler tout le matériel dont tu as besoin et d’exécuter un entraînement simple, avec peu d’équipement, dans cette zone.

Pour l'instant, Vik ne se déplace pas de façon autonome : il roule du dos au ventre et du ventre au dos et fais l'horloge. Mais, je réalise que ça s'en vient et que je vais devoir mettre encore plus d'importance sur ce point dans les prochains mois, quand il commencera à ramper et à se promener.

Souvent, je me fais de petits circuits HIIT de 5 ou 6 exercices avec des haltères, une barre et un accessoire comme un Kettlebell ou un Medball. Ça prend très peu d’espace et d’organisation et ça fait le boulot! #MamanHeureuse
 

Astuce #4 : Choisir un moment de la journée favorable

Ça peut sembler logique de choisir un moment de la journée où bébé est nourri et reposé, mais ça m’a pris quelques temps avant de bien le sizer mon Vik-Garçon. Bon nombre de fois, j’ai allaité entre deux exercices et troquer 50% de mon entraînement pour une marche en poussette dans les environs du gym pour endormir bébé. Ça va encore arriver à l’occasion, mais nettement moins souvent qu’avant!

 

Astuce #5 : Relaxer et rester flexible

La pourcentage correspondant aux fois où mon entraînement ne se déroule pas « comme prévu » est près des 100%. Si tu amènes bébé avec toi au gym, devoir adapter/écourter/modifier/interrompre ton entraînement est une éventualité à laquelle tu dois te préparer.

La vraie question est : est-ce que ça aura un impact négatif sur mes résultats ou ma progression?

Mon opinion d’entraîneure : non, pas vraiment.

Mon opinion de maman : je m’entraîne pour me sentir bien, de toute façon.

Si ce n’étais pas des sessions d’entraînement que je partage avec mon garçon, je ne suis pas convaincue qu’actuellement, en tant que nouvelle maman avec les mains pleines, j’aurais l’opportunité de m’entraîner aussi souvent que je le fais ou de m’entraîner tout court! Selon mon gros bon sens, 30 minutes d’activité physique interrompue 2 ou 3 fois vaut mieux que zéro minute!

Je pense que pour vivre une maternité en forme si tu dois (ou choisis) d’apporter bébé avec toi durant tes entraînements, tu dois adopter une mentalité plus flexible et ajuster tes attentes. Rien ne sert de vouloir tout faire à la perfection : concentre-toi sur les choses que tu contrôles, fais de ton mieux et appréhende les imprévus!

Quand bébé est plus irritable qu'à l'habitude ou lasser de me regarder m'entraîner, je le prend dans mes bras et je l'intègre à mes exercices : Sit-Ups avec bébé, Thruster avec bébé, Glute Bridge avec bébé, Squat avec bébé, Lunge avec bébé...tu piges! Ça le calme instantanément et c'est tout de même une bonne façon de diversifer tes mouvements.

 

Astuce #6 : Inviter une autre amie maman à s’entraîner avec toi

Je sais qu’il peut être très difficile de coordonner et aligner les horaires de deux mamans occupées, MAIS…pense à tous les avantages d’avoir une amie maman qui tient un oeil sur la marmaille pendant que tu fais ta série. Et puis vous vous passez le flambeau, comme ça, d’une série à l’autre, pendant que vous discuter (évidemment) des hauts et des bas de la vie de maman! C’est parfait !

T'entraînes-tu habituellement avec ou sans bébé?


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article

    Entraînement et vie de nouvelle maman = HELP

    2017-08-18 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil

  • Lire l'article rawpixel-771284-unsplash

    Maman ou future-maman : 4 façons de trouver le temps et la motivation de t'entraîner

    2019-01-14 22:05:15 | Anne-Marie Gobeil