Devenir constante : comment je fais

01 Avril 2020 | Anne-Marie Gobeil

NaturalMe_banners

Patience. Efforts. Lâcher prise.

Le réflexe d’attaquer nos buts, que ce soit au niveau de notre corps, notre carrière ou notre vie, avec un plan très structuré, rigide même, est toujours excessivement tentant. Le magnétisme qu’exerce le « Hustle Culture » - ou le standard fabriqué par la société selon lequel on ne peut trouver le succès qu’en s’épuisant - sur nous est très puissant.

« Si je ne souffre pas, je n’aurai pas les résultats que je veux. »

Ok, mais ça ne fonctionne pas. Je te le dis : te brûler en essayant d’arriver à ton objectif le plus rapidement possible, c’est un sacré mauvais plan. Je connais personnellement un mot qui vient court-circuiter tout ça : constance.

Et la constance est une plante capricieuse qui ne peut fleurir qu’en présence de certains nutriments essentiels. Parmi ceux ci : la douceur, l’acceptation (de où je suis/qui je suis actuellement sans me comparer à celle que j’aimerais un jour devenir), le respect. Oh, et le temps. Heureusement, ça on en a beaucoup en ce moment.

Bref, cette plante capricieuse de constance-là, c’est une variété vraiment exotique et rare. Beaucoup en parle, peu ont eu la chance de la voir, encore moins d’y toucher.

Perso, je n’ai pas toujours été constante. J’ai eu d’humbles débuts : je me tannais après 12 minutes sur l’éliptique. J’allais courir un soir…puis je n’y retournais pas avant deux mois. Je ne suis pas naturellement disciplinée. Je dirais même que je suis paresseusse. Honnêtement, ne le sommes-nous pas toutes une peu? Je suis une personne parfaitement normale, pas plus motivée que la moyenne. Je cumule les bonnes journées comme les moins bonnes journées, comme n’importe qui.

Mais tout ça, ça ne pèse pas très lourd dans la balance, parce que tu vois, devenir constante ça n’a aucun lien avec toi. Petit scoop : ta constance ne naît pas de ta motivation. Non, elle vient de tes actions.

Je prends pour acquis que tout le monde ici brosse ses dents au moins une fois chaque jour. Pourquoi fais-tu ça ? Pourquoi c’est si facile, même si tu n’es pas particulièrement motivée ou excitée à l’idée d’étendre une bonne couche de dentifrice à la menthe sur ta brosse à dent ?

Qui ici prend une douche tous les jours ?

Qui se fait à manger quand elle a faim ?

Qui ici fait le ménage quand c’est le bordel chez elle ?

Tu comprends le dessin, je pense.

L’essentiel, c’est de comprendre que dans la vie, tous les jours, on fait des affaires qui nous tentent plus ou moins. On les fait ces affaires-là parce qu’on sait qu’au bout, c’est pour le mieux. Que ce soit de nettoyer ton espace de vie, ne pas avoir 22 caries dentaires ou ne pas survivre sur une diète de Cheerios, ces petites actions que tu t’imposes sont la preuve que tu PEUX être constante.

Maintenant, tu fais un clic droit « copier » là-dessus et un second clic droit « coller » sur ta routine d’entraînement. Copie, colle.

Prend un petit geste comme te brosser les dents qui prend 3.5 minutes. Commence avec ça. 3 minutes de mouvement. Après 3 minutes, tant qu’à avoir commencé, rends-toi donc à 5 minutes. Demain, rends-toi à 10 minutes. Puis la semaine prochaine à 15.

Ta constance, elle doit constamment être arrosée. Surtout quand ta plante exotique capricieuse est seulement une petite pousse timide. Si tu sautes 2 ou 3 jours, ta bébé pousse miniature de constance sèche et meurt.

Honnêtement, ce n’est pas très important ce que tu fais au début : que tu marches, que tu montes et descendes ton escalier à l’infini ou bien que tu tiennes la position planche aussi longtemps que possible, ça ne change strictement rien. Si tu restes en movement, dans 30, 60 ou 365 jours tu vas te retrouver à arroser une plante aussi grande que tes plafonds et dont les fleurs sont toutes colorées.

Le confinement est parfait pour acquérir de nouveaux talents, alors devient donc une bonne jardinière & aie confiance en ta pousse de constance.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi

  • Lire l'article mr-lee-618503-unsplash

    Te sortir d'une mauvais passe et retrouver ta motivation : Comment faire?

    2018-04-14 00:00:00 | Juliane Marino

  • Lire l'article

    55 raisons motivantes de t'entraîner AUTRES que pour perdre du poids

    2019-05-31 00:00:00 | Anne-Marie Gobeil