Les bienfaits du collagène

21 Avril 2020 | Anne-Marie Gobeil

rafaella-mendes-diniz-AoL-mVxprmk-unsplash

 

J’ai, depuis quelques semaines, commencé à intégrer du collagène à ma routine bien-être. Ça faisait déjà un bon moment que je souhaitais tester le collagène, dont les propriétés pour la santé des cheveux, des ongles et de la peau sont nombreuses, et ce n’est que récemment que je me suis finalement décidée. Depuis, je partage dans mes stories sur Instagram mon café au collagène et j’ai reçu de nombreuses questions sur l’utilisation et les bienfaits de ce supplément.

À prime à bord, sache que  je crois que les suppléments ne sont qu’un petit coup de pouce, un bonus, à une hygiène de vie saine et de bons choix nutritionnels. Tu n’as pas besoin de suppléments pour produire de bons résultats et encore moins pour être en santé. Mais, avec les nombreuses fluctuations hormonales que mon corps a traversé durant les 18 derniers mois (hello grossesse, allaitement et retour au boulot!), j’aime l’idée de lui offrir un petit support supplémentaire.

Celles qui sont mamans le savent : les cheveux et la peau traversent une vraie métamorphose pendant et suite à la grossesse. Mais ce n’est pas seulement les mamans qui vivent avec les cheveux devenus plus cassants ou la peau qui manque d’élasticité. La femme moderne qui a un mode de vie plutôt stressant, qui est exposée à diverses composantes chimiques et des radicaux libres peut aussi voir sa peau et ses cheveux écoper. Les débalancements hormonaux liés au mode de vie (si on pense à la dominance des oestrogènes, par exemple) sont très fréquents en occident et peuvent affecter l’apparence de la peau et des cheveux.

Le collagène est une protéine (la protéine la plus abondante dans le corps) présente dans tous les tissus du corps : peau, ligaments, tendons, cartilages, muscles, tissus conjonctifs. Le collagène est souvent comparé à la « colle » qui tient les structures dans le corps, notamment la peau, en assurant son élasticité et sa souplesse, mais aussi en lui permettant de rester bien hydratée et de mieux cicatriser.

Le collagène est produit naturellement par le corps, mais dès la fin de la vingtaine, sa production commence à chuter. À la quarantaine, la production de collagène enregistre une baisse moyenne de 1% par année. En simple, le corps n’arrive plus à produire du collagène rapidement, ce qui fait en sorte que les réserves sont utilisées sans être remplacées entièrement. L’exposition au soleil, le tabac et la pollution sont des facteurs qui accélère la dégénération de la production naturelle de collagène par le corps.

Là où je veux en venir, c’est que la consommation de collagène, par le biais de l’alimentation (les aliments comme le porc ou le bouillon d’os en sont des sources naturelles) ou par un supplément naturel, pourrait favoriser la santé de toutes ces structures de tissus dans le corps et aider à contrer les effets liés à la diminution du collagène avec l’âge. Parmi les bienfaits recensés possibles :

 

  • Une peau ayant plus d’élasticité (diminution des ridules et des signes deu vieillissement, meilleur galbe, meilleure hydratation)
  • Des articulations plus en santé (moins de douleurs articulaires)
  • Amélioration de la densité osseuse
  • Certaines études suggèrent une amélioration de l’apparence des cheveux et des ongles plus forts suite à la consommation de collagène
  • Bien qu’aucune étude n’aie démontré que cela est véridique, certaines personnes utilisent le collagène pour améliorer leur digestion, notamment pour réparer une paroi intestinale affaiblie et perméable.

 

Encore une fois, j’en suis aux premières semaines à tester le collagène. En faisant mes recherches sur ce supplément avant d’en faire l’achat, j’ai lu que selon les (petites et peu nombreuses) études qui avaient été conduites, il faut compter de nombreux mois avant de réellement pouvoir en observer les bienfaits. Ce qui fait du sens quand on pense au fait que le cycle de regénération de la peau dure 28 jours et que le cycle de pousse/perte d’un cheveu est d’une durée variant de 2 à 5 ans au total (!!!!)

S’il est vrai que selon les informations disponibles, le collagène prend du temps avant de nous rendre plus fraîche et pimpante, il est aussi vrai que ce ne sont pas tous les produits de collagène qui sont créés égaux.

Pour être efficace, mais surtout absorbé par le corps, les peptides de collagène sont à favoriser. Parfois appellé collagène hydrolysé, il s’agit de chaînes d’acides aminés plus courtes que celles qui composent le collagène dans notre corps. La digestion du collagène est vraiment l’aspect le plus important : si on ne peut pas absorber adéquadement son supplément, il n’y a aucune raison de s’attendre à voir des résultats positifs.

Il existe aussi plusieurs sources de collagène sur le marché : collagène marin, collagène provenant d’un animal, collagène à base de plantes….mais, attention !

Premièrement, le collagène, qu’il proviennent d’un poisson, d’un boeuf, d’un poulet ou d’un porc est…du collagène. Le même collagène.

Cependant, attention aux attrapes marketing qui suggèrent un collagène « sans produit animal », car une telle chose n’existe pas. Seul les produits animaux contiennent du collagène. Par contre, certains produits conçus à base de plantes prétendent « booster » la production naturellement de collagène.

Si tous les types de collagène sont faits égaux, là où il vaut vraiment la peine d’investir quelques dollars de plus, c’est au niveau de la qualité de son produit. Si on choisit un produit dérivé d’un animal, il est important de s’assurer que ces animaux aient été nourris au patûrage (cette information est normalement disponible sur le produit en question). J’aime personnellement les marques Vital Proteins et Bend, disponible sur la boutique en ligne québécoise Les Sublimes.

Pour finir, je te partage comment j’intègre mon collagène dans ma routine alimentaire quotidienne :

 

Café-collagène

  • 1/2 tasse de lait d’amande à la vanille, non sucré
  • 10 gr de peptides de collagène en poudre
  • 1 cuillère à thé d’huile de coco
  • 1 tasse de café noir

*Je mélange toujours le collagène au lait d’amande avant d’ajouter le café. J’ajoute l’huile de coco une fois le café versé dans ma tasse.


Anne-Marie Gobeil

Anne-Marie Gobeil

FONDATRICE - PRÉSIDENTE DIRECTRICE GÉNÉRALE - BLOGGEUSE - COACH BARBELLE

En gros, je suis Barbelle ! Ça y est, la glace est brisée. Je suis entraîneure de formation, athlète et blogueuse de passion. Mon objectif est de rassembler les femmes dans un mouvement qui les fait sentir fortes et confiantes. À bas les stéréotypes : changeons plutôt la définition du mot « fitness ».


Tu aimeras aussi